A la uneActivité gouvernementaleConseil de gouvenementLes Debats de MakréPetites AnnoncesPolitiquePolitiques

ABIDJAN :LA MENACE REELLE DES USA A ALASSANE OUATTARA «ATTENTION » ?

LE RESPECT DE LA PAROLE DONNÉE, PAS DE 3E MANDAT

Au moment ou les autorités ivoiriennes se targuent d’avoir établir un climat de sécurité dans leur pays, les USA pensent le contraire. « En Côte d’Ivoire, vous avez un problème de sécurité… ». Comme si le Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires politiques présent à Abidjan, venait à refroidir le camp du chef d’Etat  ivoirien Alassane. Mieux la voix des Etats-Unis d’Amérique à l’ère Donald Trump se veut claire face aux étudiants de l’ENA à Abidjan ce lundi 11 février.

En attendant que le chef de l’Etat ivoirien décide de briguer ou non un troisième mandat, le Sous-Secrétaire d’Etat américain aux Affaires politiques présent à Abidjan, lui demande de respecter sa parole. David Hale prévient Ouattara que s’il s’entête, il risquerait de ne pas terminer ce mandat ou perdrait la vie comme ce fut le cas d’un ancien président des États-Unis.

«Ce n’est pas une bonne décision, le Président lui-même à dit en août 2015 qu’il ne se présentera pas. C’est quelque chose qui le condamne » à t’il affirmé lors d’une conférence qu’il a animé à L’ENA en présence de nombreux étudiants. Le conférencier a évoqué le sujet relatif à la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI). Il a affirmé qu’elle n’a pas le contrôle de ce qui se passe et ses membres sont influencés par le Gouvernement.

« Il faut que la CEI soit réformée pour que les élections soient libres et transparentes en 2020. Pour un souci de transparence, la CEI doit être réformée,». Dans la même veine il a indiqué que tout le monde regarde la Côte d’Ivoire en ce qui concerne l’organisation d’élections crédibles dans le pays.

«Le monde regarde la Côte d’Ivoire et nous suivons le pays. Nous attendons tous les élections de 2020, »a-t-il ajouté. L’émissaire de Trump a mentionné que les élections municipales et régionales ont permis de tester les institutions ivoiriennes et ont été émaillées d’irrégularités. «Il y a eu des irrégularités, des violences, c’était terrible, »a déploré David Hale. Celui-ci estime que la chose importante après l’acquittement de Laurent Gbagbo est de savoir où les ivoiriens vont et comment ils se réconcilieront de façon sincère et interagir entre eux.

Avec autre presse

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com