A la uneActualité

ABIDJAN : DES DEFAUTS DE FORMALITES CONSTATES DANS LE PROCES DE L’ASSASSINAT DE L’EX-CHEF DE LA JUNTE MILITAIRE ROBERT GUEI; REACTION DE L’UDPCI

proces robert guei  A peine  ouvert jeudi 17 décembre 2015 le procès de l’assassinat le 19 septembre 2002 du général Guéï, ex-patron de la junte  militaire ivoirienne qui a éjecté par un coup de force Henri Kona Bédié du pouvoir en décembre 1999 qu’il est reporté en janvier 2016.

Ils sont dix-neuf personnes dont le général Dogbo Blé, un ex-homme fort du régime de Laurent Gbagbo, et Anselme Séka Yapo, ancien responsable de la sécurité rapprochée de Simone Gbagbo, qui comparaissaient devant le tribunal militaire pour assassinat et complicité d’assassinat du général Robert Guéï.

Le tribunal d’Abidjan a décidé de renvoyer au jeudi au 21 janvier pour “défaut de formalité” le procès de l’assassinat du général Robert Guéï, ancien chef de l’Etat ivoirien (1999-2000), dans lequel sont accusés une vingtaine de personnes dont des ex-chefs militaires sous l’ère Laurent Gbagbo.

seka sekaC’est à 10H30, que le président de la Cour, le juge Dembélé Tahirou, a ouvert le procès  par la vérification des identités des prévenus arrivés menottés en fil indienne au tribunal dont Anselme Séka Séka, ancien aide de camp de Simone Gbagbo et Bruno Dogbo Blé, commandant de la Garde républicaine sous Laurent Gbagbo.

En juin, Anselme Séka Séka, a été condamné dans un autre procès à “20 ans de prison fermes pour assassinat et tentative de déstabilisation” et Bruno Dogbo Blé pour “le bombardement du marché d’Abobo”, nord d’Abidjan. Dans le box des accusés, avait déjà pris place l’ancien ministre de la Défense de M. Gbagbo, Moïse Lida Kouassi actuellement détenu au camp pénal de Bouaké (centre ivoirien) pour “tentative de coup d’Etat”.

le procès de Robert Guei assassiné en septembre 2002La lecture du Procès-verbal (PV) est faite peu après pour rappeler les faits qui sont reprochés aux accusés. Le 19 septembre 2002, jour d’une tentative de coup d’Etat contre le pouvoir Gbagbo, le général Robert Guéî a été retrouvé assassiné à Cocody (est d’Abidjan) après avoir été enlevé à Cathédrale au Plateau, selon le procès verbal lu à l’audience.

En plus du général Guéï, son épouse Rose Doudou, son aide de camp Fabien Coulibaly et cinq autres militaires de sa garde rapprochée ont trouvé la mort. Suite à la lecture du PV, le commissaire du gouvernement Ange Kessi et le conseil des accusés sont invités par à faire des “observations”.

Aucune observation n’ayant été faite par le conseil des prévenus, le juge Tahirou décide du renvoi du procès. “L’audience du procès de l’assassinat du Général Guéï est renvoyée au jeudi 21 janvier à l’Etat-major pour défaut de formalité”, a déclaré le président du tribunal Dembélé Tahirou, mettant ainsi fin à l’ouverture de ce procès.

proces robert guei proces robert guei tué proces guei pro le procès de Robert Guei assassiné en septembre 2002 guei

Le COMMUNIQUE DE L’UDPCI

Le Bureau Politique de l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) s’est réuni ce jeudi 17 décembre 2015, de 15 heures à 19 heures, à la Résidence NIABLE Prestige dans la commune de COCODY. Ce Bureau Politique a été présidé par le Docteur Abdallah Albert Toikeusse MABRI, Président de l’UDPCI. Etaient inscrits à l’ordre du jour les points suivants :

1- la vie du Parti,
2- la situation sociopolitique.

I / DE LA VIE DU PARTI
La communication du Président du Parti a porté essentiellement sur le bilan des activités menées entre le Bureau Politique du 23 octobre 2014 et celui de ce jour. Il s’est agit en substance du fonctionnement du parti et du renouvellement des structures.

Fonctionnement du Parti
Le Bureau Politique enregistre avec satisfaction le regain d’activités des instances du Parti et demande au Président de maintenir ce rythme.

Renouvellement et l’implantation des structures décentralisées du parti
Le Bureau Politique note avec satisfaction l’engouement suscité dans les régions, félicite les Secrétariats Régionaux du parti, les Coordinations, les Sections, les Comités de Base et les Structures Spécialisées.  Le Bureau Politique demande la finalisation du processus de renouvellement des structures de base d’ici fin mars 2016.

 udpciLe RHDP
En attendant la saisine du Parti sur la question du parti unifié, le Bureau Politique de l’UDPCI décide de mettre en place un comité de réflexion en vue de faire des propositions pertinentes qui seront soumises aux instances du Parti.
Le Bureau Politique renouvelle sa confiance au Président du Parti et lui demande de préparer l’élection Présidentielle de 2020 en tant que candidat, conformément à l’article 22 des Statuts du Parti.
Le Bureau politique sollicite de l’ensemble des Partis du RHDP, le soutien à la candidature du Dr Abdallah Albert Toikeusse MABRI pour assurer à partir de 2020, la poursuite de l’œuvre incommensurable de reconstruction de la Côte d’Ivoire qui est en cours. Enfin, le Bureau Politique invite les militantes et militants à se mobiliser et à redoubler d’ardeur pour le rayonnement de l’UDPCI et pour la victoire de 2020.

II/ DE LA SITUATION SOCIOPOLITIQUE NATIONALE

Relativement à ce point, le Président du Parti a passé en revue plusieurs sujets d’intérêt national, au cœur des préoccupations quotidiennes des populations, portant notamment sur : la réélection de S.E.M. Alassane OUATTARA, la Réconciliation Nationale et la cohésion sociale, le procès sur l’assassinat du Général Robert GUEI, la situation sécuritaire, l’école Ivoirienne et le sommet sur le Climat.

le procès de Robert Guei assassiné en septembre 2002La réélection de SEM Alassane OUATTARA
Le Bureau Politique salue la réélection du Président Alassane OUATTARA avec un score sans appel de 83.66%.
Le Bureau Politique renouvelle ses vives félicitations au Président Alassane OUATTARA pour cette belle victoire, indicateur du succès de son action au service du peuple ivoirien. Il félicite par ailleurs les militants de l’UDPCI, ceux des partis frères du RHDP et le peuple ivoirien qui, avec un sens élevé de responsabilité ont fortement contribué à cette victoire.
Le Bureau Politique souhaite que ce quinquennat permette à la Côte d’Ivoire d’atteindre l’émergence tant attendue par les ivoiriens dans l’esprit d’un développement équitable.  Le Bureau Politique félicite le Président de la République pour la promotion de « l’Ivoirien Nouveau » qui est le réceptacle d’un ensemble de valeurs conformes à la vision de l’UDPCI.
Le Bureau Politique félicite le Président de la République et le Gouvernement de Côte d’Ivoire pour l’éligibilité au Programme Compact du Millenium Challenge Corporation (MCC).

la Réconciliation Nationale et la cohésion sociale

Le Bureau politique félicite le gouvernement pour les actions de Réconciliation Nationale et de Cohésion Sociale qu’il ne cesse de mettre en œuvre. Le Bureau Politique exprime sa satisfaction pour la qualité du travail abattu par la CONARIV, relativement à l’identification des victimes en vue de leurs indemnisations. Il invite le Président de la République à veiller à rendre la liste inclusive. Le Bureau Politique apporte son indéfectible soutien au Président de la République pour les larges consultations engagées en vue de booster le processus de Réconciliation Nationale.

Le Procès sur l’assassinat du Général Robert GUEI
Le Bureau Politique se félicite de l’ouverture du procès sur l’assassinat du Général Robert GUEI et attend que toute la lumière soit faite pour éclairer l’opinion nationale et internationale.

La situation sécuritaire
Le Bureau Politique condamne fermement les récentes attaques meurtrières survenues à OLODIO dans la région de San-Pédro et appelle le Gouvernement à redoubler de vigilance pour préserver la Côte d’Ivoire de tels évènements douloureux.
Face à la menace du terrorisme djihadiste qui frappe à nos portes, le Bureau Politique invite le Gouvernement à renforcer la sécurité aux frontières de notre pays et l’encourage à demeurer vigilant notamment à travers le renforcement des capacités des services compétents.

L’école Ivoirienne
La loi instituant l’école obligatoire de 6 à 16 ans initiée par le Président de la République est importante aux yeux du peuple Ivoirien. C’est pourquoi, le Bureau Politique félicite le Président de la République et exprime sa parfaite satisfaction quant à l’opportunité d’une telle loi pour le rayonnement de l’école Ivoirienne.

Malheureusement, c’est au moment où tout est mis en œuvre pour que l’école mène à la réussite que nous assistons au retour de la violence dans nos universités et lycées avec son cortège de dégâts matériels et de perte en vie humaine.
Le Bureau Politique condamne ces violences qui visent à ruiner les efforts consentis par le Président de la République et le Gouvernement.  Le Bureau Politique invite le Gouvernement à prendre des mesures fermes visant à maintenir la paix et la tranquillité au sein des Universités et lycées de notre pays.

Le sommet sur le climat
Le Bureau Politique se réjouit de l’accord de Paris et invite l’ensemble des partis au strict respect de leur engagement pour sauver la planète. Enfin, le Bureau Politique invite les militantes et militants de l’UDPCI à rester mobilisés pour les combats futurs.

Fait à Abidjan, le 17 décembre 2015

© 2015, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com