L’ARTISTE CHANTEUR SAINT JO DÉDICACE SON NOUVEL OPUS AVEC BLE GUIRIAO

La structure  de promotion des artistes-musiciens, chanteurs et créateurs née en 2017 à Abidjan, ‘‘Djoupodeh Production’’ a récemment, au Baron de Yopougon, à la dédicace  de l’œuvre artistique du chanteur professionnel Wê, Ouloto Gnondé alias Saint Jo. Il est lead vocal du Groupe Azio de Blolequin qui a fait la fierté de la musique ivoirienne et vit, aujourd’hui de  mauvais moments de son existence avec la division de ses fondateurs. Mais, l’artiste de la soirée, Ouloto Gnondé, déclaré au Burida depuis 2007 et vice-président des artistes Wê, dit n’être pas pour la mort du Groupe Azio, qu’il voudrait voir se reconstituer, tout en évoluant en solo, il  a produit quelques exemplaires d’un CD  de six titres, très mélodieux et dansant, qui connait un certain succès.

«Le Groupe Azio a connu des soubresauts et autres incompréhensions, mais nous veillons à la cohésion pour le rayonnement de la chanson Wê », a déclaré le Vice-président des artistes chanteurs de la Région du Cavally, Saint Jo. Pour qui, il vaut mieux prendre la vie du bon côté. Bertrand Oulia, président de Djoupodeh Production, et président du comité d’organisation de la cérémonie a planté le décor de l’activité de la soirée.. Les artistes chanteurs chevronnés, Blé Marius et Sahon Gnanhi ont eu des prestations très appréciées dans un Baron plein à craquer.  Etait présent à la soirée de dédicace un ancien chef de la Fesci, Blé Guiriao, en sa qualité de président de la cérémonie. Ce soir-là, il n’a pas fait de cadeau personnel, mais au nom de son mentor, Mabri Toikeusse, il a offert la somme de 430.000 Fcfa pour les diverses factures ayant trait à l’organisation. Par ailleurs, le président Blé Guiriao a promis de réconcilier les membres du Groupe Azio  pour sa  véritable professionnalisation artistique. Dans sa suite, plusieurs autres cadres, travailleurs et opérateurs économiques du département de Blolequin se sont succédés au pupitre pour exprimer leur préoccupation quant à la cohésion du Groupe disloqué avant d’offrir des présents divers à l’artiste le plus adulé de Blolequin, Saint Jo…

Bertrand Oulia, le patron de Djoupodeh Production formée de onze jeunes rompus au management des artistes et à la communication, se dit très engagé et optimiste dans sa politique de promotion des artistes et créateurs ivoiriens. «Nous sommes sollicités pour apporter notre expertise à l’évolution des artistes, non seulement  du Cavally, mais de toutes les régions de  la Côte d’Ivoire. Nos prestations touchent également les mariages, les baptêmes, les anniversaires », a fait savoir le président de Djoupodeh Production. Il invite par la même occasion les cadres, travailleurs et opérateurs économiques ivoiriens à soutenir son entité socio-culturelle tant financièrement que matériellement pour l’émergence des artistes et créateurs à l’horizon 2020. C’est dans une atmosphère de satisfaction qu’organisateurs et invités se sont quittés aux environs de 7 heures pour un autre rencard.

          A T. T.  

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.