Côte d’Ivoire-la lettre de Samba Koné-Expert en sécurité internationale au nouveau Ministre de la Défense Hamed Bakayoko

3 min read

«Je salue la nomination du nouveau Ministre de la défense, Monsieur Ahmed Bakayoko. Je souhaite que l’ouverture d’esprit et le dialogue prévalent à tous les niveaux pour l’amélioration d’un climat de stabilité définitive en Côte d’Ivoire. Les populations ivoiriennes ont longuement souffert des différentes crises à en point finir.

EDICI SEKOU SAMBA PARLE PAIX ET HAMED BAKAYOKO00 La Côte d’Ivoire étant le poumon de l’économie de l’Afrique de l’ouest, j’estime que son bon fonctionnement et le rétablissement de ses valeurs d’accueil et de fraternité doivent empêcher la violence et faire en sorte que ses fils et ses filles s’entre-déchirent.  De mon point de vue, cela est véritablement une nécessité incontournable pour la préparation d’une armée ivoirienne équilibrée et respectueuse des valeurs républicaines.

Tout comme je l’avais signifié à l’ex-ministre de la défense, nous devons nous tendre la main pour qu’enfin nous tournions la page des inquiétudes et angoisses qui minent nos sociétés et faire face aux aspirations des uns et des autres».

Normalisation totale

J’ai adressé un courrier au Conseil National de Sécurité afin d’officialiser mon soutien au Président  de la République, en tant que Président du Comité Spécial de Sécurité pour la Paix (CSSP). Cette initiative vise à renforcer le dynamisme de l’instauration de la stabilité de la côte d’Ivoire tant souhaité par tous. En tant que citoyen, je ne peux rester insensible aux difficultés auxquelles est confronté mon pays en ce moment. Comme je l’avais fait il y’a de cela un an avant ces derniers événements, suite à une réunion préventive avec le Ministère de la défense.

Nous devons tous placer l’intérêt du pays au-dessus des nôtres, suite aux événements malheureux qui ont ouvert toutes les portes de l’incertitude, pour apporter notre expertise à la consolidation du processus de paix et de stabilité amorcé par le gouvernement et la Communauté internationale à travers l’ONUCI dont le mandat est arrivé à son terme.

EDICI SEKOU SAMBAEt cela doit se prouver par des actes concrets afin d’éviter le pire à la Côte d’Ivoire. Il serait bon que ceux qui ont importé des armes contre le processus de paix Civilo-Militaire du pays soient arrêtés pour donner des signaux forts au monde entier et contraindre tous ceux qui manœuvrent pour la guerre à y renoncer». 

Fait à Abidjan, le 21/07/2017

Samba Koné

Président du CSSP

Coordination Civilo-Militaire

CIMIC / MAHE / CMI/ Awareness

-Expert en sécurité internationale

-Administrateur du Group PSIAD

Président de Comité Spécial de -Sécurité pour la Paix

-Membre du Group International contre-terrorisme.

 

© 2017 – 2022, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur