Samuel Kouakou président de l’ONG 2IEval (Initiative Ivoirienne pour l’Evaluation) a souhaité que l’évaluation soit une culture dans le quotidien des ivoiriens afin qu’elle impacte leurs secteurs d’activités. Il a émis ce vœu,  lors du lancement officiel du troisième prix d’excellence «Evaluation d’Or» le jeudi 9 mars lors d’un déjeuner de presse dans un restaurant à Angré.

L’expert en évaluation qui désire également que de plus en plus de personnes embrassent cette carrière professionnelle a lancé un appel au monde académique et à tous les chercheurs de s’inscrire massivement pour prendre part à cette évaluation dont les résultats seront publiés en début août. A l’instar des années antérieures, les différents postulants présenteront leurs projets dans quatre catégories ; à savoir, ‘’mémoires et thèse’’, ‘’ travaux de recherches’’, ‘’ projet et structure’’ et ‘’innovations technologiques’’.

Différents prix allant de 500 000 f à 200 000 f sont attribués à chaque lauréat de chaque catégorie. L’an dernier, a indiqué Samuel Kouakou, aucun candidat n’a pu être récompensé dans la catégorie ‘’’Travaux de recherche’’ par faute de projets fiables. Cette  année, le commissaire du prix Evaluation d’Or, a indiqué qu’il espère que parmi les nombreuses personnes qui postuleront certains décohéreront ces récompenses.

AA

© 2017, redaction. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.