SORO ET DAGRI

Abidjan-scandale de primes impayées des Eléphants : Des ex-membres du MPCI veulent la tête d’Alain Lobognon, poulain d’Henriette Dagri Diabaté

En attendant ce que peut faire Alassane Ouattara, l’affaire des primées impayées des Eléphants n’a pas encore fini de souffler du soufre. Des ex-rebelles du Mouvement Patriotique de Côte d’Ivoire-MPCI se livrent une guerre secrète pour le fauteuil du ministère des Sports et profitent de l’affaire des primes impayées des Eléphants, pour pousser au limogeage d’Alain Lobognon.

A analyser les «UNE» de certains journaux ivoiriens dans les kiosques ce vendredi 8 mai 2015 l’on ne peut que s’en convaincre. En effet, Alphonse Soro, le député d’une petite localité du Nord du pays (pas plus de 3000 électeurs), un poste électif taillé sur mesure pour lui, dans la stratégie de gonflage du groupe parlementaire du RDR, orchestrée par Hamed Bakayoko, selon plusieurs observateurs, initie une campagne médiatique sur sa formation en France. Aussi bien le journal Le Patriote que L’Inter titrent : «Gestion des finances publiques : Alphonse Soro en formation en France».

Comme si cette information en était vraiment une qui nécessite d’être signalée à la «une» d’un journal sérieux. En réalité, la campagne médiatique est juste de l’opportunité. Alphonse Soro se rêve déjà ministre des Sports. Il s’est rendu en France, avec la bénédiction, dit-on, de Gon Coulibaly, secrétaire général de la présidence, (directeur de campagne du candidat Alassane Ouattara en 2010), celui qui décide, avec Brahima Ouattara, le frère du président, (alias photocopie), des affaires importantes à la Présidence.

Quant à Alain Lobognon, ses gaffes successives ont fait de lui un homme détesté au palais, mais il se vante d’avoir toujours le soutien de Soro Guillaume, qui, comme chacun le sait, cherche désespérément sa voie, depuis l’Appel de Daoukro. Un appel qui semble sceller son sort en 2020.C’e st ainsi que dès l’éclatement de l’affaire des primes impayées des Elephants victorieux de la CAN 2015 à Malabo, certaines personnes qui veulent voir la tête d’Alain Lobognon coupée, se sont empressées d’orienter les soupçons vers lui, en utilisant pour cela le journal ivoirien L’Eléphant déchaîné, dont les responsables traitent les informations, sans grande investigation journalistique.

SORO ET DAGRIMais les dernières informations montrent bien que la mafia qui sévit dans le football ivoirien est caché à la fois au Trésor avec la fameuse régie des compétitions internationales et la Fif qui bloque systématiquement certaines primes des joueurs depuis plusieurs années.Dans cette affaire, tout le monde observe la position du président Alassane Ouattara, qui semble vouloir protéger Sidi Diallo, le président de la Fif, sur qui pèsent des soupçons, après le rapport de l’Inspection général d’Etat, remis en mains propres à Gon Coulibaly, par Gnamien N’Goran, le mardi dernier, avant le conseil des ministres.

Sidy Diallo, qui a bénéficié de l’appui de tout l’appareil du pouvoir afin de venir à bout de Jacques Anouma, ex-président de la Fif et directeur financier de la présidence sous Laurent Gbagbo ? Ou, Alain Lobognon, très proche de l’actuel président Alassane Ouattara, alors très actif pour le compte de celui-ci au sein de front républicain d’alors (une alliance FPI-RDR) et qui reste le poulain de la grande chancelière Henriette Dagri Diabaté ? Un dilemme pour Alassane Ouattara dans cette phase préélectorale. Les hommes de Soro Guillaume s’activent fortement pour avoir la tête de Lobognon…

Marc Nandjui (5minutesinfos.net)

NB: le titre est de la rédaction de africanewsquick.info

© 2015 – 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.