Par HM

IL FAIT JETER LES EFFETS D’UN LOCATAIRE SOUS LA PLUIE ET RESTE INJOIGNABLE

Errant depuis dans la commune de  Yopougon, il se découvre vivant en janvier 2019  grâce aux dons d’amis. Il a tout perdu.

 »QUE LA JUSTICE ME REDONNE MA DIGNITÉ ET MON HONNEUR », ZAMBLE JEAN ERIC

Abidjan ! Un époux angoissé et un père désabusé rencontré. Tous les effets personnels, bureautiques ou appareils électroménagers, le tout sous les dernières pluies d’octobre 2018. En perte simple. Il ne lui reste plus rien sauf le courage. Il  ne tiendra pour quelques temps et pour la suite que grâce à des dons de  bonnes  personnes. Et là ! Le  Procureur de  la République près le tribunal de Yopougon reste encore attentif. Il ne sait, aux côtés de la force de l’ordre, quelle suite donner  à cette affaire. Abus ou trafic d’influence d’un corps habillé sur un civil?

A la date de son forfait appuyé du sieur Abdoulaye Kader qui dit venir du Canada, l’agent KOUAO PIERRE sera depuis, la source de la misère de l’infortuné ZAMBLE JEAN ERIC. Lui qui s’investit dans les petites affaires dans la capitale économique ivoirienne pour s’épanouir. Et son malheur ? Avoir été locataire d’une maison ‘‘placée’’ sous la gérance de l’agent des Eaux et Forêts!

Une première tentative d’appel qui semble marcher. Et puis, plus rien durant des semaines à ce jour. Mais,  pourquoi-a-t-il abandonné ses  numéros de téléphones et ne les décroche plus, depuis peu ?  Cependant,   nous sommes sûrs et rassuré de de détenir  les  bons : le 07 86 18 77 et le  41 97 00 69. Ils appartiennent  très  bien à KOUAO PIERRE, agent des  Eaux et Forêts en cantonnement à Yakassé-Mé. Il s’est mué en agent immobilier pour le compte d’un certain Kouassi Yobouet Maxime résidant, lui au Canada dit-on.

TOUT SE PASSE DU COTE YOPOUGON ACADEMIE DES MERS. ABUS D’EXPULSION…

Plus de deux ans qu’il vit là ! Courant septembre 2018, des travaux sont entrepris dans la maison occupée par Zamblé Jean Eric. Mais  ils sont mal effectués par l’agent immobilier goinfré de son titre d’Agent des Eaux et Foret de la république de Côte d’Ivoire, KOUAO PIERRE. Que dire, le résultat qui en ressort énonce bien  le dessein concocté dans l’ombre et sous le crane de l’agent Kouao.

Début octobre 2018, Zamblé Jean Eric, le locataire  reçoit la visite de quelqu’un qui se présente comme un ami du propriétaire de la cours qui, lui réside au Canada. Il confie être  venu du Canada et porteur d’un message du propriétaire de  la maison. Il se nomme Abdoulaye Kader. C’est que désormais  il est celui qui gèrera la maison de son ami résidant au Canada comme lui. «Et Kouao Pierre ?», demande le locataire Zamblé ! La réponse n’est pas claire. Mais,  sans le savoir. Tout est planifié.

Le jeudi 18 octobre, il reçoit un message électronique de son portable qui lui dit de libérer la maison  pour quelques travaux pour qu’il soit mieux logé. Quelle joie pour le locataire qui n’en demande pas mieux ! Il attend de voir la faisabilité de cette nouvelle action. Le samedi 20 octobre 2018, soit un jour plus tard suivant le SMS, alors qu’il s’apprête à s’adonner à son hobby préféré des weekends, son temps de sport, il reçoit la seconde visite de l’ami dit du propriétaire vivant au Canada. Sans trop de ménagements, il prie le locataire Zamblé Eric de quitter les lieux au prétexte de reprendre les travaux d’étanchéité mal effectués, au mois de septembre. Le locataire ne comprenant pas la busque demande et immédiate s’obstine dans un premier temps. Puisqu’il faut un préparatif au préalable.

C’est alors qu’entre en scène, alors KOUAO PIERRE, l’Agent des Eaux et forêts, qui, depuis deux ans perçoit les loyers. Tapis dans l’ombre et observant la scène, étant connu du locataire comme le gérant de la maison, il peut sortir et agir. L’agent des eaux et forêts, Kouao Pierre prie Zamblé Jean Eric, le locataire, de remettre les clefs pour la reprise des travaux avec la garantie de la rapidité des travaux, de sorte  à réintégrer dans un très bref délai, la maison, son domicile.

La durée des travaux s’enquit le locataire ? Réponse à peine évasive et audible, pleine d’assurance et s’inscrivant dans  l’immédiateté. Après un temps de réflexion, le locataire Zamblé Eric sans commune mesure, cède et remet les clefs aux deux visiteurs d’une matinée annonçant une pluie d’octobre. Il part donc pour son temps de sport. Une paire de basket aux  pieds et vêtu d’un ensemble de jogging. Mal lui en pris. Une belle surprise l’attend. A son retour du sport, il constate que les serrures de la porte  principale ont été remplacées. Il n’a plus accès à sa maison, à son domicile. Il tente de rentrer en contact avec ses visiteurs, du matin, en  vain. Il décide de se rendre au poste de  police le plus proche. Le 17ème Arrondissement de  police pour saisir la conduite. Là, il est bien reçu. Tout est expliqué aux  agents. Une convocation est établie pour que les responsables de cette situation soient entendus.

Mais depuis cette fatidique date du samedi 20 octobre 2018, c’est le silence total du côté de ceux qui ont exécuté une  opération éclaire au domicile de Zamblé Eric. Le lundi 22 octobre 2018, il tente une nouvelle fois de rentrer en contact avec le gérant de la maison. C’est alors que par l’entremise d’un de ses amis, Zamblé Eric est informé de l’endroit où ses effets ont été déversés. Dans un espace libre. Sous les pluies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’agent des eaux et foret KOUAO PIERRE, ne donne plus signe de vie

Il est retourné dans son cantonnement à Yakassé-Mé. Son acolyte Abdoulaye Kader a aussi quitté la Cote d’Ivoire pour le Canada. Et la maison ? Elle est remise  à une autre personne. Une belle parade pour fixer  un nouveau loyer avec un nouveau locataire. Et l’ancien ?  Ils auront l’ingénieuse idée de vider toute la maison et de déverser ses affaires un peu plus loin de la maison aux heures et en période de pluies d’octobre. Du coup, Zamblé Eric réalise qu’il se retrouve sans domicile ! Mais aussi, sans effets, puisque les fortes pluies d’octobre auront eu raison d’eux.

Cruauté avez-vous dit ? Il fait constater  les faits par un huissier. Se souvient-il encore de l’ensemble des effets endommagés ? Se souvient-il encore du contenu de ses effets ? Il peut citer entre autres : «Une somme de  197. 000F CFA disparu. Un lecteur CD de marque JVC d’une valeur de 130.000F endommagé par les pluies, un guéridon de  25.000F, une mini bibliothèque de 90.000F, un salon de 150.000F et un matelas de 80.000F, endommagés. Je ne comprends  pas encore cette méchanceté. Alors que je ne m’attendais pas  à cette situation. Pourquoi ne m’avoir pas permis de mettre mes effets  à l’abri ?», peut se demander Zamblé Jean Eric.

Il trouve une certaine force de saisi, le  24 octobre 2018 le Procureur de la république près le tribunal de première instance d’Abidjan Yopougon pour la réparation de ses intérêts de ses droits pour avoir été expulsé illégalement et mis en danger par l’agent des eaux et forêts Kouao Pierre en cantonnement  à Yakassé-Mé. La police tente de rentrer en contact  avec l’agent des eaux et forêts, qui dans  les  premières heures annonce son arrivée, certainement  triomphale au poste de  police à Yopougon. Puis,  plus rien. Il ne décroche  plus aux appels et aux invitations de ses pairs corps habillés. Lesquels confient  à l’infortuné de Zamblé Eric qu’il leur «est un peu difficile de faire arrêter un des leurs». Il lui signale que l’affaire civile. Zamblé est un civil. Donc  victime d’un corps habillé.

Errant depuis dans la commune de  Yopougon, il se découvre vivant en janvier 2019  grâce aux dons d’amis. Il a tout perdu.

Y-a-t-il une solution  devant  les tribunaux  pour de tels abus de la part des agents des forces de l’ordre ? Le Procureur de la République n’a pas encore répondu. Mais Zamblé Jean Eric s’arrache les cheveux qu’il a pressez tout perdu ! Qui fera justice  pour Zamblé Eric ? L’agent des eaux et forêts Kouao Pierre sourit ! Incroyable. Il nargue le procureur de la république. Zamblé Jean Eric espère…«Que la juste me redonne mon honneur et ma  dignité». Zamblé sera-t-il entendu ?

Par HERVE MAKRE

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.