A la uneActualitéFaits diversSociétéUrgences

ROYAUME UNI :  IL TROMPE SON AMANTE AVEC  UN FAUX PÉNIS, ELLE PORTE  PLAINTE 

Les faits se sont produits à Lincoln, au Royaume Uni. Fiona M., un transsexuel britannique de 25 ans, a échappé à la prison après avoir été poursuivie pour s’être fait passer pour un homme à l’aide d’un faux pénis, afin d’avoir un rapport sexuel avec une femme. Celle-ci avait porté plainte.

lincolnAuprès de son amante, il avait caché son identité. Et entretenait des rapports sexuels avec cette célibataire sans lui dire que son sexe d’origine était féminin. Le tribunal de Lincoln (Royaume-Uni) a toutefois décidé de ne pas envoyer en prison Fiona M., ce transsexuel de 25 ans, connu sous le nom de Kyran, n’étant condamné qu’à du sursis.

Selon Metro.uk, il se présentait sur Internet comme un “beau jeune homme musclé”. Il avait ainsi rencontré sur un site une mère célibataire, avec laquelle il avait des échanges d’ordre sexuel par téléphone. Leur relation se consolidant, Kyran avait fini par rencontrer son amante et avoir des relations sexuelles avec elle, avec un faux pénis, et toujours habillé.

 La victime se dit “vulnérable”

lincolnAu procès, la victime s’est présentée comme “faible et vulnérable”, disant avoir été profondément choquée d’apprendre que son compagnon était, à l’origine, une femme. Kyran a reconnu des rapports sexuels entre le 10 septembre et le 15 octobre 2012. Pour le juge, ce cas était “inhabituel” et la victime n’a eu de rapport avec son partenaire que parce qu’elle pensait qu’il avait toujours été un homme.

Mais il a estimé que Fiona M., en attente d’une opération chirurgicale pour changer de sexe, était une femme coincée dans un corps d’homme, et que sa tromperie n’avait pas pour but d’avoir un rapport sexuel avec la victime, mais d’éviter la rupture de la relation établie avec celle-ci. L’accusé a donc échappé à la prison, n’écopant que de deux ans avec sursis.

Lire aussi :  Présidentielles 2020-les grains et associations assimilés du Tonkpi debout pour Alassane Ouattara

Cette histoire rappelle étrangement celle d’une autre Britannique, Gayle Newland, qui elle a été condamnée le mois dernier à huit ans de prison pour agression sexuelle, après s’être également fait passer pour un homme afin de coucher avec une amie “naïve et vulnérable” rencontrée sur les réseaux sociaux.

 

© 2015, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com