Alassane Ouattara a échangé ce mercredi 29 mars 2017, au Palais de la Présidence de la République, avec le Ministre gabonais de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation, M. Régis IMMONGAULT, puis le Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), M. Marcel DE SOUZA. Après ces deux rencontres il s’est ensuite entretenu  avec le Ministre du Commerce de Singapour et le Vice- Ministre du Commerce de Chine. Le Président de la République

Au terme de la 1ère rencontre, le Ministre Régis IMMONGAULT a indiqué qu’il était porteur d’un message du Président Ali BONGO ONDIMBA au Chef de l’Etat. Il a ajouté avoir profité de l’entretien avec le Président de la République pour partager avec lui les problèmes liés à la coopération économique et financière entre le Gabon et la Côte d’Ivoire. Dans ce cadre, a souligné l’émissaire gabonais, ils ont évoqué la 2ème Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique qui se tient présentement à Abidjan et ce, d’autant que le Gabon et la Côte d’Ivoire sont tous deux engagés dans des programmes visant à atteindre l’émergence à des horizons précis.

Cela, selon lui, dans un contexte international où les deux pays sont confrontés à certaines difficultés avec notamment la baisse des coûts des matières premières, le cacao pour la Côte d’Ivoire et le pétrole pour le Gabon. Cependant, a souligné le Ministre Régis IMMONGAULT, la volonté partagée par les Présidents Ali BONGO ONDIMBA et Alassane OUATTARA est d’aller vers l’accélération des fonds structurels pour arriver à une mutation de nos économies ; afin que ces économies diversifiées puissent être profitables pour le développement inclusif des Etats; qu’elles aient un impact positif pour les populations et surtout qu’elles permettent de renforcer les échanges entre les pays africains.

L’Emissaire du Président Gabonais a ajouté qu’au moment où la classe intermédiaire africaine est en train de croître en matière de revenus, il faudrait que les consommateurs africains puissent consommer aussi des produits africains, à travers la production des biens échangeables.

Le Ministre Régis IMMONGAULT a révélé avoir profité de cet échange pour solliciter les conseils du Président de la République en matière de mise en œuvre des politiques économiques, en tenant compte de son expérience passée non seulement au Fonds Monétaire International (FMI), mais également dans les fonctions de Premier Ministre et de Chef de l’Etat.

Quant à M. Marcel DE SOUZA, il a dit être d’abord venu pour remercier le Président Alassane OUATTARA pour avoir autorisé récemment le paiement de la part de la Côte d’Ivoire dans le ‘’capital appelé’’ de la BIDC (Banque d’Investissements et de Développement de la CEDEAO) sur une période de trois ans. Pour le Président de la Commission de la CEDEAO, ce résultat ‘’concret’’, cette décision du Chef de l’Etat, ‘’fera école’’ pour les autres pays. Il a ajouté que la rencontre a ensuite été l’occasion de faire le tour d’horizon de la situation sécuritaire dans la sous-région, en particulier à Kidal, au nord Mali où certains groupes terroristes convergent.

A ce niveau, il a dit avoir préconisé que la Force des Nations Unies présentes dans cette zone, la MINUSMA, change de statut, en passant de Force de maintien de la paix à une Force d’imposition de la paix. Il a, par ailleurs, souhaité une synergie d’actions entre toutes les structures intervenant dans la résolution de cette crise, notamment au niveau de l’Etat – Major des Forces d’attente. Sur ces questions, M. Marcel DE SOUZA a affirmé avoir eu des orientations du Président de la République.

L’autre question qui a figuré au menu de cet entretien concerne, selon le Président de la Commission de la CEDEAO, le programme communautaire de développement, c’est-à-dire la table ronde des bailleurs que la CEDEAO se propose d’organiser à Abidjan cette année, sur les moyens de transport, en particulier pour l’autoroute Abidjan-Lagos.

Un projet auquel il faudra ajouter d’autres, selon M. Marcel DE SOUZA, notamment l’autoroute Abidjan-Dakar, le transport maritime, la boucle ferroviaire avec SITARAIL et le transport aérien ; mais également des projets concernant l’énergie solaire. Au niveau de la santé, la CEDEAO, selon le Président de la Commission, organisera le 12 avril prochain, une réunion sur l’après-Ebola, dont le but sera d’identifier les stratégies, les voies et moyens pour renforcer le système sanitaire dans les pays de la sous- région.

L’agriculture a été le dernier sujet évoqué au cours de cette rencontre, selon M. Marcel DE SOUZA. Dans ce cadre, a-t-il révélé, le Premier Ministre israélien viendra en Afrique le 4 juin 2017 pour voir dans quelle mesure son pays pourrait collaborer avec les pays africains, en particulier en matière d’irrigation des terres.

APRES CES DEUX RENCONTRES IL S’EST ENSUITE ENTRETENU  AVEC LE MINISTRE DU COMMERCE DE SINGAPOUR ET LE VICE- MINISTRE DU COMMERCE DE CHINE, Dr Koh Poh KOON, Ministre d’Etat, Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Développement de Singapour et M. Qian KEMING, Vice- Ministre du Commerce de Chine.

Au terme de la rencontre, Dr Koh Poh KOON a dit sa joie d’être à Abidjan ; surtout que la Côte d’Ivoire et Singapour entretiennent des relations ‘’cordiales’’, a-t-il souligné. Il a ajouté que le Président Alassane OUATTARA a une très grande vision pour la Côte d’Ivoire et que Singapour serait heureuse de partager son expérience avec la Côte d’Ivoire, notamment dans les domaines de l’émergence et du développement. Dans ce cadre, le Ministre d’Etat de Singapour a précisé que son pays renforcera sa coopération avec la Côte d’Ivoire dans le domaine du commerce.

Ce qui se traduit, selon lui, par les échanges en cours entre la Côte d’Ivoire et le Singapour pour la protection des investissements bilatéraux et également pour la signature d’autres Accords. Il a émis le souhait de voir se renforcer davantage ces échanges entre les deux Gouvernements, singapourien et ivoirien. Pour terminer, Dr Koh Poh KOON a révélé avoir adressé au Président de la République, une invitation à visiter Singapour l’année prochaine.

Quant au Vice-Ministre chinois du Commerce, il a indiqué avoir discuté avec le Chef de l’Etat de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la Chine, surtout des résultats déjà obtenus, en particulier dans le domaine des infrastructures. 2/2 L’entretien a également porté, selon M. Qian KEMING, sur la planification pour la réalisation de certains projets dans les secteurs de l’agriculture, de la construction des zones industrielles et du financement des PME.

Idriss Ouattara

© 2017, redaction. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.