PLUS DE DROIT POUR LES HANDICAPES EXIGÉ

L’Afrique pour l’inclusion des personnes handicapées (ARADI) est un projet financé par AFRICA DISABITY ALLIANCE (ADA) ou encore l’Alliance africaine pour le handicap  est une agence  technique orientée vers le handicap et dont le mandat  découle du mouvement continental africain des droits humains et des organisations  de personnes handicapées. L’ADA travaille et utilise un large éventail d’outils de politiques dans les processus de programmation et de mise en œuvre des questions relatives au handicap. C’est ce projet qui est lancé en Côte d’Ivoire en présence de Mme AIMEE ZEBEYOUX, secrétaire d’Etat, chargée des droits de l’homme. Prenant la parole, le pasteur SASSAN DAH, président de la fédération Ivoirienne des associations des personnes handicapées (FIASA) a remercié les autorités présentes pour leur soutien aux personnes en situation de Handicap.

Il a dit que le handicap engendre des barrières, c’est pourquoi le projet ARADI est le bienvenu pour le bien être des personnes handicapées. Le président de la FIASA a remercié le Président de la République et le premier ministre pour toutes les décisions prises en faveur des personnes handicapées. A sa suite c’est Mme AIDA SAAR, représentante de l’Alliance africaine pour le handicap (ADA) qui a dit l’Alliance travaille pour accompagner les politiques en vue du bien-être de la personne handicapée. Pour l’atteinte de ses objectifs, cette organisation fait un plaidoyer pour que ce projet soit ratifié par les pays africains, car pour l’heure il est mis en œuvre dans cinq pays à travers la commission de l’Union africaine. A son tour, Mme NAMIZATA SANGARE, présidente de la commission nationale des droits de l’homme (CNDHCI) tout en félicitant toutes les associations actives dans la promotion des personnes en situation de handicap. Elle a fait savoir qu’en adhérant au projet ARADI, la CNDHCI participe à la lutte contre les stigmatisations dont sont victimes les minorités et les personnes handicapées en Afrique.

C’est justement pourquoi la structure qu’elle dirige a décidé de prendre une part active pour que la Côte d’Ivoire ratifie la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relative aux droits des personnes handicapées. Quant à Mme AIMEE ZEBEYOUX secrétaire d’Etat chargée des droits de l’homme représentant le premier ministre,  parrain de la cérémonie, elle a exprimé la joie de la Côte d’Ivoire à accueillir ce lancement. Cela confirme a-t-elle précisé de l’intérêt que le Gouvernement porte à la promotion des personnes en situation de handicap en notant quelques décisions relatives au recrutement à titre exceptionnel à la fonction Publique. La secrétaire d’Etat a tenu également à féliciter les responsables des personnes handicapées pour tout ce qu’ils font pour la dignité de leurs membres pour sa part précise AIMEE ZEBEYOUX, la Côte d’Ivoire s’engage à adopter un cadre Normatif pour la protection des personnes handicapées dans tous les  domaines.

FORD RAYMOND GUEI

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.