A la uneActivité gouvernementaleActualitéChroniqueCôte d'IvoireDossiersEconomieEconomie & FinancesElection 2015Les Debats de MakréPolitiquePolitiquesSociétéUrgencesVidéos

ABIDJAN-CEI:”NOUS DÉNONÇONS LE TRI DU GOUVERNEMENT…LE TEMPS DE LA FIN EST ARRIVE”-SOKO WAZA(4è VOIX LA VOIX DES SANS VOIX)

Théophile Soko Waza propose le changement de System en Côte d’Ivoire ledebativoirien.net

THÉOPHILE SOKO WAZA DÉNONCE LE F CFA ET LA CEI. IL LANCE UNE VOIX VERS LES SANS VOIX AFIN DE SORTIR LA COTE D’IVOIRE DES GRIFFES DU RÉGIME NE TRAVAILLANT PAS POUR LE BIEN DES POPULATIONS IVOIRIENNES..

L’opposant  ivoirien Théophile Soko Waza chef de file de LA 4EME VOIX LA VOIX DES SANS VOIX fustige la mainmise de la France sur les économies africaines à travers sa monnaie coloniale. Le franc CFA. Il  dénonce fermement l’impact de l’alliance coloniale des  14 pays  africains avec  la France colonisatrice à travers  le francs CFA  avec effets néfastes sur la politique de développement africaine.

Pour lui, la première économie ouest africain, la Côte d’Ivoire peut changer cette donne en saisissant les échéances électorale de 2020 qui passeront  par le changement de régime avec la fin du pouvoir d’Alassane Ouattara soutenu  autrefois par Nicolas Sarkozy en proie à la justice dans son pays la France. Dans  les  prochains jours  déclare ‘‘La 4ème Voix La Voix Des Sans Voix’’, transmettra au premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, ses propositions relatives à la réforme de la Commission électorale indépendante-CEI, cette autre arme politique aux mains du régime d’Abidjan.

L’opposant n’aura pas manqué de saluer la démission de Guillaume Soro de la  présidence de l’Assemblée nationale  qu’il invite directement  à rejoindre les rangs de  l’opposition.

LE FCFA  ET LA COTE D’IVOIRE

«Les 14 pays africains qui ont le Franc CFA en commun constituent la vache  à lait de la France. Une situation des plus incompréhensible reste que deux blocs utilisent cette monnaie mais le CFA utilisé dans le bloc ouest-africain n’est pas valable dans le bloc de l’Afrique centrale. Une grande  incongruité.  Il est clair que les africains comprennent qu’ils doivent sortir du France CFA  pour une autonomie monétaire. Parce que tous les  points stratégiques des économies africaines sont  aux mains des sociétés françaises et autres  multinationales. Mais tous les leaders qui ont pris l’initiative de sortir  ont été tous anéantis », déclare l’opposant ivoirien Théophile Soko Waza.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

«Il faut que nous fassions quelque chose face au Franc CFA. Au nom des ‘‘sans voix’’ et au nom des opprimés et au nom de tous ceux qui ont faim, que tous les ivoiriens se lèvent  pour mettre fin  à la domination monétaire de la France à travers  le franc CFA  sur l’Afrique. Nous avons une opportunité qui se présente  à nous qui est l’année en 2020. Il faut que nous saisissons  cette opportunité pour non seulement aller à ces élections avec une CEI équilibrée et transparente, pour gagner ces élections et une fois pouvoir  politique, rompre définitivement cette relation de dupe avec l’ex-puissance coloniale», appuie le portevoix de la 4ème voix, Théophile Soko Waza.

LA REFORME INDISCUTABLE DE LA CEI

«Tout est une question de volonté politique. Si nous avons une organisation qui garantisse la neutralité, il n’y a pas à avoir peur. Nous ne devons pas avoir peur de mettre des personnes neutres à la tête de la CEI. L’acteur  politique cherche la prise du  pouvoir d’Etat et ce sera biaiser le débat en mettant un représentant politique à la tête de cette institution.  C’est ce qui a eu lieu en 2010 et nous avons vu le désastre. La question de la Commission électorale indépendante reste une tache purement technique et non politique. Les hommes politiques se battront  pour transférer leur combat à la CEI. Il faut purement des experts et techniciens  neutres au sein de la CEI», exige la 4ème VOIX LA VOIX DESS SANS VOIX.

SOKO WAZA LA 47 VOIX DIT NON NON NON LEDEBATIVOIRIEN.NET«Nous demandons une concertation nationale sur la question de la CEI parce qu’elle concerne toute la Côte d’Ivoire. La 4è voix n’a pa été invitée aux discussions  mais nous sommes habitués aux discriminations du pouvoir. Nous osons croire que les choses changeront. Nous dénonçons le fait que le gouvernement tri ses opposants. Chacun peut envoyer ses propositions à partir desquelles les réflexions pourront être menées. Nous n’avons pas été conviés  mais saluons déjà ce pas posé par le gouvernement pour les discussions. Dès la semaine prochaine nous allons écrire officiellement au Premier  ministre afin qu’il tienne compte  de nos propositions. Nous ferons du lobbying pour que le gouvernement nous écoute. Dans une action concertée nous réagirons en fonction du gouvernement…». Théophile Soko Waza s’est saisi  de sa déclaration contre la CEI et FCFA pour saluer la démission du président de l’assemblée nationale ivoirienne survenue le vendredi 9 février 2019.

La copie des  propositions de la 4ème Vois la Voix Des Sans Voix  pour une vraie CEI indépendante atterriront sous peu sur la table du premier ministre amadou Gon Coulibaly indique Théophile Soko Waza.

LE COURAGE POLITIQUE

«Nous voulons alors saluer  l’ex-président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro pour cette décision courageuse même tardive de  pouvoir démissionner. Parce que dans  une vie  politique, quand vous n’êtes  pas d’accord ayez le courage de dire que vous n’êtes pas d’accord ! Nous saluons cette décision. Nous encourageons monsieur Guillaume Soro à travailler avec   tous les ivoiriens  pour qu’en 2020,  nous puissions arracher ensemble le pouvoir pour le redonner au peuple pour que les  Ivoiriens  puissent bénéficier nettement  du développement, de de la richesse et de la prospérité. Actuellement le peuple ivoirien te regarde. Dans  les actions que tu as posées, hier et avant-hier, il t’appartient  à toi de  poser  d’autres pas, pour rassurer les  Ivoiriens. Je salue Soro Guillaume pour cette décision courageuse», s’exclame Théophile Soko Waza.

Et de  poursuivre :

«

 DE LA PLATE-FORME DE L’OPPOSITION

Ce diaporama nécessite JavaScript.

«Nous encourageons la mise en place en place de la plateforme de l’opposition à laquelle appelle le président Bédié. Il ne sera pas souhaitable qu’on mette en place celle-ci pour des objectifs personnels ou individuels,  mais pour la Côte d’Ivoire. Le plus important c’est de rassembler tout le monde autour de la prise du pouvoir par la concertation. Il y a plusieurs promesses qui ont été  faites  par le gouvernement actuel et qui n’ont pas été atteints. Il ne serait pas souhaitable que chacun dise que je mets en place la plateforme pour atteindre mes ambitions personnelles. Je dis aux ivoiriens de  prendre courage qu’il ne reste  plus qu’une  année de travailler main dans  la main pour la  fin du régime du président Alassane Ouattara.

Le temps de  la fin est arrivé. Un nouveau temps  souffle sur la Côte d’Ivoire. Une nouvelle saison plus glorieuse et  plus dynamique est en train d’arriver pour la Côte d’ivoire. Et que nous préparons  à célébrer ce temps-là  dans  très  peu de temps…» conclue Théophile Soko Waza.

Théophile Soko Waza est le coordonnateur national de  la 4ème  voix, la Voix des Sans Voix, une plateforme de  l’opposition ivoirienne regroupant partis politiques et mouvements de  la société civile.

                HERVE MAKRE

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com