Guiraud Abel Rodrigue Ouakiri-  »Le Club Ami de la Chine » dévoile tout : présidentielle, investissement, relations Chine-Côte d’Ivoire :  »la Chine est toujours aux cotés des Ivoiriens »,

11 min read
65 / 100
Par HERVE MAKRE La bonne coopération entre Etats s’exprime parfois par les relations entre les peuples et leurs relais. Le géant asiatique, ne cesse d’imprimer ses marques et ses pas sur le continent africain par l’harmonieuse relation tissée avec les couches sociales.
abel rodrigue ouakiri ledebativoirien.net
Guiraud Abel Rodrigue Ouakiri- ''Le Club Ami de la Chine'' dévoile tout : présidentielle, investissement, relations Chine-Côte d’Ivoire : ''la Chine est toujours aux cotés des Ivoiriens'', 23
En Côte d’Ivoire la naissance du ‘‘CLUB AMI DE LA CHINE’’ reste la parfaite  illustration de l’ouverture des deux peuples au-delà des Etats et traduit l’expression de l’harmonie entre ces deux nations. Ouakiri Guiraud Abel Rodrigue, président dudit ‘‘Club’’, se confiant à ‘‘ledebativoirien.net’’ fait des révélations sur la coopération entre la Chine et  la Côte d’Ivoire…Entrons dans la peau et dans l’esprit du sino-ivoirien. Entretien.  

‘‘ledebatoivoirien.net’’ : Qu’est-ce que le Club Ami de la Chine ?

OUAKIRI Guiraud Abel Rodrigue : Le Club Ami de Chine est une association internationale qui est née pour redynamiser et consolider la coopération entre la Chine et la Côte d’Ivoire en général et entre la Chine et l’Afrique en particulier. La Chine est un modèle de développement pour les peuples africains parce que c’est un pays qui est parti de peu pour devenir une nation développer et une puissance  mondiale. Sur le plan culturel, la Chine est proche des peuples africains en restant implantée dans sa culture. La Chine est donc le modèle idéal pouvant inspirer les Etats africains pour amorcer un développement réel et rapide. C’est ce qui a inspiré la mise en place de ce mouvement pour amener les africains à imiter le modèle chinois afin d’amorcer son développement. Et aussi inspirer la culture du travail comme le peuple asiatique.  

Mais traiter la Chine en ami n’est-ce pas se mettre à dos le monde occidental ?

Abel Rodrigue Ouakiri (pdt du Club Ami de la Chine) : "Rien ne peut séparer chinois et africains passeront pour la marche de la grande amitié» ledebativoirien.net
Vous savez, la Chine c’est toute une histoire. Cette nation a eu son indépendance le 1er octobre  1949 à la suite d’une guerre civile. Après la victoire, Mao Zedong  (Mao Tse-tung),  a mis  le peuple chinois au travail. Regardant les difficultés en face les chinois se sont mis résolument au travail avec acharnement  et grand génie pour atteindre un  niveau de développement considérable. Aujourd’hui la Chine est la première puissance mondiale économique parce que c’est cette nation qui prête au monde entier, mais est victime d’une  communication globale  pour orienter les autres pays vers les USA ou l’Europe. Sinon  la Chine reste la destination économique mondiale. Nous sommes souvent surpris lorsque ce pays est encore traité de communiste alors que  tout le monde y va pour faire les affaires. C’est simplement de la mauvaise communication qui est faite à ce qui est craint. Pour  nous, membres du Club d’Ami de la Chine, nous pensons que c’est la meilleure destination pour l’Afrique !  

D’où vous vient cette idée de créer un club ami pour la Chine ?

Le Club Ami de la Chine est né en  2003. La Côte d’Ivoire a connu une grave crise humanitaire et économique qui trouve ses origines dans la déstabilisation de 2002. Dès cet instant, la Chine  s’est  montrée à ses côtés durant toute la période difficile comme un véritable ami et comme un frère. Un ami c’est celui qui te soutient durant les moments difficiles et il devient comme  un frère. La Chine qui est géographiquement éloignée de la Côte d’Ivoire est  venue comme le frère d’à côté au secours de ce pays en détresse. Et il est toujours aux côtés de la Côte d’Ivoire  et n’a jamais cessé d’apporter son soutien au peuple  ivoirien. Voilà ce qui a justifié la création de cette grande amitié entre le peuple chinois et le peuple ivoirien. A travers ce club nous  voulons organiser des  jumelages, appuyer des projets nationaux avec nos partenaires chinois pour conduire la Côte d’Ivoire vers l’émergence.

Depuis 2003 qu’est-ce que le club a comme acquis ?

Afrique-Chine-vidéo: «Allons en chine apprendre et venir développer notre continent africain»-Abel Guuiraud Ouakiri ledebativoirien.netLe Club Ami de la Chine a mené beaucoup d’activités depuis sa naissance   sous l’ambassadeur Zhao Bao Zing  à qui je rends hommage. Elle a présenté un très bon rapport aux autorités chinoises qu’à sa suite, le Club Ami de la Chine a une parfaite collaboration avec ses successeurs ambassadeurs. Ma Zhi Xue, de 2004 à 2007 ; Wei Wen-Hua, 2007 à 2011, puis, Zhang Guoqing, de 2011 à 2015, et aujourd’hui le nouvel ambassadeur est  TANG Weibin. Donc, le Club Ami de Club a une étroite collaboration avec les diplomates chinois ainsi que les opérateurs économiques et les ressortissants chinois en Côte d’Ivoire. Nous avons organisé des journées culturelles ivoiro-chinoise dénommées ‘‘les génies de la Chine’’ pour rapprocher les deux peuples. Un jeu scolaire qui a consisté à faire connaitre la Chine aux élèves et étudiants. Nous avons mené une opération de don à des coopératives à Adzopé ; ‘‘mille machettes et mille paires de bottes aux paysans’’, avec l’ambassade de la Chine.  Nous avons rendu visite au roi de Krindjabo avec l’ambassadeur Wei Wen-Hua,  où des dons en matériels agricoles ont été faits au peuple Sanwi. Nous  sommes en train de conduire une opération agricole avec initiation de  tous les planteurs à l’usage de  l’engrais bio pour que la production ivoirienne en matière agricole au niveau du vivrier puisse être non seulement bio mais abondante pour nourrir tous les ivoiriens. Puis toute l’Afrique. La Chine fait plus d’un milliard d’habitants et réussit à se nourrir et à exporter pour le reste du monde. Si la Chine arrête d’exporter son riz, il y a des pays africains qui seront rayés de la carte du monde.  Ceci pour dire que  si la Côte d’Ivoire se met au travail comme la Chine, nous pouvons nourrir toute l’Afrique. C’est pourquoi nous axons notre coopération sur l’agriculture  pour que la Côte d’Ivoire  soit autosuffisant alimentaire comme la Chine.  

Comment les dirigeants chinois ont-ils accueilli la création de ce club ami?

Afrique-Chine-vidéo: «Allons en chine apprendre et venir développer notre continent africain»-Abel Guuiraud Ouakiri ledebativoirien.net
Afrique-Chine-vidéo: «Allons en chine apprendre et venir développer notre continent africain»-Abel Guuiraud Ouakiri ledebativoirien.net
L’ambassade de la Chine ici a été heureuse de savoir que la jeunesse ivoirienne s’intéresse à la Chine. Il y a la barrière  linguistique mais nous nous attelons a amener les jeunes africains à parler la langue chinoise qui peut ouvrir à beaucoup d’opportunités. Les dirigeants chinois apprécient la naissance de ce club, ami de la Chine. Dès sa création, l’ambassadrice Zhao Bao Zing  nous a félicités  pour la création de ce club ami de la Chine. Elle  fait un très  bon rapport aux autorités chinoises et la suite, nous avons d’excellents rapports avec ceux qui l’on succédé. Aujourd’hui nous sommes en étroite collaboration avec l’ambassadeur TANG Weibin. Nous avons été invités au 66ème anniversaire de la naissance de la République Populaire de la Chine. Pour vous dire que nos relations sont très étroites avec les autorités chinoises. C’est pourquoi nous nous attelons à relever cette coopération qui est  pour nous une coopération gagnant-gagnant. La coopération sud-sud est la coopération que nous devons favoriser, c’est aussi cela le rôle du Club Ami de la Chine.  

Au-delà des autorités, que pensent les ressortissants chinois en Côte d’Ivoire de la naissance du Club?

Je salue cette forte famille chinoise de plus de  4000 ressortissants avec le président Lee, Michael Chang…qui sont membres du Club. Je salue la communauté chinoise qui a véritablement épousé cette association. Ils sont heureux de savoir que des ivoiriens s’intéressent à leur pays. Surtout des amis ! Et le rôle du Club Ami de la Chine est de préserver cette cohésion entre  les deux peuples. Mais nous nous battons aussi pour que la sécurité des amis ressortissants chinois soit au beau fixe, parce qu’il faut reconnaitre que ces opérateurs économiques sont aussi victimes d’agressions.  Et là, ce sont des choses que nous dénonçons. Il faut que la sécurité de ces opérateurs amis soit garantie. Nous sommes en train de nous organiser avec nos autorités pour que chaque chinois dans toutes les communes soit rassuré. Ceci, pour amener beaucoup d’opérateurs économiques à investir en Côte d’Ivoire pour le bonheur des deux peuples…  

Que pensez-vous des critiques formulées à l’endroit des produits chinois ?

abel rodrigue ouakiri ledebativoirien.netNous dénonçons le concept ‘’chine tock’’. La chine aujourd’hui,  c’est le grand marché du monde. Toutes les grandes firmes au monde ont une représentation en Chine. Elles vont produire en Chine et le commercialise dans le reste du  monde. Alors si tout le monde va acheter en Chine, qui sera leur client dans leur pays respectifs ? Alors il faut lancer le concept de produit ‘’chine tock’’. C’est un concept mis en place pour orienter le regard de tous les consommateurs vers les pays occidentaux, c’est tout ! Alors que la Chine est ce pays-là qui pensent aux pauvres et aux économiquement faibles. Chacun a son goût. Lorsque vous demandez que la Chine vous fabrique par exemple un produit original, il le fait, si vous demandez en seconde main, il le fabrique. Donc c’est une campagne de communication de dénigrement et rien d’autre ! Il s’agit de désorienter les consommateurs. A-t-on déjà appris que les immeubles s’écroulent en Chine ? Que les voiries se dégradent ? En Côte  d’Ivoire il y a des œuvres architecturales faites par la Chine pour ne citer que le palais de la culture, la maison des députés à Yamoussoukro…La Chine est victime de mauvaise communication ! Mais, nous soutenons ce pays !  

Quels sont les opportunités qu’offre le Club Ami Chine?

Le CAC offre d’énormes opportunités aux hommes d’affaires, surtout ivoiriens. Il offre un réseau d’hommes d’affaires chinois dans notre répertoire qui n’attendent que rentrer en contact avec des opérateurs ivoiriens pour des partenariats. Tous ceux qui veulent aller en Chine  pour des affaires peuvent directement s’adresser au Club Ami de la Chine pour leur faciliter la tâche. Afrique-Chine-vidéo: «Allons en chine apprendre et venir développer notre continent africain»-Abel Guuiraud Ouakiri ledebativoirien.netLe Club Ami de la Chine prépare de grands événements: il y a le festival culturel gastronomique asiatique d’Abidjan. Il est question de mettre en exergue les mets asiatiques et chinois pour amener tous les africains à venir voir comment les chinois se nourrissent naturel et bien, pour vivre longtemps. Au plan culinaire la Chine a beaucoup à offrir à l’Afrique  pour que demain l’africain se nourrisse comme le chinois afin de vivre  longtemps. Mais de  la même manière  où ne ferons la promotion de mets et produits chinois en Côte d’Ivoire, nous ferons la promotion des produits made in Côte d’Ivoire en Chine. Nous préparons aussi un forum économique international ivoiro-chinois dont le thème est ‘‘se développer avec la Chine : opportunités des croissances des marchés et des innovations’’. Pour ce forum nous attendrons plus de 500 entreprises chinoises en Côte d’Ivoire pour permettre à nos hommes d’Affaires de faire de bonnes opérations et d’avoir de bons partenaires d’affaires. Ce qui va  véritablement consolider le pont Abidjan-Pékin.  

La Côte d’Ivoire vit à l’heure des élections, quel est le regard du Club Ami de la Chine?

Afrique-Chine-vidéo: «Allons en chine apprendre et venir développer notre continent africain»-Abel Guuiraud Ouakiri ledebativoirien.net
Guiraud Abel Rodrigue Ouakiri- ''Le Club Ami de la Chine'' dévoile tout : présidentielle, investissement, relations Chine-Côte d’Ivoire : ''la Chine est toujours aux cotés des Ivoiriens'', 24
Le Club souhaite des élections apaisées.  C’est dans la paix que l’on construit. C’est dans la paix que les affaires se développent et qu’on réalise de grand développement. Toutes les crises qui ont eu lieu en Côte d’Ivoire ont aussi été vécues par d’autres pays, mais à un moment donné, ils ont fait tables rases en tournant le dos aux crises pour se mettre résolument au travail. Je souhaite que nos hommes politiques fassent comme dans ces pays. Aujourd’hui cela fait énormément plaisir de voir  nos frères aller en Chine  pour leurs affaires et venir nous apporter le développement de la Chine. C’est dans la paix que la Chine a construit son développement.  Je  pense que la Côte d’Ivoire peut faire autant. Que ces élections se tiennent dans un climat apaisé et que le meilleur gagne, pour aller au développement avec la Chine à nos côtés. Entretien réalisé par HERVE MAKRE

© 2015 – 2024, herve_makre. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur