A la uneActualitéAfrique de l'OuestArt & CultureCategory 2EconomieSociétéUrgences

ABIDJAN :L’HEURE EST VENUE POUR ETRE ACTEUR DE DÉVELOPPEMENT ET NON L’INSTRUMENT DÉCLARENT LES FEMMES DE L’ASSOCIATION ‘’GBAME NADA’’ 

SOLANGE AZIALLO ET LES FEMMS GBAME NADA LEDEBATIVOIRIEN.NET

ACTION SOCIALE?LES FEMMES D’ABOBO AU SEIN DE L’ASSOCIATION ‘’GBAME NADA’’  ACTIVES POUR LEUR AUTONOMIE 

L’heure était  à la réjouissance totale, le dernier weeend e juillet 2018 à Abobo, une commune populeux et populaire de la capitale économique ivoirienne. et pour cause: L’investiture de du bureau exécutif de l’Association ‘‘Gname Nada’’ (soit mon porte-parole ou parle en ma faveur) a été un moment  de haute  porté pour les femmes de  la commune d’Abobo-BC. Elles qui font du pardon, la réconciliation et la cohésion sociale, leur  boussole.  Présidée par le   député d’Abobo Koné Téhfour  et madame Aziallo Solange Tohouri, présidente de  la Fondation Aziallo Marcel, la marraine, avec  à ses côtés le président de  la fédération des associations et organisation d’Abobo-BC, la cérémonie, le weekend du 28 juillet 2018 a été l’occasion pour ces femmes de mettre en valeur  l’esprit de solidarité et de fraternité, valeurs sûres pour leur  épanouissement social.

En présence de chefs de communautés et notabilités et guides religieux elles entendent jouer le rôle de  pilier de la société dans leu  milieu.

«Notre appellation met en relief le but de notre association qui est : l’entraide afin de permettre à chaque femme de réaliser ses projets et de se  pendre en charge, en exerçant une activité génératrice de revenu. Donc   nous voulons  lutter contre la pauvreté en notre sein. Car nous avons de braves femmes qui, grâce au soutien de tous entendent être des modèles de femmes épanouies. Nous voulons être des femmes  dynamiques et émergentes pour soutenir nos époux et nos familles avec l’apport des partenaires et de  l’Etat», soutient la présidente de l’association ‘‘Gbame nada’’, dame Wotolou Brigitte avec à ses côtés la présidente du comité d’organisation, l’évangéliste Koudou Chantal.

«J’ai détecté en vous les qualités de  la femme battante et dynamiques qui  a besoin de soutien pour atteindre  ses objectifs. Nous ferons chemin ensemble, car la femme est  le pilier central du foyer, statut qui doit nécessairement rejaillir sur  la société. Vous devez servir  à la société  l’image de  la femme nouvelle : autonome, battante, affranchie, courageuse et ouvrière de la transformation. L’heure a sonné pour que la femme  cesse d’être  l’instrument de développement  mais d’être un acteur indéniable du développement», note dame Aziallo Solange Tohouri, présidente d’ONG et de  la Fondation Aziallo Marcel qui œuvre dans l’action sociale et principalement au  soutien des orphelins, veuves, aveugles et malvoyants.

Une tournée de sensibilisation pour la recherche de l’autonomisation de  la femme dans la  commune d’Abobo par le bureau de  ‘‘Gbame Nada’‘ qui a le soutien du député d’Abobo Koné Téhfour    est annoncée.

HMAKRE

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com