A la uneActivité gouvernementaleActualitéAfrique de l'OuestPetites AnnoncesPolitiqueSociétéUrgences

Gagnoa :Grand-Gbassi  veut régler la question des terres et des funérailles

La 1ère  édition de la cérémonie de retrouvailles de Grand-Gbassi a connu un franc succès avec des promesses de 5 millions FCFA dont 2 millions recouvrés. Soit 40% des estimations avec  un plan d’action de financement des projets d’autonomisation des femmes et  des  jeunes avec les plantations d’hévéa. La 2ème  journée de retrouvailles pour le lancement des actions de développement de Grand-Gbassi (Ouragahio) a noté la mission que le Commandant Désiré Okou, président de ladite mutuelle a confié à la jeunesse. Et ce,  en présence de Firmin Opeli, opérateur économique, parrain, du Pasteur Ottro, fils du terroir, de Sébastien Gréki et Abbas Chaloub, invités spéciaux:

“Je veux une jeunesse consciente qui travaille puisqu’elle est un passage obligé avant de devenir mature”, a-t-il déclaré. Devant un parterre d’invités et de la population de Grand-Gbassi venue nombreuse au Baron de Yopougon samedi 3 février 2018. Aujourd’hui, la Mudeg dispose de grands projets comme la construction d’un château d’eau et 4 fontaines pour donner définitivement dos au marigot. Le coût de ces projets est évalué à plus de 15 millions FCFA.

Le président de la Mudeg, Jean-Désiré Okou a alors appelé les filles et les fils de Grand-Gbassi à une implication totale dans la réalisation desdits projets. La question du reprofilage de la route qui relie les 12 villages de leur localité, devenue très impraticable et causant la misère aux populations a été posée. Une charte de la Mudeg a été lue par le Pasteur Ottro qui tend à juguler les difficultés rencontrées par les parents sur leurs propres installations.

“Le patrimoine communautaire qu’est la forêt fait toujours l’objet de conflits

Il est donc temps de réglementer les attributions de terrains pour éviter lesdits conflits. Aussi, il faut réglementer la question des funérailles. Suite au constat fait sur la gestion opaque des biens communautaires, la mise en place ‘un comité de gestion  s’avère primordiale et urgente”. Bientôt, cette Charte de la Mudeg fera l’objet de validation, au village, en présence des autorités coutumières et administratives de la localité. Cette gigantesque manifestation a été une occasion pour les responsables de la Mudeg de faire un appel de fonds, en deux parties.

La première est relative aux invités de marque au nombre de ceux-ci,  la Mutuelle de Zéaglo conduite par Hyacinthe Kehi. Firmin Opeli, originaire de Tiépa, opérateur économique et parrain de la cérémonie s’est dit heureux de se retrouver parmi la population de Grand-Gbassi. Avec à ses côtés le Dr. Gbekedi, président de la mutuelle de  de Tiepa qui  a obtenu le jumelage avec Grand-Gbassi.

 “A chacun de faire sa part de contribution à la solidarité pour le développement ».lLa Mudeg au terme de  la cérémonie a bénéficié du soutien financier et matériel des populations locales et des invités.                                                                                                                 A Tchedé T.

© 2018, redaction. All rights reserved.

Comments (1)

  1. Merci aux promoteurs de ce site qui nous permet de suivre les activités de notre mutuelle de développement.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com