LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Et pendant ce temps… le commandant des Forces françaises à Abidjan déclare (Par André Silver Konan)

ASK 2015Et pendant ce temps… le commandant des Forces françaises à Abidjan déclare (Par André Silver Konan)

Et pendant ce temps, le commandant des Forces françaises à Abidjan déclare que son armée sollicitée par l’Etat-major ivoirien (conformément à l’Accord de défense) ne rejoindra pas les FRCI au Nord, pour parer à toute attaque djihadiste. Nous sommes le 14 juillet 2015. 28 septembre 2002 :la France sollicitée,conformément à ce même Accord, répond qu’elle n’ira pas combattre les rebelles du Nord. «Affaire ivoiro-ivoirienne », dit-elle. Deux époques, un même refus. Dans le second cas, des autorités, se fondant sur ce refus, ont lancé une hasardeuse campagne anti-française. Dans le premier cas, les autorités prenant acte de ce refus, misent sur leur propre armée. Selon vous, comment devrait se comporter un gouvernement responsable ? Et vlan !

ASK

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

Lire aussi :  Et pendant ce temps… les dérives bien réelles du colon (Par André Silver Konan)

This site is protected by wp-copyrightpro.com