Le jeudi 30 mars, l’auditorium  de la Caistab a accueilli le lancement officiel de la campagne intermédiaire de ce produit de rente. Si la fixation du prix du cacao pour cette petite campagne qui est  de 700 F/kg  a été l’un des temps forts de cette cérémonie,  n’en demeure moins que la présentation du bilan de la campagne écoulée et les mises en gardes du PCA envers les planteurs ‘’ grévistes’’ de la filière, n’aient été des moments importants.

Selon l’orateur,  la crise qu’a connue la filière pendant la campagne précédente est liée à plusieurs causes, notamment  l’attitude revancharde de certaines personnes qui ont pollué cette activité par une rumeur  relative à une baisse du prix dès le mois de Janvier 2017. Cette rumeur a suscité des mouvements divers entraînant des engorgements  dans les entrepôts à l’intérieur du pays et dans les ports, a reconnu le PCA, avant de menacer quiconque  occasionnerait des actes s’opposant à leurs actions pendant cette campagne intermédiaire.

 «Tous ceux qui veulent se mettre en marge d’un mouvement, le mouvement de la filière, réaliste (…) subiront les conséquences. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent, mais pas troubler l’ordre public ».  Le PCA a aussi expliqué que les difficultés qu’a connues la filière sont  également liées à la chute drastique du prix d’achat du produit sur le marché mondial.

De 1800 f le prix sur le marché mondial est passé à 1200 FCFA, en raison de la surproduction sur le marché mondial.  La Côte d‘ivoire a subi les conséquences  de cette chute des prix, a-t-il indiqué, avant de préciser que malgré cette situation, le prix du cacao bord-champ avait été maintenu à 1100 F/kg et ce, grâce au soutien de l’Etat apporté aux acteurs intervenant de la filière.

Donc, c’est en raison de cette chute du prix sur le marché mondial, dira Lambert Kouassi Konan que l’Etat ivoirien a décidé  de fixer le prix du cacao à 700 f/kg dans le but d’être réaliste et de pouvoir  toujours  soutenir ce secteur d’activités.

AJM

© 2017, redaction. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.