A la uneActivité gouvernementaleActualitéCôte d'IvoireDossiersEditorialeElection 2015Les Debats de MakréPetites AnnoncesPolitiquePolitiquesUrgences

ABIDJAN-CHANTAGE AU CHÂTEAU-DÉMISSION DE SORO GUILLAUME AVEC LA MENACE DU MANDAT D’ARRET DE LA CPI ?

ABIDJAN- GUILLAUME SORO REMET SA DÉMISSION OU SE MET DISPOSITION POUR RENTRER DANS LE SILENCE ? LEDEBATIVOIRIEN.NET

GUILLAUME SORO REMET SA DÉMISSION OU SE MET A DISPOSITION POUR  LE SILENCE ?

Il sait qu’il ne fera pas ça !  Parce que  pour  l’heure, le parapluie protecteur de l’hémicycle est encore solide  pour sa vie. Tant que cette arme redouble sera  là, il ne pourra rien entreprendre. Mais LA LETTRE DU CONTINENT dévoile un entretien entre deux complices. OUATTARA et SORO. Le chantage plane!

L’information livrée  par le bimensuel en ligne la Lettre du Continent, le 14 janvier 2019 relative  à l’annonce de la démission future du président de l’Assemblée nationale ivoirienne est révélatrice de ce que sont devenues les relations indéfectibles entre le chef de l’Etat ivoirien et son chef du parlement. L’un et l’autre en sait beaucoup et davantage sur ce qui les lie et que nulle autre ne saurait partager. Guillaume Soro, lors d’un temps de partage avec ses  parents du nord à Ferkessédougou a annoncé ne plus être ‘‘cet homme’’ de service dont il se réclamait.

Mais Guillaume sait le pas à ne pas franchir. Même si surpris par l’information, son chef de la communication entend démentir l’information, il y a tout de même le feu. La posture du président de l’Assemblée nationale ivoirienne s’apparente à celle d’une personne dans un couple cherche à s’affranchir simplement du poids de l’autre. A la recherche d’une petite liberté dans un petit espace libre mais fermé. Premier signe qu’il ne pouvait franchir le pas et  à ne pas perdre de vue, sa récente absence, lors d’un congrès de rupture en 2018 tenu à Abidjan par un mouvement qu’il a créé le RACI. Ce jour-là, alors qu’attendu en super star, il a simplement brillé de par son éclatante absence. Signe qu’il y’a un pas à ne  pas franchir. Un certain pas vis-à-vis de son mentor. N’en déplaise !

Cependant, le Président de l’Assemblée Nationale ivoirienne bien qu’adoubé par ses compagnons tient tout de même à montrer, dans le couple serré, que  l’un peut aussi marcher et avancer sans  forcément l’avis ou le poids de  l’autre. Même si cela comporte des dangers. Et Soro Guillaume ne l’ignorant pas sait que le président Alassane Ouattara détient toujours cette menace du mandat d’arrêt international de la CPI  bien scellé quelque part à la présidence de  la république. Un élément d’un beau chantage qui reverrait à la baisse toutes ses prétentions. C’est cette arme sous scellée qui, sans être brandie est essuyée  chaque matin par la présidence. Les conditions d’une vie paisible lui sont rappelé  à chacune de ses rencontres avec son mentor.  Voilà !

Le sachant Soro Guillaume aurait-il sa propre arme de chantage pour un rapport de force ?  Il cherche toujours…Mais, Alassane Ouattara a une longueur d’avance sur lui. Il détient la seule arme parfaite  pour obtenir de Soro, tout ce qu’il veut. Tout !

Mais voici ce que dit la lettre  du continent relative à l’idylle entre les deux hommes :

«Pressé par Alassane Ouattara de clarifier son positionnement à l’approche de la présidentielle de 2020, Guillaume Soro lui a signifié oralement, début janvier, qu’il lui remettait sa démission. Le président de l’assemblée nationale a décidé de ne pas s’associer au lancement officiel, le 26 janvier à Abidjan, du rassemblement des houphouëtistes pour  la démocratie et la paix (RHDP) le nouveau parti de la majorité présidentielle. A supposer que cette démission soit acceptée par le chef de  l’Etat (plusieurs autres ont déjà été refusées par le passé), l’ancien chef rebelle devrait, selon les informations de la lettre du continent, se consacrer à la préparation d’un doctorat en finances  à l’université de Harvard, aux Etats-Unis.

Le président ivoirien a conditionné cette démission à deux conditions. D’une part qu’elle lui soit signifiée par écrit. D’autre part que Guillaume Soro s’engage  à ne pas rallier l’opposition et singulièrement le parti démocratique de côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié (HKB).

Et LLC de  poursuivre ses révélations : «Ancien  ministre remercié du gouvernement et aujourd’hui député très proche de Guillaume Soro, Alain Lobognon est sous le coup de  poursuites  judiciaires engagées par le procureur de  la république près le tribunal de  première instance d’Abidjan, Christophe Richard Adou, dans le cadre d’une enquête sur une divulgation de fausses nouvelles. De son côté Alassane Ouattara a demandé à son frère Birahima Téné Ouattara, ministre d’Etat chargé des affaires  présidentielles, d’accélérer la création d’une groupe parlementaire RHDP.

Ce dernier sera  notamment   chargé  de désigner  un nouveau président du parlement. Plusieurs  noms sont évoqués pour ce poste, dont ceux des ministres Hamed Bakayoko (défens) et Amadou Soumahoro (affaires politique), de l’actuel vice-président de l’assemblée nationale Mamadou Diawara pou encore de l’homme d’affaires et cacique du rassemblement de républicains (RDR) d’Alassane Ouattara, Adama Bictogo».

Une réelle menace plane sur l’avenir de Soro Guillaume qui se fera  à partir de Harvard aux USA ?

Herve  MAKRE

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com