SOUS LE REGARD DE SANGARE!

Avril 2011, novembre 2018, le temps est tout long. Une guerre a laissé des traces ! Mais Guillaume Soro ex-premier ministre de Laurent Gbagbo né des accords de Ouagadougou et balayant d’un revers de  la main le gouvernement Konan Banny bien soutenu par les accords de  l’ONU, a eu la force grâce  à la guerre larvée des cadres du RDR, de faire mouvement vers  celle qu’il n’a pas du tout porté en cœur. Prenant à témoin Sangaré et une partie de  l’opinion, il a ‘’baisé’’, les joues de l’ex-prisonnière Simone Gbagbo, l’épouse de son pire ennemi, Laurent Gbagbo. Mais en redoutable femme politique, elle est aussi l’ennemi de Soro Guillaume, aujourd’hui président de l’Assemblée nationale, après la chute du régime de  la refondation dont  Simone Gbagbo, aux côtés de Sangaré Aboudramane Sangaré, désigné ‘‘gardien du temple’’. Il aura été l’orchestrateur du ‘‘baiser’’ faux ou vrai de Soro Guillaume.

«Je sais qu’à partir de 2010, 2011 je ne l’avais (Sangaré) plus revu et il serait malheureux de ne pas évoquer cet épisode ici. Ça été quelque chose de très difficile et je suis ici devant la famille. Je sais que le défunt a eu des moments très difficiles surtout, après l’arrestation du 11 avril 2011. Donc je voudrais à l’occasion de son décès personnellement et publiquement vous présenter mon pardon parce que je sais que vous avez souffert dans votre chair, vous avez été triste.

Aujourd’hui je suis devant vous, c’est inutile de jouer à l’hypocrite de venir saluer et de partir si comme de rien n’était. Pour ceux qui ont souffert et qui m’en ont voulu, je vous demande pardon. Oui ça été un épisode difficile pour notre pays. Aujourd’hui devant sa dépouille, je suis là pour vous présenter mon pardon. À tous ceux qui sont ici et qui ont souffert de ma gouvernance, de mes actions en tant que premier ministre, je vous demande pardon. Je pense qu’à l’occasion de ses funérailles, il nous faut avoir le courage, l’énergie et la force de regarder l’avenir de notre pays et de faire la réconciliation». Guillaume Soro a ainsi parlé !

Simone Gbagbo reste la seule  à saisir  la nature, la portée et la profondeur de la pensée du jour de Soro Guillaume qui se trouve être à un tournant décisif de sa  marche  politique. Chaque pas est compté et bien mesuré. Que dire de  la parole, de l’opportunité et d’un environnement où tous les  proches sont de potentielles victimes comme le pensent si bien Alain Lobognon qui a facilement accepté sa défaite aux dernières élections locales, Affousiata Bamba qui a retrouvé ses réflexes d’avocate. Mais aussi, Soro Kanigui et Meïté Sindou, qui semblent avoir pris la mesure du temps.

Simone Gbagbo aussi, après ce ‘‘baiser’’, vrai ou faux de celui qui était qualifié de dauphin putatif du président du RHDP, Alassane Ouattara, qui prépare sa réélection en  2020. Toute  la c lasse politique en attendant  la page blanche de  2020, dort comme de  vrais crocodiles ! En attendant  le dernier ‘‘baiser’’.

H.MAKRE

© 2018, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.