A la uneActivité gouvernementaleActualitéChroniqueCôte d'IvoireEconomieEconomie & FinancesElection 2015Petites AnnoncesPolitiquePolitiquesSociétéUrgencesVidéos

EMPLOIS-“LA COTE D’IVOIRE IRA A ÉMERGENCE AVEC LES PHOTOGRAPHES ET CAMERAMEN PAR NOTRE SAVOIR” KOUASSI GUY CLAUDE KONNANH

Par HM

Acte 3

Dans une série de publications, l’équipe de ledebativoirien.net qui a décidé de suivre la crise  que vit la Fédération nationale des associations et syndicats des reporters photographes et cameramen professionnels de Côte d’Ivoire-FENASPHOCI, poursuit sa quête du levé d’ombres.  Parcourant son chemin, un coin de voile au-delà de ce qui pourrait être qualifié de : ‘‘l’imperfection n’est pas  de ce monde’’, ouvre une série sur  l’autre pan  ignoré des actions  posées par les  membres de ladite Fédération.

ICI LA VIDEO 3 PRÉSENTANT LA VISION DE LA FÉDÉRATION. SUIVEZ LE PRÉSIDENT

ICI LA VIDEO 2 PRÉSENTANT LA VISION DE LA FÉDÉRATION. SUIVEZ LE PRÉSIDENT

 

ICI LA VIDEO1 PRÉSENTANT LA VISION DE LA FÉDÉRATION.

C’est qu’une crise qui ne  laisse sans actions deux  ministères : celui de l’Artisanat et celui de l’Education nationale, se déroule. Et pourtant, des œuvres et actions sont invisibles occultées par l’épaisse fumée d’un abcès que l’on pourrait qualifier d’incompréhension. Tout simplement ! Entre les dirigeants et certains membres de ce corps de métier qui trace, guide et garde l’histoire dans ses miroirs pour ne laisser aucunement place aux vestiges.

Incursion au sein d’une organisation citoyenne dont les actions sont mal perçues ou mal comprises, mêmes par ses membres. Et pourtant que bonnes initiatives au service de l’Education nationale ivoirienne.

La Fédération nationale des associations et syndicats des reporters photographes et cameramen professionnels de Côte d’Ivoire-FENASPHOCI, avec à sa tête depuis  2016 Kouassi Konnanh Guy Claude et ce, depuis 2015 à 2018 mis  plus de  300 millions de francs CFA au service de  la promotion de l’école ivoirienne. Selon  son président national, ses membres se réclament aussi parents d’élèves.

C’est alors qu’avec une certaine fierté méritée, il clame que le partenariat pilote avec le système éducatif qui n’a, en rien changé le coût social de la photo d’identité scolaire a permis de réaliser de nombreux travaux ; mettant ainsi le travail du photographe reporter citoyen au service de  la société via l’école.

Faisant alors le bonheur du ministère de l’Education nationale et même de l’Etat ivoirien. Cette organisation citoyenne  a pu réaliser au constat de l’équipe de ledebativoirien.net,  le rafraichissement de bâtiments scolaires,  de préaux, de  points d’eaux, de cantines et même fait  des dons de tables bancs et la construction d’écoles à l’Etat ivoirien.

Au-delà des critiques, il serait souhaitable de parcourir les traces de cette organisation en compagnie de l’équipe de ledebativoirien.net dans sa quête de savoir tout en restant dans sa ligne de livrer à l’opinion le point des divisions et de vision qui s’empoignent au sein de cette organisation : la Fédération nationale des associations et syndicats des reporters photographes et cameramen professionnels de Côte d’Ivoire-FENASPHOCI.

Une série de publications  à suivre…

Par HERVE MAKRE

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com