Activité gouvernementalePolitiquesSociété

Réduction des conflits et violences : pourquoi la cartographie du Programme National de Cohésion Sociale (PNCS) revue

Le professeur Mariatou Koné, Ministre de la Solidarité de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté a procédé  le mercredi 22 mai à Grand Bassam,  à la clôture de l’atelier d’actualisation de la cartographie des conflits en Côte d’Ivoire.

Ainsi au terme des travaux, les participants ont,  entre autres recommandé, l’organisation d’ actions de sensibilisation de proximité au respect des lois et des institutions de la République, le  renforcement et l’application  des sanctions des actes d’incivisme , l’implication  des familles, de  l’école, des leaders religieux  politiques, communautaires , des organisations de la société civile et des organisations  de jeunesse dans la lutte contre l’incivisme.

De l’avis des experts à cet atelier,  l’incivisme est le dénominateur commun des conflits enregistrés en Côte d’Ivoire. D’où des actions conjuguées en vue d’y mettre un terme. Ces derniers encouragent aussi l’actualisation  systématique de la cartographie des conflits en tenant compte du développement de nouvelles typologies des conflits, la mise en place d’un cadre de rencontres périodiques Etat, Institutions nationales, ONG et Populations pour faire le suivi de la cartographie des conflits, l’actualisation de la stratégie nationale de réconciliation et de la Cohésion Sociale pour fournir une réponse aux causes des nouveaux conflits en tenant compte des dynamiques locales.

Cette initiative intervient après l’élaboration par le Programme National de Cohésion Sociale en 2015 d’une cartographie des conflits. Ouvert lundi dernier à l’attention d’une quarantaine de participants composés de membres du corps préfectoral, de la société civile, d’expert en cartographie et des ministères techniques que sont ceux en charge de l’Agriculture, des Mines et de l’Énergie, cet atelier a porté sur  l’actualisation de  la cartographie des conflits et les réflexions permettant  de mieux  comprendreles spécificités par région afin de  proposer des  solutions pour les anticiper et les gérer pacifiquement.

En effet, au cours de  ces trois derniers années, la Côte d’Ivoire a été secouée par de fréquents conflits de différentes natures avec pour conséquences des pertes en vie humaine et de nombreux dégâts matériels. Des conflits qui selon l’avis des experts ont pour dénominateur commun, l’incivisme. Le Professeur Mariatou Koné s’est félicitée de l’actualisation de cette cartographie qui va contribuer à comprendre et anticiper les conflits quelques soient leurs natures. « Cette nouvelle cartographie, y compris les analyses qui ont été faites, constitue désormais la boussole du Ministère pour déployer ses actions de réduction des conflits, tensions et violences. » s’est-elle félicitée.

La mise en œuvre de cet atelier a bénéficié de l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui était représenté par son représentant résident,Luc Grégoire.Au cours de son intervention, le représentant résident a salué la pertinence des recommandations et a réitéré l’engagement du PNUD  à accompagner le gouvernement ivoirien.

DG

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com