L’espoir   renaît aujourd’hui  mais il y a encore un déficit criant d’écoles primaires

Kpéa Bouabré Octave est député de Danané. Nous l’avons rencontré pour échanger sur les sujets de l’actualité et sur la circonscription qu’il représente à l’assemblée Nationale depuis 2016. C’est  un homme  serein et totalement décontracté qui nous a reçus à son bureau de l’assemblée nationale.

Kpéa Bouabré Octave est élu sur la liste Union pour le développement de Danané (UDD) avec Diety  Felix comme les candidats indépendants. Après leur victoire, ils ont été approchés par différents partis politiques qu’ils ont écoutés attentivement avant de faire le choix du RDR et donc du RHDP. Le député explique ce choix de la raison  en disant qu’on ne fait la politique pour soi-même, mais pour le peuple. Ils ont opté pour le parti au pouvoir car ils estiment que les populations y ont tout à gagner. Bien que la région soit supposée bastion de l’UDPCI, ils n’ont pas fait le choix de la complaisance. C’est pourquoi  le député  Diety Felix a sollicité et obtenu le parrainage du RHDP pour ces municipales.

Parlant de Danané, le député a dépeint un tableau sombre, car dit-il au sortir de la crise, cette ville était pratiquement morte. Il n’y avait aucune activité économique, les enfants n’allaient plus à l’école, les parents n’avaient aucune ressource et la misère était    totale. Danané, ville frontalière au Liberia a subi également bien avant la crise ivoirienne, les affres de la longue guerre meurtrière du pays de Samuel Doe. L’espoir   renait aujourd’hui  mais il y a encore un déficit criard d’écoles primaires.  Des enseignants sont affectés dans des villages où il n’y a aucune école. C’est le cas de Deagbaloupleu, le village du chef de canton de Danané où la population est à pied d’œuvre pour construire une école avec des mâtereaux précaires. Cela est typique à cette région, déplore l’élu du peuple. Tout cela à cause des ressources limitées du conseil régional qui fait ce qu’il peut. Par ailleurs, la région bénéficie d’un vaste programme d’électrification et plusieurs villages sont  en train d’être électrifiés.

Mais compte tenu de la grande superficie de la région du Tonkpi, les élus de Danané souhaitent l’érection de leur département en région administrative dénommée le Nimba. Ceci permettra un vrai décollage pour booster  le développement de cette partie du pays qui regorge d’énormes potentialités agricoles et minières. Les démarches administratives ont été faites mais il manque pour le moment la volonté politique. Abordant l’actualité de la crise au sein du RHDP (PDCI-RDR), Kpéa Bouabré Octave  estime d’emblée que les leaders avaient vu juste en se mettant ensemble pour créer cette grande coalition qui a permis à notre pays de retrouver sa stabilité, sa relance économique et sa place dans le concert des nations. Ce à quoi nous assistons aujourd’hui fait partie de l’apprentissage de la démocratie.

C’est une question d’ambitions politiques immédiates des uns et des autres en projection sur les élections présidentielles de 2020. Le parlementaire plaide pour que ces ambitions ne détruisent pas l’essentiel et qu’il faut préserver les acquis obtenus depuis sept ans. L’Houphouëtisme doit toujours guider les deux chefs (les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié) à regarder dans la même direction car nous sortons des élections qui plantent le décor de celles de 2020 où le RHDP est déjà en pole position. L’honorable député a profité de l’occasion pour saluer la brave et laborieuse population de Danané qui a fait preuve  d’un esprit faire-play lors des municipales et régionales car il n’y a eu aucun incident. Il a salué également les autorités administratives qui ont contribué au maintien du climat de paix sans oublier le docteur Ouattara Lacina, vainqueur des municipales à Danané qui vient de rejoindre à juste titre le RHDP.

Ford Raymond Guei

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.