Activité gouvernementaleActualitéPolitique

Abidjan-crise à la FENASPHOCI : les  photographes et cameramen exigent  le départ de Kouassi Guy Claude  à la tète de la fédération

«Nous ne pouvons accepter que des fonds de la FENASPHOCI soient utilisés pour régler  des problèmes personnels avec la justice contre son propre bureau»

 Les photographes et cameramen membres de la Fédération nationale des Associations et Syndicats des reporters photographes et cameramen professionnels de Côte d’Ivoire ne décolèrent pas contre  la gestion de  Kouassi Konnanh Guy Claude président en liberté provisoire, depuis décembre 2018. Au cours d’une conférence de presse tenue vendredi 17 mai 2019 à Abidjan, ils demandent  purement son départ à la tête de la fédération. Ici, l’intégralité de leur déclaration qui annonce des actions pour la suite des événements.

 

Exif_JPEG_420

DÉCLARATION DU CONSEIL NATIONAL DE CONTRÔLE ET DE SUIVI DE L’ACTIVITE DE PHOTOGRAPHIE DE COTE D’IVOIRE(CNCSAPHOCI)

«Nous associations et syndicats membres de la Fédération Nationale de Photographes et Cameramen Professionnels de Côte d’Ivoire : APCECI (association des photographes  et cameramen émérites de Côte d’Ivoire), SYREPCI-syndicat des reporters professionnels de Côte d’Ivoire), SYNAPPROCACI(syndicat national des  photographes professionnels et cameramen de Côte d’Ivoire), APPRESSI (association des  photographes de la presse sportive de Côte d’Ivoire),UNPHOCAPCI ( union nationale des photographes et cameramen professionnels de la Côte d’ivoire), SYNPROSIM(syndicat des professionnels de  l’image), APCEN (association des photographes cameramen environnementale national), OFREPCI (organisation des femmes reportes photographes de Côte d’Ivoire)  présents  pour cette déclaration-ci avons été conviés, le 14 mai 2019,à l’assemblée générale ordinaire  de la FENASPHOCIqui s’est tenue à Abidjan.Portant surl’ordre du jour suivant :

-Bilan financier et moral: -déclaration du commissariat aux comptes, -divers

Qui malheureusement n’a pas été épuisé.

DÉROULEMENT DES FAITS

Dès l’ouverture des séances, le bureau de la FENASPHOCIs’est livré à une querelle interne inimaginable au point où les deux tiers des membres(les pères fondateurs)ont claqué la porte avec pour clé d’exigence, l’organisation immédiate d’une élection. Selon eux, le texte aurait subit des modifications sans qu’ils ne soient associés. Quant à ce supposé ordre du jour, il n’était ni convaincant ni approprié puisqu’il ne faisait pas mention des problèmes cruciaux qui minent notre corporation. Dans la suite des faits, nous avons dû constater nous même que le bilan financier était nul et non convaincant car, il n’y avait ni preuves ni factures pour justifier les entrées et les sorties.

Les questions  à poser concernant les difficultés qui minent notre secteur d’activité et pouvant enrichir le débat, ont été purement et simplement évitées. Les questions concernant la non satisfaction des associations déjà adhérées n’ont pas été évoquées, justifiées encore moins excusées. L’adhésion des associations et syndicats en attente a été ignorée.

DÉNONCIATION

Au constat de tous ces comportements, des positions catégoriquement tranchées de part et d’autre, nous dénonçons que la FENASPHOCI ne travaille pas dans le sens de l’union, de la cohésion et de la paix pour le bonheur des photographes et cameramen. Pour nous, il est inacceptable qu’un prisonnier qui n’est été lavé de tout soupçon demeure encore président par force de grosse de la justice,à la tète d’une organisation aussi importante que la nôtre. Nous interpellons donc le ministère de l’artisanat, notre ministère de tutelle afin de mettre immédiatement fin à toute activité de la FENASPHOCI qui ne représente plus rien à nos yeux et ne peut encore bénéficier de la légitimité des reporters que nous sommes.

 

Naissance d’une nouvelle fédération des photographes et cameramen 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Nous demandons une enquête minutieuse sur les fonds de la fédération, les avoirs du Président Konnanh GUY CLAUDE, voire leurs saisies, car nous ne pouvons accepter que des fonds de la FENASPHOCI soient utilisés pour régler  des problèmes personnels avec la justice contre son propre bureau.

Abidjan-crise:la tete de Kouassi Guy Claude mise à prix à la FENASPHOCI
Kouassi Guy Claude dont le départ est réclamé à la tête de la FENSPHOCI

Dans l’urgence, le conseil national de contrôle et de suivi de l’activité  photographique invite tous les syndicats, toutes les associations sans exclusion, tous les photographes et cameramen de cote d’ivoire à une concertation nationale  ce mardi 28 mai 2019 au complexe culturel le MONT ZATRO à partir de 9h00 pour le règlement de tous ces conflits et la naissance d’une fédération crédible et légitime car nous avons tous perdu confiance en cette fédération qui visiblement ruse avec notre communauté.

  Fait à Abidjan, le  17 / 05/ 2019

PAR LA CNCSAPHOCI

Le porte-parole

Kouadio Kouassi Armand innocent

Président de l’PCECI (association des photographes  et cameramen émérites de Côte d’Ivoire), membre du bureau de la Fenasphoci

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com