Activité gouvernementalePolitiqueSociété

EXPLOSIF ! DÉCHETS TOXIQUES-LA FESCI INCRIMINÉE DANS LE  DÉTOURNEMENT DE FONDS 

déchets toxiques détournement par Gohourou Claude LEDEBATIVOIRIEN.NET

A quelques jours du délibère civil de l’affaire de détournement de 4,658 milliards de FCFA destines a l’indemnisation de 6.624 victimes, membres du Renadvidet-ci,  prévue au 25 avril 2019 à 10h devant le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, un rapport d’enquête de la Centif-ci dévoile les personnes qui ont planifie ledit détournement : il s’agit selon ce rapport de : Gohourou Ziallo Claude François, Koné Cheick Oumar, Awa N’diaye épouse M’baye, Adama Bictogo, Access Bank devenue Afriland First Bank…Le rapport d’enquête livre aussi les raisons qui ont poussé Access Bank à changer de dénomination pour devenir Afriland First Bank. Selon  le procureur Etien Tiémélé qui a requis les 21 milliards de F CFA d’amende contre cette banque pour blanchiment de capitaux, les responsables de cette banque sont des délinquants primaires.

Révélation !

Courant l’année 2009, 25 mille victimes des déchets toxiques, membres du RENADVIDET-CI ont déposé devant le Procureur de la République, une plainte contre GOHOUROU Ziallo Claude François, la SGBCI et autres portant sur le détournement de leur indemnisation d’un montant de 18 milliards 750 millions de F CFA. Cette plainte dont l’enquête préliminaire avait été empêchée par le Procureur de la République TCHIMOU Raymond jusqu’ à la survenue de la crise postélectorale a été réactivée par lesdites victimes le 20 Juillet 2011 devant le Procureur de la République Monsieur KOUADIO Simplice. Cette procédure donnée pour enquête par ledit Procureur à la Direction de la Police Economique et Financière a été exclusivement menée à ACCESS BANK à la demande de la SGBCI sur une partie desdits fonds, soit 4,658 milliards qu’elle y avait frauduleusement et intentionnellement transférée, le 24 mars 2010.

Un acte  en violation de l’ordonnance de séquestre à elle régulièrement signifiée par les 25 mille victimes le 23 mars 2010 et aussi en violation des dispositions du protocole de règlement amiable et transactionnel intervenu en cachette  le 11 février 2010 entre le Cabinet d’Avocats anglais dénommée LEIGH DAY&CO. Cabinet alors mandataire des victimes (formation dudit protocole intervenue à l’insu des victimes, donc sans leur consentement) et la prétendue Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire dite CNDVT-CI présidée par le nommé GOHOUROU Claude ; lequel  protocole exigeait que tout ce processus d’indemnisation se déroule à la SGBCI  et sous la supervision de cette banque qui avait reçu à cet effet 150 millions de F CFA à titre d’honoraires.

 UNE FOIS CET ARGENT SUR LE COMPTE DE CETTE ASSOCIATION FICTIVE ET PUTATIVE, VOICI COMMENT ACCESS BANK EN COMPLICITÉ AVEC GOHOUROU CLAUDE ET AUTRES ONT, EN MOINS DE DEUX SEMAINES, PLANIFIE SON DÉTOURNEMENT :

GOHOUROU Ziallo Claude François et Dame Awa NDIAYE bien que cette dernière n’eut point signature sur le compte CNDVT-CI, allaient d’abord émettre conjointement, ainsi que le relève le procès-verbal d’enquête préliminaire de la Cellule Nationale du Traitement  des Informations Financières de Cote d’Ivoire- CENTIF-CI, plusieurs chèques allant de 100 millions à 500 millions au nom de personnes de condition modeste (mécanicien, boxeur, menuisier, chauffeur magasinier) à charge pour elles d’en créditer le compte Access Bank de Dame AWA NDIAYE, épouse MBAYE. 

Qu’ainsi reçurent pour cette opération :

«-NDRAMAN Aman Jean Serge (Comptable de Dame Awa N’DIAYE) allait retirer respectivement entre le 25.03.2010 et 07.04.2010 à ACCESS BANK les sommes de 500 millions, 200 Millions, 300 Millions, 200 millions, 150 millions et 350 Millions de Francs CFA soit au total de 1.700.000.000 FCFA.

– Amadou Ouattara (Chauffeur de Monsieur KONE Cheick Oumar) allait retirer 300 millions et 20 millions de francs CFA, soit au total 320 millions de F CFA. -Kambiré Kounséo (Boxeur et employé de Monsieur KONE Cheick Oumar), retirait 472 millions, 350.000.000 millions, 75 millions, soit au total 897 millions FCFA.-Diallo Moctar (Mécanicien et employé de Monsieur KONE Cheick Oumar), retirait 136 millions, 250 millions, 100 millions soit un total 486 millions FCFA.-Laikone Boureima (Chauffeur et employé de Monsieur KONE Cheick Oumar), retirait 300 millions de francs CFA.

Sous prétexte de services facturés par des tiers éminemment fictifs et inexistants.

Que le rapport de la CENTIF notait par ailleurs, une somme de 830 millions manquants du chef de la gestion de la SGBCI, sans justification aucune alors que le processus mis en place sous la supervision de ladite banque aurait pu en déterminer la traçabilité.

Que toutes ces sommes allaient être reversées au compte de Dame Awa N’DIAYE.

Que survenaient ensuite des virements substantiels du compte Awa N’DIAYE au compte du sieur SARR Dam et les sociétés : KONECO FORCE, Nationale Identification et sécurisation (N.I.S) SNC FINANCES appartenant toutes à KONE Cheick Oumar ou contrôlées par lui.

-Monsieur SARR Dam pour 200 millions FCFA, le 19.05.2010, lequel en retour émettait un chèque de 5.000.000 F CFA à l’ordre de la Dame N’DIAYE Awa épouse M’BAYE. Deux à trois jours plus tard soit le 31.05.2010, le même SARR Dam émettait un chèque de 200 millions de francs CFA à l’ordre de Dame Awa N’DIAYE.  Awa N’DIAYE allait émettre Plusieurs chèques : 1.000.000 FCFA à l’ordre de KONECO FORCE suivi d’un payement de 100 millions au même KONECO FORCE le 04.04.2010.

*Débit du compte N’DIAYE Awa de 100 millions de FCFA au profit de N.I.S de 4.920.000F CFA.  Mopouhou Ivan Wenselas qui allait devenir Directeur financier de SNC Finances : 1.600.000 F CFA. GRAHI Yao Valère : 3.067.000 F CFA. KONE Mamadou : 5.000.000 F CFA. SANGARIA Zaccharia : 7.669.000F CFA. KOZIAN Antoine Mathias : 1.700.000 F CFA.  OUATTARA Amadou, connu pour avoir déjà retiré 320.000.000 de F CFA sur le compte CNDVT-CI : retirait encore 2 01.000.000 F CFA. SARR DAM : 200.000.000 F CFA.

LA FESCI ET LE RAPPORT D’ENQUETE DE LA CENTIF FAIT AUSSI OBSERVER DE LA   PAGE N°14 A 15 QUE

 «Le nommé GOHOUROU Claude bénéficiait, lors de ces opérations de l’assistance permanente et active de BAYOGO Ahmed Bakary travaillant à l’université de Cocody et Informaticien de la CNDVT-CI, et surtout de SORO DOH alias «DOSKY» chargé des finances de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire dite FESCI.

Toujours selon le même rapport, les informations recueillies font état de ce qu’une importante partie des sommes retirées étaient remises à ce représentant de la FESCI (actuellement au cycle supérieure de l’Ecole Nationale d’Administration dite ENA section des douanes ivoiriennes), qui était constamment aux cotés de GOHOUROU Claude au moment des retraits répétés dont certains se faisaient tard dans la soirée après la fermeture de la banque ACCESS BANK. Ils ont même autorisé le paiement d’un chèque de 350 millions de F CFA émis par le sieur GOHOUROU Claude à l’ordre de Monsieur N’DRAMAN Aman Serge et confirmé par dame AWA N’DIAYE alors même que cette dernière n’avait pas droit de signature sur ledit compte. De plus, les responsables d’ACCESS BANK ont permis au compte de AWA N’DIAYE de fonctionner jusqu’ au solde négatif de 71 millions 149 mille 339 F CFA

TOUTES CES OPÉRATIONS GROSSIÈREMENT SUSPECTES ONT ÉTÉ EFFECTUÉES SANS QUE LES RESPONSABLES D’ACCESS BANK NE S’INTERROGENT SUR LEUR CARACTÈRE ATYPIQUE ».

HM

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com