A la uneActivité gouvernementaleActualitéCategory 1Côte d'IvoireDossiersElection 2015Les Debats de MakréPetites AnnoncesPolitiquePolitiquesUrgences

DEPUIS ABOISSO-SIMONE GBAGBO AU FPI : « NOUS AVONS BEAUCOUP A FAIRE…CETTE COTE D’IVOIRE LA VA NOUS ETRE ARRACHÉE»

 SIMONE GBAGBO:«METTONS NOUS EN ORDRE DE BATAILLE DANS L’UNITE,

JE SUIS REÇU PAR LE RHDP, PAR LE PDCI, PAR LES HAUTS RESPONSABLES DE LA RÉPUBLIQUE. JE SUIS MÊME REÇUE PAR LES FORCES DE L’ORDRE»

A LA PLACE ETCHE ELLEINGAND D’ABOISSO. «Je vous devais une visite, pour vous dire merci pour tout l’amour et la reconnaissance dont vous avez fait preuve à mon égard à ma sortie de prison. (…). C’est pour moi un moment important de me retrouver ici, après ces nombreuses années pendant lesquelles nous ne nous sommes pas vus. Merci pour la grande mobilisation, dont vous avez fait preuve à l’occasion de ma sortie de prison avec près 1500 personnes venues me rendre visite en audience publique. Merci pour votre résistance durant la crise postélectorale. (…) lance Simone Gbagbo pour  la mobilisation des militants du FPI à Aboisso.

15h passées de 30 min place ETCHE ELLEINGAND d’Aboisso, pour accueillir avec ferveur et joie les hôtes du jour. Elle a été annoncée dans  le Sanwi. Elle a démontré son image de  leader de l’opposition, train l’accueil a été faste et plein d’images. Simone Ehivet Gbagbo 2e Vice Présidente du FPI Simone EHIVET GBAGBO prend du terrain  comme le montre sa rencontre avec les  populations d’Aboisso à l’occasion d’un rassemblement, du samedi 19 mars  2019 organisée par la fédération FPI du Sud Comoé. Il est question de célébrer le retour d’exil du ministre KOFFI KOFFI Lazare, fils de  la région rentré saint et sauf chez lui, dans sa ville d’origine et son village natal, ce qui n’a pas été le cas malheureusement pour beaucoup d’exilés..

Plusieurs  cadres du parti de Laurent Gbagbo actuellement en Belgique après son acquittement par la Cour Internationale   International, le  2 février 2019 à l’issue d’un  procès de deux ans après  sept ans de détention. Entre autres cadres, les Vices Présidents Lida Kouassi Moïse, Sokouri Bohui et le ministre Hubert Oulaï, le président du comité de contrôle ; de la chefferie traditionnelle et des autorités administratives et politiques de la ville d’Aboisso.

Simone Ehivet Gbagbo ne manquera pads d’exprimer sa satisfaction eu égard  à la mobilisation

« Merci à mes camarades qui ont compris que la cause n’était pas perdue, que c’était juste une traversée du désert qui nous permettra de redémarrer la Côte d’Ivoire, une Côte d’Ivoire fière de son peuple et réconciliée. Je tiens à remercier le Préfet qui m’a accueillie avec une courtoisie hors norme. J’ai été accueillie par les hauts responsables de la République. C’est un signe de la réconciliation de notre Nation. Que Dieu vous bénisse abondamment, que Dieu bénisse Aboisso. (…)

Sur un ton ferme et sûr d’elle, Simone Gbagbo invite les militants et sympathisants du FPI à une unité pour  la reconquête du pouvoir d’Etat : «Nous avons expérimenté la Grâce et la fidélité de Dieu durant les moments difficiles de la crise. Il a été fidèle envers moi durant mon séjour en prison jusqu’à ma sortie, et il a continué à démontrer sa fidélité avec la libération du Président Laurent GBAGBO et du Ministre Charles BLE GOUDE. (…)

Je suis sortie de prison dans la dignité car lavée de toutes les accusations portées à mon égard.

Et son  plaidoyer pour la réconciliation

Ce diaporama nécessite JavaScript.

«Je suis reçu par le RHDP, par le PDCI, par les hauts responsables de la république. Je suis même reçue par les forces de l’ordre. Ils sont là, venant assurer la sécurité de cet instant et se mettant à mon service. Que Dieu vous bénisse. Quelle Côte d’Ivoire Gbagbo va trouver lorsqu’il va rentrer ? Une Côte d’Ivoire dans laquelle les gens sont assis, avachis, vaincus, pleurant ou une population alerte, vive, gaie, heureuse ?

Il est important que tous nous prenions conscience que notre Côte  d’Ivoire, d’aujourd’hui elle est dans notre main. Et que cette Côte d’Ivoire là ne pourra pas survivre si nous ne réussissons pas à y faire semer la paix, la réconciliation véritable, le pardon, la joie. Cette Côte d’Ivoire là va nous être arrachée, je pèse bien mes mots, si nous qui en sommes propriétaires nous ne savons pas faire le sacrifice qu’il faut pour que les enfants de cette Côte d’Ivoire se réunissent autour de cette nation pour revendiquer cette nation-là comme leur nation.

Notre division profite à ceux qui convoitent notre pays et qui veulent nous prendre notre pays. C’est pour ça que je dis que le pardon et la réconciliation sont des choses incontournables pour nous… vous n’êtes peut-être pas d’accord avec moi, mais quand je serai parti (d’Aboisso) continuez à réfléchir, vous verrez qu’il n’y a pas d’autres chemins. Nous avons les élections (de 2020) qui pointent du nez. La CEI est branlante, les CNI sont à refaire.  Nous avons beaucoup à faire dans ce pays, à commencer par reformer la CEI de façon consensuelle, par refaire le découpage électoral afin que nous puissions aller à des élections apaisées. (…)… est-ce que nous allons pouvoir reconstruire la Côte d’Ivoire dans la paix, la discipline, le respect mutuel ? Mettons nous en ordre de bataille et que Dieu vous bénisse abondamment». C’est encore dans  une liesse totale que le N°2 a regagner Abidjan.

Un vibrant hommage a été rendu au ministre Koffi Koffi Lazare rentrée d’exil. C’est ce que traduira éloquemment le Fédéral FPI Assahue Eby : «Je remercie les populations du Sud Comoé, qui ont accueilli un flux migratoire intense avec l’arrivée massive de populations fuyant les exactions perpétrées dans les autres régions lors de la crise postélectorale. (…)Merci aux camarades membres du bureau fédéral de région et responsables de zone qui ont accepté de prendre des risques quasi certains et imminents à ces moments troubles et dangereux. (…).

Camarade KOFFI KOFFI Lazare, vu que vous étiez avec vos collègues ministres, nous ne nous sommes pas fait prier pour vous réserver un accueil chaleureux que le monde entier a apprécié pour démontrer notre attachement et notre amour pour nos camarades du parti.(…).Camarade Simone EHIVET GBAGBO, malgré la souffrance endurée dans la chair, dans votre être, votre présence parmi nous aujourd’hui est entrain d’expurger toutes nos souffrances. Votre résistance nous donne la force de résister et de continuer la marche. Nous avons compris votre message de Paix et de réconciliation et nous sommes avec vous, pour réconcilier le pays dans l’attente du retour du Président Laurent GBAGBO.»

Le Secrétaire National de Région Serge KPELE, au nom des camarades FPI de la région du Sud Comoé et aussi des cantons Djandji, Attounglé, Affema, Sohié, Adouvlais, Essouma, Adjouan et Krinjabo, a salué la mobilisation, qui, selon lui est le signe évocateur que, le Sanwi aspirait à voir la venue de  Simone  Gbagbo.  KOFFI KOFFI Lazare, lui rendra grâce à Dieu, pour tout ce qu’Il a fait pour lui et les autres exilés car « ils reviennent de Babylone ».

HM 

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com