A la uneActivité gouvernementaleActualitéArt & CultureCategory 3EconomiePolitiquePolitiquesSociétéUrgences

ABIDJAN-LE FONDS DE PRÉVOYANCE DE LA POLICE NATIONALE SOUS LE FEU DES RETRAITÉS :LE COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE KADJANÉ AMOUYE JACQUES, DG DU FPPN SUR DES BRAISES ?

LE FPPN KADJANE DANS LA TOURMENTE LEDEBATIVOIRIEN.NET

LE FPPN FACE AU EFC et PEP

TRÈS REMONTÉS -102 MILLIONS REMIS  A 85 ET  235 POLICIERS ATTENDENT

Le Fonds de Prévoyance de la Police Nationale FPPN distribue 102 millions de francs CFA à 85 bénéficiaires sur 320 qui ont fait valoir leur droit  à la retraite.  Un acte diversement apprécié. Selon certains bénéficiaires, le FPPN à l’allure d’une mutuelle a pour  but ou  mission d’apporter du  bien-être aux policiers ivoiriens.  Des policiers qui  épargnent une partie de leur salaire sous forme de Plan Épargne Plus (PEP) ou sous la forme d’Entraide de Fin de Carrière (EFC) pour la réalisation de divers projets ou pour palier  l’arrêt de Solde à la retraite.

Mais  voilà que sonne l’heure de la retraite, il leur faudra attendre plusieurs  années trois (3) voire quatre (4) années après la fin de leur contrat pour espérer avoir le fruit de leur économie. Alors que la ponction est systématique, lors du service et systématiquement  épargnée. Si  85 retraités ont pu recevoir pour l’Entraide de Fin de Carrière (EFC) un chèque des mains magnanimes et bien heureuses du directeur général du FPPN, ce sont 235 qui attendront l’heure de gloire. Alors que cela devrait être fait, depuis 2018 pour le Plan Épargne Plus (PEP) , mais  ils attendent depuis plus de trois (3). Et ne dites pas qu’ils croupissent sous le poids des dettes.

Mais l’événement peut être créé pour  remettre à 85 personnes leur cotisation par le FPPN qui reste la  seule structure financière consensuelle qui peut garder l’argent des souscripteurs pour ne le reverser qu’à son rythme, alors du côté des  militaires ivoiriens la marche est très rapide.  Rapport des forces !

Mais d’autres acteurs de ce système savourent  une petite  joie.

«Nous avons rencontré le collectif pour leur demander de surseoir à la marche sur la cathédrale et qu’aujourd’hui nous allons enclencher le processus de remboursement, ce qui a effectivement démarré.  On avait prévu une liste de 80 bénéficiaires, mais à la dernière minute, nous avons eu des ressources, ce qui a augmenté le nombre à 85. Nous distribuons aujourd’hui environ 102 millions et le mois prochain, nous allons encore le faire, jusqu’à ce que l’État fasse droit à nos requêtes. Si cela se fait dans un bref délai, nous allons pouvoir abréger la souffrance des policiers en payant tous les retraités aussi bien à l’EFC qu’au PEP (…) Si nous avons de l’argent et que nos demandes au niveau de l’État aboutissent avant, nous n’allons pas attendre. Ceux qui sont encore retissant à faire preuve de patience et à savoir raison gardée», propos du Commissaire divisionnaire Kadjané Amouyé Jacques, Directeur général du FPPN.

C’est qu’effectivement le paiement aux policiers en retraite en fin de contrats EFC (Entraide de fin de carrière) et PEP (Plan d’épargne plus) a démarré,  mardi 12 mars 2019 avec le collectif des retraités de la Police Nationale, le FPPN (Fonds de prévoyance de la police nationale).  Ce sont près de 102 millions distribués à 85 retraités. «Nous avons heurté d’un passif mais nous sommes sortis du gouffre et nous essayons de nous stabiliser», déclare le DG du FPPN afin de démontrer la volonté du Fonds, de restituer l’argent que les policiers ont cotisé avant leur retraite et aussi de tenir les engagements pris par leurs prédécesseurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en arrivé  à cette distribution, il a fallu au collectif des retraités de calmer les coléreux dans le rang  des retraités en fin de contrats Entraide de fin de carrière et Plan d’épargne plus. Car, ils envisageaient engager des mouvements de rue ou d’actions pour être satisfaits. Leur porte-parole l’Adjudant-chef, Zouzou Zoblé, a dû batailler  pour faire annuler une marche de protestation et un sit-in à la cathédrale Saint-Paul le mardi 12 mars 2019. Les policiers en retraite réclament le paiement intégral des épargnes facultatives, EFC et PEP arrivées à échéance depuis plusieurs années pour certains et décembre 2018 pour d’autres.

HM

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com