Après 12 mois de formation assidue, 46 cadres issus des administrations publiques et privées ont reçu leurs diplômes ce jeudi à l’UFHB de  cocody. Composé de 39 hommes et 7 femmes, cette 18 ème promotion a 41 auditeurs présentiels et 5 auditeurs pour la formation à distance. En présence de plusieurs parents et connaissances des auditeurs, le prof Abou Karamoko, président de l’UFHB et président du comité directeur du programme de gestion des politiques  économiques (GPE) a fait remarquer que de novembre 1998 en fevrier2009, cela fait plus de deux décennies que le programme GPE œuvre à la formation de cadres qualifiés dans le domaine de référence qu’est celui des politiques économiques.

Ce programme dit-il, est un exemple pour nos différentes économiques en Afrique. En effet, ce programme vise la formation des praticiens de l’économie susceptibles de concevoir d’évaluer et de mettre en œuvre des politiques aptes à répondre aux besoins en gestion macroéconomique souvent exprimés par nos différentes administrations. Un tel objectif, poursuit le prof Abou Karamoko, s’accorde parfaitement avec la vision actuelle de nos Universités, celle d’être de plus en plus à l’écoute des milieux professionnels.

Quant au prof Simplice Dion, directeur de cabinet adjoint représentant du ministre d’enseignement supérieur et la recherche scientifique, Pdt de la cérémonie, il a dit que la côte d’ivoire depuis le père fondateur a toujours fait de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique la voie royale de son développement à travers la formation du capital humain. C’est dans cette perspective, qu’en 1995, s’est opérée la reforme de l’enseignement supérieur avec la professionnalisation des offres de formation. Celle-ci s’est développée avec la reforme Licence-Master-Doctorat en 2012. L’ouverture des universités sur le monde professionnel est devenue aujourd’hui un impératif.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans ce cadre, le programme de formation en gestion de la politique économique assure le renforcement des capacités des cadres d’administrations publiques et privées de la sous région. A sa suite, c’est Dr Yeo Nahoua, directeur de cabinet représentant la ministre du plan et du développement, marraine de la cérémonie qui a remercié les responsables du programme GPE pour honneur qui est fait à Mme la ministre et au gouvernement ivoirien en reconnaissance de l’appui apporté au programme GPE. Il a précisé que point n’est besoin de rappeler le rôle déterminant du capital humain dans l’accélération de la croissance économique et l’émergence d’une économie de la connaissance.

L’essor du capital humain, insiste Dr Yeo Nahoua, s’impose aujourd’hui comme le principal levier de la compétitivité de l’économie, de l’innovation et de l’amélioration du bien des populations. Il faut souligner que le programme GPE depuis sa création a assuré sa formation de plus 500 cadres qui participent au développement économique et social de leurs pays respectifs. Il est dirigé depuis 2015, par le prof  titulaire des sciences économiques, Mama Ouattara.                                                                                                                                                           FORD  RAYMOND GUEI

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.