Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

COTE D’IVOIRE : LA JEUNESSE DE L’OPPOSITION CRÉE LA COALITION DE LA JEUNESSE  IVOIRIENNE POUR LA DÉMOCRATIE

COTE D’IVOIRE : LA JEUNESSE DE L’OPPOSITION CRÉE LA COALITION DE LA JEUNESSE  IVOIRIENNE POUR LA DÉMOCRATIE LEDEBATIVOIRIEN.NET

Elle est nommée COjID (coalition de la jeunesse  ivoirienne pour la démocratie) la  nouvelle structure, de jeunesse de l’opposition a vu le jour  par une conférence le 21 mars 2019 à la maison du parti à Cocody.

Valentin KOUASSI de la JPDCI  a été élu à l’unisson par les autres structures de jeunesse pour prendre la tête de l’organisation. A travers cette action, les jeunes veulent prendre le devant de la scène politique ivoirienne en attendant que les ainés formalisent la création de la plate-forme de l’opposition. Selon Valentin KOUASSI  cette plateforme se propose de lutter pour l’avènement de la démocratie en Côte d’Ivoire, «tenant compte des dérives dictatoriales du pouvoir actuel, avec pour conséquences désastreuses à venir. «Nous jeunes de l’opposition à vous de sauver la mère patrie en créant un mouvement dénommé COALITION DE LA JEUNESSE IVOIRIENNE  POUR DEMOCRATIE».

Poursuivant son intervention KOUASSI Valentin dit tourbillon  indique : «Nous sommes témoins de ce qui se passe en Côte d’Ivoire» on sait comment le président de l’Assemblée national est parti parce qu’il a refusé d’appartenir au RHDP.. Quant à Konaté navigué de la JFPI, abordant la question de l’école «le front populaire à toujours proposé qu’on organise les états généraux de l’école en côte d’Ivoire, c’est à dire  convoquer une réunion avec les partenaires du système éducatif, pour faire le diagnostic, pour montrer les faiblesses de l’école.  Si le gouvernement, veut sortir de  la léthargie dans laquelle l’école est plongée il faut dialoguer avec les Enseignants. Nous serons une organisation de plus mais ne sera pas de trop ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Abordant la question de la stratégie politique, le secrétaire national de la JFPI a fait référence  à la mise en place de l’Alliance des jeunes patriotes, lorsque le coup d’Etat est intervenu en 2002. Pour lui beaucoup ne croyait en eux, que pourrait des jeunes devant la rebéllion.  «Nos paroles sont plus que des balles » ! La COJID a annoncé un atelier de réflexion les jours à venir. «Nous ferons tout pour que la démocratie règne en Côte d’Ivoire, et occuper le terrain pour que les choses changent», indique KOUASSI Valentin.

MARTIAL TAHOU

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com