IL EXPOSE LES AMBITIONS DU GOUVERNEMENT

Six mois après sa nomination à la tète du secrétariat  d’Etat auprès du premier ministre chargé de la promotion de l’investissement privé, Emmanuel Essis Esmel était l’invité du press club de l’UNJCI ce weekend  à la maison de la presse au Plateau. Le dernier numéro de l’année portait sur le thème : « Amélioration de l’environnement des affaires et croissance de l’économie de la côte  d’ivoire ».

Maitrisant parfaitement son sujet  en face de la presse nationale et internationale, le conférencier a fait un tour d’horizon sur le taux des investissements directs étrangers (IDE), le nouveau code des investissements, le portail unique des services à l’investisseur. Le secrétaire d’Etat a mis en exergue l’actualité, les acquis et surtout les ambitions du gouvernement ivoirien pour rendre attractif l’environnement des affaires et attirer les investisseurs. En ce qui concerne les défis à relever pour l’amélioration du climat des affaires, le conférencier a annoncé que notre pays est en train de mettre en place une véritable politique d’investissement depuis 2012.

Continuant son propos, il a rappelé quelques ambitions à court terme en disant que la côte d’ivoire veut atteindre au moins 1000 milliards de FCFA d’investissements directs étrangers (IDE). A ce jour, le taux IDE se situe en 2018 à 675 milliards de FCFA contre 466 milliards en 2017. C’est pourquoi il a mis l’accent sur le classement Doing business pour lequel la côte d’ivoire a fait beaucoup d’efforts pour améliorer son rang. Pour ce référentiel comparatif dans lequel la Côte d’Ivoire est maintenant à la 122ème  place en 2018 alors qu’il était à la 177ème  place en 2017. Cette progression remarquable souligne le secrétaire d’Etat est le fruit d’importantes réformes entreprises par la côte d’ivoire. Ces grandes reformes qui sont entre autres le nouveau code de l’investissement ont beaucoup d’avantages pour tout type d’investissement surtout sur le plan de la fiscalité. En côte d’ivoire, ce sont environ 70 entreprises qui se créent quotidiennement avec 60% de jeunes.

Essis Esmel Emmenuel a conclu en invitant les entreprises et tout le monde à visiter le portail unique des services à l’investisseur, 225 invest côte d’ivoire, car pour aller à la dématérialisation, cette plateforme est désormais le seul point d’interaction entre les usagers et l’administration.

FORD RAYMOND GUEI       

 

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.