MONT ZATRO PEAU NEUVE LEDEBATIVOIRIEN.NET

VASTE PROMOTION CULTURELLE  POUR LA MUSIQUE

Le complexe culturel  le mont zatro situé à Yopougon sicogi  fondé dans les années 80 par feu GLOHOU Joseph, grand mécène des arts  et de la culture fait peau neuve. Grace à l’action du fils de son fondateur appuyé par d’excellentes  mains amoureux de  la culture.

Ce mythique espace a connu ses années de gloire tout comme les artistes et les hommes de  culture qui l’ont visité avant de sombrer. Cet espace a contribué à la gloire de plusieurs artistes comme GUEI Victor (le roi du lékiné), GUEI Jean, Paul  DODO et bien d’autres amateurs de la musique tradimoderne.  Bien que resté ouvert, cet espace avait perdu son ambiance d’antan.  C’est ainsi que pour perpétuer l’œuvre de son  géniteur, GLOHOU Bossio Verger, fils ainé du fondateur a décidé de prendre les choses en main pour réaliser  la pérennisation de cet espace qui fut un grand lieu de rencontres.

Ainsi plusieurs travaux de grande envergure architecturale sont entrepris. La façade extérieure est  totalement  rénovée, les portails renouvelés, la piste de danse  est  en train d’être modifiée pour de meilleures prestations scéniques. Le décor à l’intérieur de l’espace est impressionnant. En tout cas, le visiteur ayant connu le mont zatro dans le temps  sera agréablement surpris aujourd’hui tellement son visage est devenu flamboyant et baignant dans la gaieté.  Interrogé sur  les motivations de cette vaste opération, l’héritier de GLOHOU Joseph dit ceci :

«Notre père a consacré sa vie à faire de ce complexe un temple  de référence et en tant que fils ainé nous nous attelons chaque jour que Dieu fait pour réaliser le rêve de notre géniteur. Nous devons donc tenir la promesse en relevant le défi avec sa bénédiction depuis l’au-delà». L’actuel maitre des lieux lui-même artiste confirmé a installé depuis peu un studio d’enregistrement au sein du complexe  qui attend d’ailleurs l’arrivée du matériel  ultramoderne venant d’Europe. L’artiste a pour ambition de produire tous les genres musicaux et créer une plateforme dans le but de mettre en valeur l’essence des essences  qu’est  la culture. Tous ces travaux précise GLOHOU fils sont réalisés sur fonds propres.  Kutchala Sutchi insiste que le complexe est ouvert à tous les genres musicaux et invite tous ceux qui avaient perdu le chemin du mont zatro à y faire un tour.

  Ford  Raymond Guei    

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.