Selon la déclaration du gouvernement ivoirien, les nombreux morts enregistrés à Bouaké, lors des affrontements, est le fait d’une grenade offensive mal manipulée par les Démobilisés.

DÉCLARATION DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME (CNDHCI) RELATIVE A LA MORT DE TROIS DÉMOBILISES A BOUAKE  

La ville de Bouaké au centre du pays  a été  à nouveau le théâtre d’un mouvement d’humeur des ex-soldats démobilisés qui ont bloqué l’entrée sud de la ville, réclamant des primes similaires à celles des mutins qui ont  manifesté la semaine précédente. Le rapport de la Commission régionale du Gbêkê sur cet évènement fait état  de trois (03) morts, d’une dizaine de blessés dont  trois (03) éléments de la Gendarmerie et deux (02) de la Police.

La  Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) est préoccupée par la  dégradation continue de la situation à Bouaké et dans plusieurs localités du pays, régulièrement en proie à ces mouvements sociaux et militaires.

La Commission exprime sa compassion aux familles des personnes décédées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés de ces évènements.

La  CNDHCI invite le Gouvernement à prendre toutes les mesures pour garantir la sécurité des biens et des personnes sur toute l’étendue du territoire, et à mettre fin à ces troubles à répétition qui entrainent de graves violations des droits de l’Homme.

La Commission  appelle les démobilisés à la responsabilité, au civisme et à  éviter tout recours à la violence comme mode de résolution de leurs problèmes.

La CNDHCI invite les populations de Bouaké au calme et à la sérénité et assure l’opinion nationale et  internationale qu’elle continuera de documenter tous  les cas de violations des droits de l’homme  afin que leurs auteurs soient  poursuivis et punis, conformément à la Loi en vigueur et aux instruments internationaux.

La Présidente Lamizata SANGARE

© 2017, redaction. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.