Activité gouvernementaleActualitéPolitique

PORT-BOUËT : UN ANNIVERSAIRE DRÔLEMENT CÉLÉBRÉ A ABIDJAN…NICIN, LE NON RESPECT?

Abidjan:Colère des militants à l’anniversaire de l’an 1 du parti Nouvel Ivoirien Côte d’Ivoire Nouvelle

Des militants en colère ! Place Laurent Gbagbo, bagarres rangées entre organisateurs et invités. Chaises et instruments emportés  au nombre desquels, le siège royal ou présidentiel aperçu sur le toit d’un véhicule en partance  pour Abobo (commune d’Abidjan) selon la foule composée de sympathisants et autres curieux venus la voir, l’écouter et la comprendre. Tous sont  désabusés. Et c’est la place  Laurent Gbagbo de la commune de celle qui fut indéboulonnable du régime PDCI Hortense Aka Angui, qui a été choisie. Ils ont là pour les uns, depuis 10 heures, d’autres depuis 12 heures et certains 13 heures pour un meeting anniversaire de ‘‘l’an 1’’ annoncé en grand pompe pour 14 heures, le vendredi 5 avril 2019. «Elle vient quand ? À quelle heure vient-elle ? Mais le meeting démarre  à quelle heure ? » Entendait-on dans l’assistance.

Finalement il démarre à 17 heures 45 minutes avec l’arrivée de la pièce centrale du puzzle : la présidente du parti politique Nouvel

Ivoirien Côte d’Ivoire Nouvelle (NICIN), dame Marie Carine BLADI. Un réel retard avoisinant une absence. Que dire du mercure qui est monté d’un cran soumettant à rude épreuve, la patience ! Du lieu de la  ‘‘fête’’ au quartier général de la candidate à la présidentielle annoncée pour  2020, l’image de fin contraste éloquemment  avec le message digne d’un chef de  formation politique à la conquête des électeurs. Tant le déluge de mots était à la hauteur de l’espoir que le militant peut placer dans  la survenance sur la scène  politique d’un candidat nouveau  à une présidentielle.

Cette fois-ci, il a été pourtant question d’une candidate qui s’annonçait avec force à l’occasion de  l’an 1  d’existence de sa formation  politique. Hélas ! La tension était là, l’air pollué par des envolées oratoires des militants jusqu’au-delà de 20 heures 30 minutes pour ce qui était annoncé comme  une belle fête. Tout s’est achevé dans la colère laissant un triste anniversaire dans les esprits. Mais, sans se laisser abattre, un réglage urgent est annoncé par la maîtresse des lieux et du temps.

Exif_JPEG_420

Les candidats feraient  mieux de respecter les militants. Ce qui passe par le respect du temps, disons l’heure du début et de la fin des actions. Il est intolérable voire inacceptable qu’un meeting est  annoncé  à 14 heures  pour ne  démarrer quasiment  à 18 heures. Un simple abus irrévérencieux du public ! Comment peux-t-on aspirer  diriger une nation déjà très capricieuse sans avoir la notion du respect de l’heure et du temps? Donc le respect des engagements  pris librement. La suite de notre compte rendu à la prochaine avec Marie Carine BLADI…

HM

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com