Alassane Ouattara a regagné Abidjan après le Sommet de la CEDEAO, dans la soirée du dimanche 4 juin 2017, après avoir pris part au 51ème  Sommet ordinaire de la CEDEAO, qui s’est tenu à Monrovia au Libéria. A  sa descente l’avion l’attendait folkloriquement son Vice-président Daniel Kablan Duncan. Dans le compte rendu, le Président ivoirien  salue Ellen JOHNSON-SIRLEAF, pour l’accueil fraternel.

Il s’est félicité de la participation du Premier Ministre israélien, au Sommet, en qualité d’Invité d’honneur et a souhaité le renforcement de la coopération entre l’Etat d’Israël et le Continent africain dans la lutte contre le terrorisme et dans les domaines de la haute technologie, de l’économie et de l’agriculture.

Alassane Ouattara a annoncé l’adoption, par le Sommet, du principe d’adhésion du Maroc à la CEDEAO au regard des liens que ce pays a tissés avec les pays de la sous-région. Il a été demandé à la Commission, selon lui, d’examiner les modalités pratiques de cette adhésion afin qu’elle devienne une réalité dans les mois à venir.

Alassane Ouattara évoque le statut d’observateur accordé à la Tunisie et la prise en compte de la demande d’association formulée par la Mauritanie ainsi que l’élection du Président de la République du Togo, Faure Gnassingbe, à la Présidence de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.

Alassane Ouattara a, en outre, annoncé la signature du Traité de l’Autoroute Dakar – Abidjan et la pose de la première pierre du Projet Régional d’Energie Electrique. Il a indiqué avoir pris part, en marge du Sommet de la CEDEAO, à la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV), qui a été marquée par la reconduction du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, à la tête de cette Conférence.

L’Invité spécial de la CEDEAO

le Premier Ministre israélien, Benyamin NETANHAYU s’est dit «honoré » par cette invitation d’autant qu’il rêvait de venir dans cette partie de l’Afrique. Pour lui, l’Afrique et l’Etat d’Israël peuvent faire beaucoup de choses ensemble. A cet égard, il a dit sa foi en l’Afrique, un continent qui a du «potentiel» et dont le peuple fait preuve d’un «dynamisme diversifié».

Le Premier Ministre israélien s’est dit prêt à partager son expertise technologique dans bien de domaines, eau, santé, agriculture, sécurité, renseignement, lutte contre le terrorisme, etc. avec les pays africains. Il a également souligné que, beaucoup de nations, notamment plusieurs pays arabes, sont en train de changer leur perception de l’Etat d’Israël ; car, ayant compris qu’Israël ne «cherche que la paix », d’abord avec ses voisins et ensuite avec le reste du monde.

Pour  Netanhyahu, Israël respecte tout le monde et demande par conséquent, en retour, le respect. Il a précisé qu’en Israël, «la diversité n’est pas seulement tolérée, elle est célébrée».

G.O.

© 2017, redaction. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.