A la uneActualitéLes Debats de MakréPolitiqueSociétéUrgences

Face   au terrorisme-LES EX-COMBATTANTS DU COMITÉ SPÉCIAL DE SÉCURITÉ POUR LA PAIX : « NOUS SOMMES  PRÊTS À LA SÉCURISATION TOTALE DE LA COTE D’IVOIRE»

Par HM

 

” LE GOUVERNEMENT À LUI SEUL NE PEUT FAIRE FACE AUX DJIHADISTES. IL FAUT FAIRE  APPEL  À TOUTES LES VALEURS DE LA NATION”

 

Samba-koné-ex-combattant La sécurisation ne sera pas seulement l’affaire du gouvernement en Côte d’Ivoire. L’attaque d’AQMI à grand-Bassam, le dimanche 13 mars a fouetté l’honneur de toute la nation ivoirienne. Les ex-combattants de la crise postélectorale ivoirienne, sortent de leurs terreaux  et font savoir leur détermination à se mettre au service de l’Etat dans  une déclaration transmise à la rédaction de  ‘‘ledebativoiriennet’’:

«Le pays nous appelle, et le devoir nous  invite  à rompre le silence et  à  nous  mobiliser pour la mission d’utilité nationale. C’est un devoir de se mettre au service de sa nation. Car ce n’est pas seulement le gouvernement qui est visé par les attaques terroristes, mais l’unité nationale qui est visée avec toute la communauté entière et les valeurs fondamentales, la laïcité dans sa profondeur, ainsi que  la cohésion nationale, qui sont en cause.

C’est  pourquoi,  nous ex-combattants, regroupés au sein du COMITE SPECIAL DE SECURITE POUR LA PAIX, nous nous levons dès cet instant comme un seul homme après une rapide concertation des différentes  sections partout le pays et sommes prêts à la sécurisation totale de la Côte d’Ivoire», écrit le CSSP.

«Nous félicitons tous les leaders religieux et politique et autres organisations de la société civile pour leur mobilisation face à ce drame national. Nous condamnons fermement cette attaque barbare et inutilement meurtrière.

Nous appelons tous les ex-combattants, tous les ex-officiers à la retraite à  se joindre  au CSSP car, c’est une  guerre qui est adressée à la nation  et on ne sait quand et comment elle va s’arrêter. Les différents départements  à charge de la sécurité et de la défense seront saisis  par le CSSP pour sa mission dans cette lutte contre le djihadisme », écrit  toujours le CSSP.

la saisie de l'Onu et de l'Ambassade de France  par le CSSP
la saisie de l’Onu et de l’Ambassade de France par le CSSP

 «Le CSSP soutient fermement le gouvernement ivoirien avec à sa tête le chef de l’Etat Alassane Ouattara. Le CSSP félicite tous ceux qui se sont levés pour soutenir le gouvernement ivoirien face  à ce virus à caractère international qu’est le terrorisme avec Al Qaida à travers  ses démembrements comme  Aqmi en Afrique, un continent qui aspire  à la paix pour son développement.  

Nous demandons beaucoup de vigilance et de coopération à la population. Et le CSSP exige la sécurité aux frontières. Car le gouvernement à lui seul ne peut faire face aux djihadistes. Il faut faire  appel  à toutes les valeurs de la nation. Le Comité Spécial de Sécurité pour la Paix attend apporter sa pierre

C’est pourquoi le CSSP, demande l’appui et le soutien de Conseil de Sécurité  des Nations  Unies, de la communauté internationale et du gouvernement  ivoirien. Et annonce sa participation active dans la sécurisation des personnes, des personnalités, des  biens matériels, personnalités  politiques, des  institutions. Pour  l’instauration du processus de  la paix  et de la sécurité  totale de la Côte d’Ivoire», écrit le comité spécial de sécurité pour la paix, mis en place en  2015, autrefois Comité National de Sensibilisation des ex-combattants créé en 2013.

 

Et le CSSP fixe sa MISSION

ADDR_Anyama (3) (Large)Conformément à plusieurs résolutions du Conseil  de Sécurité des nations Unies concernant la protection des civils en  période de conflits  et agissant en vertu de  la déclaration  universelles des droits de l’Homme, le CSSP avec à sa tête Samba Koné, avait déjà en  août 2015 saisi le comité de Sécurité des Nations Unies, la division de l’Onuci ainsi que l’ambassade de France sur la nécessité de l’opérationnalité dudit comité eu égard  à la menace de terroriste à travers le  monde et particulière en Afrique.

la saisie de l'Onu et de l'Ambassade de France  par le CSSPLe CSSP indique que conformément à la résolution 2153 de 2014 demandant à toutes les forces vives de la nation d’œuvrer ensemble à la consolidation des acquis de la paix et de s’attaquer aux causes profondes des tensions et des conflits, il prenait acte de la menace du processus de paix, de la forme de sécurité et des menaces terroriste dans la sous-région…

le CSSPMais aussi s’appuyant sur la résolution du Conseil de Sécurité qui demande  à toutes les organisations de coopérer pleinement avec le Comité, le groupe d’experts de l’Onuci, observant la montée d’attaque qui vise à mettre  en mal l’unité et la paix  à travers les attaques terroristes qui ont causé des morts et de blessés graves au sein de la populations ivoirienne, le CSSP ne peut rester   indifférent à sa mission. « Participer aux côtés du gouvernement à la sécurisation des  biens et des  personnalités face au terrorisme ! »,  ajoute Samba Koné et les ex-combattants.

Par HERVE MAKRE

© 2016, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com