CEI, NOUS DÉNONÇONS LE FAIT QUE LE GOUVERNEMENT TRI SES OPPOSANTS.

Dans  les  prochains jours  a déclaré ‘‘La 4ème Voix La Voix Des Sans Voix’’, elle transmettra au premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, ses propositions relatives à la réforme de la Commission électorale indépendante-CEI réclamée par la classe politique et l’Union Africaine et dont les  concertations, gouvernement et opposition se poursuivent. Une  information livrée le weekend du 10 février 2019 par  Théophile Soko Waza, coordonnateur national de  la 4ème  voix, la Voix des Sans Voix, une plateforme de  l’opposition ivoirienne regroupant partis politiques et mouvements de  la société civile.

Lors de son annonce, l’opposant n’aura pas manqué de saluer la démission de Guillaume Soro de la  présidence de l’Assemblée nationale   qu’il invite directement  à rejoindre les rangs de  l’opposition. Théophile Soko Waza  dénonce l’impact de l’alliance coloniale des  14 pays  africains avec  la France coloniale  à travers  le francs CFA  avec effets néfastes de cette monnaie sur la politique de développement africaine.

LES DISCUSSIONS AUTOUR DE LA CEI

«Tout est une question de volonté politique. Si nous avons une organisation qui garantisse la neutralité, il n’y a pas à avoir peur. Nous ne devons pas avoir peur de mettre des personnes neutres à la tête de la CEI. L’acteur  politique cherche la prise du  pouvoir d’Etat et ce sera biaiser le débat en mettant un représentant politique à la tête de cette institution.  C’est ce qui a eu lieu en 2010 et nous avons vu le désastre. La question de la Commission électorale indépendante reste une tache purement technique et non politique. Les hommes politiques se battront  pour transférer leur combat à la CEI. Il faut purement des experts et techniciens  neutres au sein de la CEI», exige ou préconise la 4ème VOIX LA VOIX DESS SANS VOIX.

«Nous demandons une concertation nationale sur la question de la CEI parce qu’elle concerne toute la Côte d’Ivoire. La 4è voix n’a pa été invitée aux discussions  mais nous sommes habitués aux discriminations du pouvoir. Nous osons croire que les choses changeront. Nous dénonçons le fait que le gouvernement tri ses opposants. Chacun peut envoyer ses propositions à partir desquelles les réflexions pourront être menées. Nous n’avons pas été conviés  mais saluons déjà ce pas posé par le gouvernement pour les discussions. Dès la semaine prochaine nous allons écrire officiellement au Premier  ministre afin qu’il tienne compte  de nos propositions. Nous ferons du lobbying pour que le gouvernement nous écoute. Dans une action concertée nous réagirons en fonction du gouvernement…». Théophile Soko Waza s’est saisi  de sa déclaration contre la CEI et FCFA pour saluer la démission du président de l’assemblée nationale ivoirienne survenue le vendredi 9 février 2019.

La copie des  propositions de la 4ème Vois la Voix Des Sans Voix  pour une vraie CEI indépendante atterriront sous peu sur la table du premier ministre amadou Gon Coulibaly indique Théophile Soko Waza.

H.MAKRE

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.