Le général de division, Doumbia Lassina, chef d’état major général des armées, a présidé vendredi après midi, à la base navale de locodjro, la cérémonie de passation de commandement à la tête de la marine.

Le contre-amiral  N’guessan kouame Celestin est le nouveau chef d’état de la marine. Il a présenté son  premier salut hier, prenant ainsi la tête de la force navale  ivoirienne. Il a donc reçu le drapeau de la marine des mains de la générale de division, Doumbia Lassina, chef d’état major général des forces armées qui a procédé à la passation de commandement entre lui et l’ancien patron de la marine, le vice amiral Djakaridja Konaté, promu inspecteur général des forces armées.

Le général de division, chef état major général des forces armées l’a présenté à tous les personnels de la marine qu’il est désormais leur nouveau chef à qui ils doivent respect et obéissance en tout ce qu’il leur recommandera pour le triomphe de la marine nationale. Prenant officiellement fonction, le contre-amiral  N’gressan Kouame Celestin dit ceci : « Investi ce jour de l’autorité et de la responsabilité de présider à notre destinée commune, je voudrais affirmer haut et fort, mon ferme désir de remettre tous les marins sans exception au travail.» S’adressant à ses frères d’armes, il leur a fait savoir ses priorités pour bâtir une marine performante et redorer l’image du marin en lui redonnant sa fierté et son prestige.

Le nouveau commandant de la marine entend poursuivre le renforcement des capacités à travers les centres d’instruction navale afin de permettre aux marins de mieux s’adapter aux mutations technologiques. Il compte s’inscrire dans une posture de manager afin de résoudre les nombreux dysfonctionnements auxquels faire face notre marine. Mais avant tout la discipline étant l’essence même de l’armée, le nouveau chef d’état major de la marine a prévenu ses collaborateurs qu’il sera intransigeant envers les indisciplinés. Continuant son propos, il dit ceci : « la discipline est la force principale des armées. Elle sera donc au cœur de nos actions. A ceux qui pensent se soustraire à la  donne disciplinaire en violant se pacte, je leur suggère de débarquer du navire marine nationale et de rendre leur démission dès à présent.»

Notons qu’il est le 12 ème officier commandant la marine et le 9 ème Ivoirien. Admis à l’école navale en 1988, il est titulaire d’un brevet militaire de second degré. Ancien commandant de la base navale de San-Pedro et d’Abidjan, il était jusqu’au 28 décembre 2018, chef d’état major adjoint de la marine nationale.

Ford Raymond Guei

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.