Activité gouvernementalePolitiqueSociété

HARCÈLEMENT DANS LES POMPES FUNÈBRES DE COTE D’IVOIRE : LA SIPOFU CRIE CONTRE LE DISTRICT D’ABIDJAN QUI OCTROIE EXCLUSIVEMENT TOUT LE MARCHE A IVOSEP  DE SIDY DIALLO

POMPES FUNÈBRES DE COTE D’IVOIRE LA SIPOFU CRIE CONTRE LE DISTRICT D’ABIDJAN ET IVOSEP  DE SIDY DIALLO LEDEBATIVOIRIEN.NET

LE DGA DE SIPOFU CRIE CONTRE LE DISTRICT D’ABIDJAN ET IVOSEP  DE SIDY DIALLO

Harcèlement ! La société ivoirienne de Sépulture (Sipofu) située à Yopougon Km17 née d’une rencontre entre Témé Dominique, porteur du projet et actuel directeur adjoint et un homme d’affaires d’origine libanaise en 2005 dénonce le  district d’Abidjan de pratiques déloyales dans  la gestion des  pompes funèbres en Côte d’Ivoire. Selon les responsables de  cette entreprise qui affirment  être légalement constituée au regard de l’administration ivoirienne, depuis 2014 fait l’objet d’un harcèlement accru de la part du district autonome  d’Abidjan.

C’est qu’en septembre 2017, le district adresse un courrier à la Sipofu lui intimant  l’ordre d’arrêter ses activités. Etonnés de cette décision, les responsables de la pompe funèbre écrivent au district d’Abidjan afin de saisir la portée d’une telle recommandation. Mais aussi pour la société d’expliquer et exposer toutes les autorisations.

Les  hommes du gouverneur Beugré Mambé  on ne sait trop  les raison de  leur excitation ne veulent  rien entendre, autre que la chanson d’IVOSEP. Face à cette situation la société ivoirienne de n’a d’autre voie que saisir la haute cour de justice,  en sa Chambre administrative de la Cour suprême. Après plusieurs audiences, le district d’Abidjan est débouté et la Sipofu reçoit la grosse de la Chambre stipulant que le district doit cesser son harcèlement.  Elle croit que  ses déboires sont terminés, mais que non !

Ce que dénonce aujourd’hui en 2019, Temé Dominique c’est l’exclusivité d’exploitation des pompes funèbres dans le district d’Abidjan accordée à l’Ivoirienne de Sépulture (Ivosep) de Sidy Diallo, président  de  la fédération  ivoirienne de football. Le DGA  Sipofu  Témé Dominique de SIPOFU trouve anormal qu’après avoir obtenu toutes les autorisations des autorités compétentes qu’on traite aujourd’hui  son entreprise de clandestine. Cette structure selon Temé Dominique est créée pour soulager les familles démunies sur les dépenses funéraires.

Il insiste: «Nous avons tous les équipements modernes nécessaire à l’activité funéraire, deux salles de levée dont une climatisée.  Malgré cet important investissement, les tarifs pratiqués chez nous sont deux fois bas que ceux de l’Ivosep, des pompes funèbres  des CHU et Hôpitaux généraux. » Sipofu dit fidéliser sa clientèle  grâce à l’expertise de son DGA qui est titulaire de plusieurs diplômes dans le domaine funéraire. Bien qu’étant meurtri du fait de la concurrence déloyale qui sévit dans le secteur, Temé Dominique propose que le personnel de pompes funèbres composées de, Thanato, porteurs, maitres de cérémonie soit formé. Il ne manque de  demander à l’Etat de libéraliser le secteur « car le champ est vaste et chacun y a sa place ».

La société ivoirienne de Sépulture (Sipofu) née d’une rencontre entre Témé Dominique, porteur du projet et actuel directeur adjoint et un homme d’affaires d’origine libanaise existe juridiquement depuis 2005.L’objectif du jeune  ivoirien qui a fait des études dans le domaine funéraire en France était de créer une pompe funèbre complète avec toutes les commodités nécessaires à cette activité. Après l’acquisition du site actuel de Yopougon Km17, il a été accompagné par une banque de la place pour des investissements  qui avoisinent un milliard 600 millions de francs CFA. L’entreprise emploie aujourd’hui près de 80 ivoiriens tous déclarés à la CNPS. Et ce grâce à la politique d’investissement privé mise en place par le gouvernement ivoirien à travers le centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI).

POMPES FUNÈBRES DE COTE D’IVOIRE LA SIPOFU CRIE CONTRE LE DISTRICT D’ABIDJAN ET IVOSEP  DE SIDY DIALLO LEDEBATIVOIRIEN.NETAvec la demande d’agrément à l’investissement, l’entreprise est exonérée sur l’impôt sur le revenu BIC sur 7ans, bénéficie d’une réduction  de 50% sur les droits de douanes à l’importation de ses équipements. C’est une structure qui fonctionne sur des bases légales  après avoir obtenu l’autorisation environnementale d’exploiter délivrée par le ministère de l’environnement en 2010 et a fait également l’objet d’une enquête à l’impact environnemental à travers l’agence nationale de l’environnement et la marie de Yopougon à travers ses services techniques.

Pour l’heure nos tentatives de contacter le district ainsi que l’équipe de Sidi Diallo à Ivosep sont encore sans  suites. Nous reviendrons sur cette affaire de pompes funèbres qui devient  un tas de trop en Côte d’Ivoire.

                                                                               FORD RAYMOND GUEI       

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com