administrateur du conseil de l'entente LEDEBATIVOIRIEN.NET

Le Comité d’experts issu du Bénin, du Burkina, de la Côte d’Ivoire, du Togo et du Niger ont tenu mercredi 9 janvier 2019, à l’hôtel Novotel du Plateau (Abidjan) la 4ème  réunion extraordinaire sur le projet immobilier et la présentation de l’état financier de l’institution. Patrice Kouamé, Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente (Ce) s’est réjoui des recommandations pondues par les experts au terme des travaux.

A l’ouverture de la 4ème  réunion extraordinaire d’Abidjan, la présidente du Comité des experts, Mme Cécile Kouméalo Anaté Balli, Directrice de l’Intégration africaine au ministère togolais des affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, a rappelé qu’à la dernière réunion  du Conseil de l’Entente tenue du 27  au 29 décembre 2018, à Lomé (Togo), il avait été décidé de poursuivre les réflexions pour que ‘’la Tour Entente devienne propriété du Conseil de l’Entente’’. Les études de faisabilité ont déjà été réalisées pour la construction de ladite Tour de 20 étages dont 17 étages de bureau et de trois plateaux de parking aérien sur un site de 2.088 mètres carrés dans la commune du Plateau, à Abidjan, où se trouve le siège actuel du Conseil de l’Entente.

D’ici à fin janvier 2019, une mission des experts d’évaluation de la Banque Ouest-africaine  de développement sera à Abidjan pour constater la rentabilité  du projet immobilier de Conseil de l’Entente.  Le Secrétaire Exécutif, Patrice Kouamé et ses collaborateurs font du projet de construction de cette Tour une priorité des priorités. « C’est en recherchant les sources de financement des activités de notre institution et assurer son autonomie financière que l’idée du programme immobilier a germé et a pris forme dans les esprits. Ce projet vise aussi à promouvoir, à travers des concepts architecturaux, les valeurs portées par le Conseil de l’Entente, notamment ‘’la paix, la solidarité et le développement’’ », a  clamé le Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente, Patrice Kouamé.

En fait, c’est avec le soutien inconditionnel du Comité des experts, du Conseil des ministres et la conférence des Chefs d’Etat que le projet a vu le jour. Mais l’édifice a tardé à sortir de terre du fait que les autorités du Conseil de l’Entente veulent s’assurer qu’aucun obstacle ne viendra pas  bloquer l’évolution du projet immobilier. Le second point sur lequel les travaux se sont poursuivis est inéluctablement ‘’la nouvelle présentation des états financiers du Conseil de l’Entente. Même si le Conseil n’a pas de but lucratif, il estime qu’il est nécessaire d’adopter une nouvelle manière de présenter les états financiers, conformément au Système Comptable de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (Syscohada) qui a remplacé en janvier 2018 le Syscoa (Système Comptable Ouest-africain) qui était appliqué par le Conseil de l’Entente. Selon les experts, ce nouveau système Syscohada permet de présenter des états financiers qui reflètent mieux les activités du Conseil de l’Entente.

Les recommandations pondues par cette 4ème  réunion extraordinaire  seront portées au conseil des ministres du Conseil de l’Entente dont la réunion extraordinaire prévue pour le vendredi 11 janvier 2019 a été reportée à une date sine die.   A noter qu’au terme des travaux, la présidente du Comité des expert, Mme Cécile Kouméalo Anaté Balli a adressé des remerciements au Chef de l’Exécutif ivoirien, Alassane Ouattara et au ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Etranger, respectivement pour l’accueil fraternel réservé à toutes les délégations et, pour les dispositions prises en vue du bon déroulement des travaux de cette 4ème  réunion extraordinaire.

                                                                       A T. T .

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.