Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a réaffirmé  Abidjan, mardi 27 juin, lord d’une conférence de presse, la ferme intention du Tribunal Militaire d’Abidjan de lutter contre l’impunité et a par la même informé l’assistance de ce que des enquêtes ont été ouvertes concernant les exactions perpétrées, lors des différentes mutineries qui ont miné le premier semestre de cette année 2017.

Le Commissaire a par la même occasion salué la présence des familles des victimes d’Arrah avant de se pencher sur la ‘’bavure’’ dont ont été victimes leurs proches. Il a toutefois précisé qu’à la lumière des enquêtes les histoires d’Arrah et d’Abobo ne sont plus considérées comme des ‘’bavures’’ mais plutôt comme des ‘’crimes’’.

Concernant les prochains dossiers à passer en jugement il s’agit de 19 cas de rackets concernant 27 personnes. Pour les violences contre le genre le Commissaire du Gouvernement a indiqué une net baisse en ce début d’année.

Finalement avant de clore la conférence le Commissaire du Gouvernement a tenu à inviter l’ensemble des ivoiriens à venir assister aux journées portes ouvertes organisées par le TMA au cours desquelles les magistrats pourront être consultés des façon gratuite, puis  a adressé un message à l’ensemble des forces de défenses et de sécurités en ces termes «on ne tue pas les bandits, on les attrape et on les remet entre les mains des autorités compétentes pour les faire recadrer».

Infio Sercom TMA

© 2017, redaction. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.