LE BUREAU DE L’ASSOCIATION DES JEUNES RESSORTISSANTS DE KANI A ABIDJAN INVESTI

 

Elu le 29 avril 2018, président de l’association des jeunes ressortissants de kani a Abidjan (AJRKA) pour 2 ans, Abou Meité a présenté son bureau hier Dimanche 25 novembre 2018 à la salle des fêtes de la base CIE sise à yopougon Niangon en présence des élus , cadres et chefs traditionnels de la région. Venus nombreux des 13 communes du district d’Abidjan, les jeunes ressortissants de kani étaient très heureux de se retrouver autour de leur nouveau président.

Et c’est Samassi Boake Mohomed qui a pris la parole au nom du comité d’organisation pour remercier tous les cadres et parents venus nombreux les soutenir. Preuve de la parfaite communion entre les jeunes et leurs ainés. Quand à Diabaté Gaoussou, président de la fédération des unions de jeunesse communales de côte d’ivoire ( FENUJECI) et ancien président de l’ AJRKA, il a tenu d’abord à féliciter ses jeunes frères et sœurs pour le sérieux dont ils font preuve dans la conduite de la jeunesse de kani en demandant au pdt Abou  Meité de ratisser large , car kani a un vivier inestimable à travers le district d’Abidjan.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La parole est revenue à Me Abdoul Ben Meité, député de kani commune et sous-préfecture pour féliciter ses jeunes frères pour l’engagement qu’ils ont pris à entretenir le flambeau malgré les difficultés et a exprimé sa fierté pour les excellentes relations qu’ils entretiennent depuis 2004. Le député a promis d’être toujours à leurs côtés et à leur écoute, car il est serein de savoir que la réserve est assurée. C’est au tour du Dr Aboulaye Meité, médecin de son état, coordonnateur du programme national de la lutte contre les maladies tropicales, premier vice président du conseil régional du worodougou, représentant le pdt Boake Fofana  de féliciter le président et son bureau. Il leur a dit qu’ils ne sont pas trompés en choisissant le directeur général de la SICOGI comme parrain, car c’est un vrai leader. Il a ensuite demandé à ses jeunes frères de ne jamais se détourner des cadres qui les conduisent à bon port et kani en a de valables. S’adressant particulièrement au président investi, le Dr aboulaye Meité dit ceci : « il n’est pas facile de conduire les hommes, tu dois avoir le dos large pour recevoir les feux des critiques qui ne manqueront pas. Un président, c’est celui qui délègue de temps en temps ses pouvoirs pour mettre les autres à l’épreuve. Seuls la patience et le désintéressement doivent guider tes actions.».

Le représentant du parrain a profité également pour rendre hommage aux braves femmes de kani pour leur présence massive. Quant à Mme Meité Namizata Sangare, pdte de la commission nationale des droits de l’homme de côte d’ivoire (CNDHCI), elle leur a prodigué des sages conseils pour la bonne marche de leurs activités. Fraichement investi, Abou Meité titulaire d’une licence en gestion commerciale et étudiant en licence d’allemand a l’université FHB de cocody, a traduit toute sa gratitude à ses frères et sœurs de l’avoir porté à la tête de leur instrument de solidarité. Il les a invités à faire bloc autour de lui en rendant un vibrant hommage à tous les cadres de kani et en particulier au président Boake Fofana pour toutes ses actions en faveur de la jeunesse. S’adressant aux anciens présidents de l’AJRKA, Abou Meité a pris l’engagement de poursuivre leurs actions dans le sens de l’union, de la solidarité entre les jeunes de kani résidents à Abidjan. Il faut souligner que la cérémonie a pris fin par une conférence sur l’impact des réseaux sociaux dans notre société et la remise de présents à plusieurs cadres.

                                                                                                                                              Ford Roymond Guei

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.