Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

PARIS-BRUXELLES: GBAGBO FAIT TOUJOURS ATTENDRE AFFI N’GUESSAN. DIFFICILE EXERCICE POUR L’EPOUX DE KILI ANGELINE

Affi N’Guessan contraint de démissionner du FPI pour être reçu par le Président Laurent Gbagbo (Llc)

Bien que reconnu par la justice comme le président légitime du Front populaire ivoirien (FPI) fondé par Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan a dû s’engager à démissionner de sa fonction pour être reçu, le 21 mars, par l’ancien président ivoirien dans sa nouvelle résidence à Bruxelles, en Belgique.

Pour marquer ces retrouvailles, Laurent Gbagbo a exigé que son ancien bras droit, candidat FPI à la présidentielle de 2015, quitte son poste tout en fusionnant sa mouvance avec celle d’Adou Assoa, considéré par l’ancien chef de l’Etat comme le véritable patron par intérim de la formation politique. Laurent Gbagbo devrait parallèlement profiter de cet accord pour réorganiser le FPI à l’approche de la présidentielle de 2020.

Cette rencontre marque un véritable dégel entre les deux hommes, après une longue période de tensions et désaccords politiques. Ils ne s’étaient plus directement parlé depuis sept ans. Ces dernières années, Pascal Affi N’Guessan a marqué sa volonté de se rapprocher du régime d’Alassane Ouattara, ce qui a soulevé l’hostilité des courants plus radicaux au sein de la formation lancée par l’ancien président ivoirien dans la clandestinité, en 1982.

Pascal Affi N’Guessan n’a pas pu rencontrer le président Laurent Gbagbo le jeudi 21 mars 2019 comme annoncé

Arrivé mercredi matin à Paris , Affi N’Guessan, selon son entourage était parti aussitôt en Belgique où il devrait passer la nuit pour la rencontre de 10 heures, le lendemain. Mais à la surprise de tous , même de son très proche entourage, Affi N’Guessan est encore à son hôtel sis dans le 10 ème arrondissement de la capitale Française.

Selon les informations en notre possession, le président Laurent Gbagbo a plutôt demandé à son ancien Premier ministre de recevoir ses émissaires pour une séance de travail. Ces émissaires, ce sont Assoa Adou, Ahoua Don mello et Guy Labertit. Comme sujet de travail, le président Laurent Gbagbo demande à son ancien Premier ministre de proposer une piste de sortie de crise que connait le FPI depuis le congrès de Mama. Cette proposition devant être discutée et acceptée par les trois envoyés.

Depuis mercredi nuit, les discussions ont donc débuté et se sont poursuivies toute la journée de jeudi entre le président du FPI reconnu par le pouvoir d’Abidjan et les responsables du parti, issus du congrès de Mama. C’est seulement après cet exercice, que le président Laurent Gbagbo pourrait recevoir ensemble Affi, Assoa, Ahoua et Labertit pour évoquer les décisions qui seront prises et les engager tous à les respecter scrupuleusement. « D’ailleurs, cette rencontre Gbagbo – Affi telle que annoncée pourrait ne pas avoir lieu » croit à notre source.

Par Event News.TV Tidiane HOULA

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com