«JUSTICE ! LEVEZ-VOUS»-ABIDJAN AU CŒUR DE LA QUESTION DE L’ACCES A LA JUSTICE,  ET AU MANQUE DE JUSTICE EN AFRIQUE LEDEBATIVOIRIEN.NET

CINÉ DROIT LIBRE ABIDJAN 2018, LA PROBLÉMATIQUE DE LA JUSTICE AU CŒUR DES DÉBATS !

Abidjan. La 10ème édition de Ciné Droit Libre, festival de films sur les droits humains et la liberté d’expression, à Abidjan se tiendra du 14 au 17 novembre 2018. Initié au Burkina Faso par l’association Semfilms en 2005, il a pour objectif de promouvoir, à travers le cinéma,  les droits humains et la liberté d’expression.  En Côte d’Ivoire, il est organisé par l’association Ciné Connexion, en collaboration avec le Goethe-Institut depuis 2008. Au fil des ans, le festival a gagné la confiance d’autres partenaires.

Ainsi, pour cette 10ème édition, le festival enregistre, de nouveau,  la participation de :  la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté, le ministère de la Culture et de la Francophonie, Amnesty International,  l’Ambassade de France, l’Institut Français de Côte d’Ivoire, la CNDH-CI (Commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire), CinemArena, l’OIM (Observatoire Internationale pour la migration),  les organisations de défense des droits de l’Homme etc. Cette année, le festival est placé sous le parrainage de Me Aimée Zébéyoux,  Secrétaire d’Etat auprès du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, chargée des Droits de l’Homme. Il se déroulera autour du thème : « Justice ! Levez-vous». Il s’attaquera, à la question de l’accès à la justice,  ou plus précisément au manque ou à l’insuffisance de justice en Afrique et dans le monde.

Une dizaine de films engagés sur les thématiques des droits humains, un panel sur la justice en Côte d’Ivoire

 Le festival accueillera, comme invitée spéciale, Mme  Samira Daoud, Directrice régionale d’Amnesty International pour l’Afrique de l’ouest et du centre, chargée des campagnes. Ce 10ème  Ciné Droit Libre Abidjan sera meublé par sept activités principales: les projections gratuites de films; l’Amnesty Day (une journée de plaidoyer d’Amnesty International pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme) ; un panel sur la justice en Côte d’Ivoire co-organisé avec l’Ambassade de France à l’Institut Français le vendredi 16 novembre à partir de 14h30 ; une journée « Culture et Droits de l’Homme » le vendredi 16 novembre dans le village d’Agbabou (Port-Bouët) ; une représentation théâtrale avec la compagnie Dumanlé et un concert de clôture avec en tête d’affiche le poète et parolier Alain Tailly. Initialement prévu pendant la période du festival, le master class sur le film documentaire animé par le réalisateur allemand Florian Hoffmann est exceptionnellement décalé, en raison de l’indisponibilité du formateur, du 15 au 22 décembre 2018.

Une dizaine de films, essentiellement des documentaires engagés sur les questions des droits humains, seront projetés au Goethe-Institut, à l’Institut Français, à l’Espace Balafon (Cocody Attoban), dans des établissements scolaires, et sur des places publiques au cœur des quartiers défavorisés à Yopougon, Treichville et Port-Bouët, dans le village d’Agbabou. Il s’agit entre autres de « The Congo Tribunal » de Milos Rau (Allemagne-Suisse) ; « Kinshasa Makambo » de Dieudo Hamadi (RD Congo-France); « La République des corrompus » de Salam Zampaligré (Burkina Faso) ; « Bienvenue à la Maco » de Janusz Mrozowski (France-Pologone) ; « Malaria Business » de Bernard Crutzen (Belgique); «La maladie du démon» de Lilith Kugler (Allemagne) etc. Les projections de films seront suivies de débats avec le public. La cérémonie d’ouverture est prévue le mercredi 14 novembre 2018 au Goethe-Institut, à Cocody, non loin de la Cité Mermoz.

Le cinéma au service des droits humains

Créée en 2008, Ciné Connexion est une association de droit ivoirien qui fait la promotion des droits humains à travers le cinéma. Elle organise, depuis 10 ans,  régulièrement le festival Ciné Droit Libre Abidjan. En dix années, elle a sensibilisé plus de 100 000 personnes sur la nécessité de respecter et de promouvoir les droits humains et la liberté d’expression via le 7ème art. Ciné Connexion initie également des ateliers de formation et  des projections de films suivies de débats sur des espaces publics aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays. Cette association a, par ailleurs, co-produit  avec son partenaire Semfilms du Burkina Faso, le documentaire « Le Réveil de l’Eléphant», réalisé par Souleymane Drabo, ainsi qu’un court film de sensibilisation sur les enfants migrants pour Save The Children et un reportage vidéo sur le système de collecte d’informations sur les élections de la Poeci (Plateforme de la Société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire) en 2015. En mars 2018, Ciné Connexion a participé au tournage du documentaire «Ils n’ont pas choisi», co-réalisé par Luc Damiba et Gideon Vink sur l’homophobie en Afrique.

HM avec la coordination du festival

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.