LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Préparatifs du scrutin présidentiel d’octobre 2015 : Voici le chronogramme arrêté par la CEI

Youssouf Bakayoko President CEI sous la sceletteLa CEI lève un coin de voile sur son chronogramme pour les préparatifs du scrutin présidentiel d’octobre 2015. Invité ce mardi 28 avril 2015 de la 3ème conférence des ambassadeurs, le Président de la CEI, M. Youssouf Bakayoko, s’est longuement prononcé sur les dispositions qui sont prises pour assurer à la Côte d’Ivoire un scrutin crédible et apaisé. « Nous poursuivrons, avec toute la rigueur et le professionnalisme requis, le déroulé de notre chronogramme », a-t-il assuré à ses collègues diplomates. La mise en œuvre de ce chronogramme court d’ailleurs depuis la fin 2014. « En application des dispositions de notre loi fondamentale, prévoyant l’organisation du scrutin présidentiel le dernier dimanche du mois d’octobre de la 5è année du mandat en cours, le futur scrutin présidentiel devrait se tenir fin octobre 2015. Sur cette base et au regard des stipulations du Code électoral, les jalons majeurs de notre chronogramme sont les suivants : ajustement du cadre juridique des élections : novembre 2014 – avril 2015, révision – mise à jour de la liste électorale de 2010 : octobre 2 014 – septembre 2 015, réception des candidatures par la CEI : 20 juillet – 24 août 2015, publication des candidatures retenues par le Conseil Constitutionnel : 10 septembre 2015, campagne électorale : 10 – 23 octobre 2015 », a annoncé le Président de la CEI. Pour la mise en place des Commissions Electorales Locales (CEL), Youssouf Bakayoko a affirmé que la majorité de celles sur le territoire national ont été installées. « 530 Commissions Locales ont été installées en Côte-d’Ivoire et celles à installer à l’étranger, au nombre de 19, le seront à partir de la semaine prochaine », a-t-il affirmé. Il a donc demandé à tous les diplomates leur collaboration pour la mise en place des Commissions Electorales dans les Représentations Diplomatiques à l’Etranger (CERD). A certains diplomates qui se plaignent de ne pas voir leurs représentations retenues, le Président de la CEI a expliqué que, pour l’essentiel, c’est sur la base des informations fournies par le ministère des affaires étrangères que ces 19 pays ont été retenus. Aux 19 représentations retenues, il a indiqué que dès après l’installation des CERD suivra la Révision de la Liste Electorale (RLE) chez elles et aussi sur le territoire nationale. « L’opérateur technique a été sélectionné après un appel d’offres restreint, en liaison avec la Direction des Marchés Publics, et la collecte des données sur le terrain (enrôlement des requérants) se déroulera du 1er au 30 juin 2015 en Côte-d’Ivoire et du 07 au 30 juin à l’étranger. La nouvelle liste électorale sera disponible fin août 2015 et les nouvelles cartes d’électeur correspondantes seront produites immédiatement après », a-t-il annoncé. Il restera alors la dernière ligne droite pour le scrutin présidentiel dont il assure que tout sera mis en œuvre pour une meilleure sécurisation. « Des concertations avec les Autorités Gouvernementales compétentes sont en cours en vue de la définition des stratégies idoines pour sécuriser l’ensemble du processus avant, pendant et après les scrutins, dans toutes ses composantes, à savoir : – la sécurisation des membres, des locaux et des matériels de la CEI ; – la sécurisation des candidats, des électeurs et des observateurs accrédités; – la sécurisation de la transmission des résultats et des documents électoraux des CEI locales au siège de la CEI à Abidjan », a affirmé Youssouf Bakayoko. Interrogé sur un éventuel vote électronique, le Président de la CEI a soutenu que la Commission centrale a eu des propositions dans ce sens mais n’y a pas été favorable. « Le vote ne sera pas électronique, a-t-il précisé. Il faut aller pas à pas. Il ne faut pas créer de confusion. Toutefois, il n’est pas exclu que cette voie soit explorée pour les élections locales ». Il a par ailleurs expliqué que le transfert des résultats se fera à la fois par des moyens électroniques et physiques afin de proclamer avec diligence les résultats. Ces résultats d’ailleurs seront annoncés en priorité aux candidats. « Les représentants des candidats seront invités à notre siège où il leur sera annoncé les résultats avant leur diffusion pour éviter tout quiproquo », a souligné Youssouf Bakayoko.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire-appui à 6 000 femmes et jeunes : la BAD relance l’important projet aquacole de Dompleu, dans l’ouest du pays

Source : CEI

 

 

 

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com