LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Abidjan-PRIMATURE : KABLAN DUNCAN CONNAIT DÉJÀ SON VRAI SUCCESSEUR, QUELLE EST SA CHUTE ?

LE PREMIER MINISTRE  IVOIRIEN
LE PREMIER MINISTRE IVOIRIEN

Un secret polichinelle ! Le regard de l’homme fort de palais est porté sur  un akan, de la famille Bédié. C’est que l’ex-patron d’Ecobank va succéder à Daniel Kablan Duncan du PDCI dans le prochain gouvernement.  Selon deux critères Alassane Ouattara devrait  s’apprêter en accord avec son conseiller stratégique, le Boudah de Daoukro,  d’installer à la place de Duncan, le secrétaire général adjoint  de la présidence qui assiste Amadou Gon Coulibaly, le jeune technocrate Thierry Tanoh.

De la primature, il pourrait avoir de longues dents vers le fauteuil présidentiel en  2020 avec la modification de la Constitution comme annoncé  par le président élu.

Des liens affectifs unissent la famille Tanoh au sphinx de Daoukro. Le père de Thierry  Tanoh, Augustin Kouadio Tanoh, était un  intime de Bédié et Joseph Kadio Tanoh, actuel  Maire de Daoukro n’est autre que son oncle. C’est tout dire ! Il grille alors les autres prétendants : Jean-Louis Billon, maire de Dabakala, Charles Diby Koffi (l’homme aux multiples sociétés) ou encore Gnamien, N’goran, Inspecteur général, (il n’a jamais instruit un dossier contre la mal gouvernance, avec lui tout va bien en Côte d’Ivoire).

Dès sa réélection Ouattara a  déjà eu un tête-à-tête avec Duncan, qui a eu l’assurance qu’il peut pour un temps rester encore à la primature, mais avec une assurance qu’il est sur le départ. A lui de maintenir les relations cordiaux avec son  futur successeur pour ne pas faire éclater quelques petits sale dossiers dont le deal dans le secteur des producteur d’hévéa de Côte d’Ivoire.

Lire aussi :  Abidjan-L’Edito de Julien Kouao : ‘‘Plaidoyer pour un climat politique apaisé en Côte d’ivoire

Comme il l’a fait  au lendemain  de la présidentielle de 2010, Alassane Ouattara devrait nommer un premier ministre issu des rangs du PDCI d’Henri Konan Bédié, après la présidentielle du 25 octobre qu’il a remportée avec succès.

DUNCAN ET  TANOHL’on dit du futur successeur de Duncan, gendre de Charles providences Gomis ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France, qu’il a la réputation de faire le consensus autour de sa personne et là  se dit clairement que Bédié apprécie  fort Thierry Tanoh.  C’est dire que  le dossier Duncan est  plié puisqu’à l’époque de sa  nomination le chef de Daoukro  n’avait  pas digéré le limogeage de son  Jeannot Ahoussou.

L’on a bien remarqué que Thierry n’a pas lâché d’une petite semelle son patron, Amadou Gon Coulibaly. Aujourd’hui il a droit de regards sur tous les dossiers de la présidence. Une question  pour lui de s’accoutumer à la gestion des dossiers salles de la république.

Duncan fait lentement mais surement ses valises. Tout n’est qu’une question de temps et de méthode. Sinon il fait ses adieux  à la maison Blanche que le Pdci a arraché aux Forces Nouvelle de Guillaume Soro. Quelle est la nouvelle chute de Duncan ?

IDRISS OUATTARA

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com