Activité gouvernementaleActualitéUrgences

PETIT-BASSAM :LE VILLAGE ANANI DANS LA COMMUNE DE PORT-BOUËT RECHERCHE LA PAIX

Labion Maxime aux côtés du chef de Petit-Bassam ledebativoirien.net

 LE CHEF DU VILLAGE RÉAGIT

Face à ce qui le froisse aux yeux de sa communauté, le chef coutumier de Petit-Bassam sort de son silence. Il a parlé à son domicile privé d’Ayaou. C’est dans le conflit foncier qui oppose le village de Petit-Bassam à Frederick Kouadio, Directeur de société, sur le site ”Cissé de la Paix” (de 32 ha à  Anani dans la commune de Port-Bouët), ce dernier a toujours soutenu agir légalement au nom de ce village Ebrié. Il en veut pour preuve, le mutisme de Gnagne Niamba Richard, chef du village de Petit-Bassam depuis l’éclatement du litige et avec qui, il clame avoir signé une convention à cet effet.

 «Le problème concernant le jeune Kouadio Frederick m’oblige à sortir de ma réserve. Je n’ai pas signé de mandat de surveillance pour Kouadio. Il est venu faire un travail. Il a fini son travail, qu’il dégage des lieux ! La terre ne lui appartient pas. J’étais en Europe, lorsque mon Sg (Labion : ndlr), m’a informé que je suis convoqué au Tribunal de 1ère instance d’Abidjan, concernant Konan Fréderick. Il aurait dit que je lui ai donné toute cette charge de faire tout ce qu’il veut sur le terrain et que ma signature que j’apposais sur les attestations était du faux, donc non valable. Je le répète, qu’il dégage du site ! J’ai mandaté MM. Labion Maxime et Béket Kévin pour suivre tout ce qui est travaux sur le terrain. Il a ses lots. Qu’il fasse de ces lots ce qui lui plait. Qu’il laisse la cité ‘’Cissé de la paix’’ en paix. Il y a une délégation du village qui suit les travaux», a-t-il réagi pour mettre fin aux agissements de Kouadio Frederick sur le site ‘’Cissé de la Paix’’.

Lire aussi :  ABIDJAN-LA CNC VOLE EN ÉCLATS : «LA COTE D’IVOIRE, UN PAYS OU TOUT EST BASÉ SUR DU FAUX», ETHIEN CALVIN DE L’UPP

Interrogé auparavant sur les faits, le mis en cause n’a pas nié la propriété du site litigieux des 32 hectares située à Anani, au village de Petit Bassam qui y détient des droits coutumiers. Selon ce que Frederick Kouadio lui-même a rapporté dans un journal en ligne, ”après l’approbation du lotissement du site baptisé ‘’Cissé de la Paix’’, la gestion m’a été confiée par ladite communauté villageoise”. Une mission que le chef de Petit-Bassam ne lui reconnaît guère : «Il n’existe aucune convention entre lui et moi. Je l’invite à présenter ce document au tribunal. J’ai mandaté MM. Labion Maxime et Béket Kévin, pour suivre tout ce qui est travaux sur le terrain. Il a fait un travail qui a été payé en 40 lots depuis le 11 décembre 2017 en présence de son Avocat. Qu’il dégage des lieux ! »

Labion Maxime aux côtés du chef de Petit-Bassam ledebativoirien.netDans tous les cas, la chefferie a informé que bientôt cette affaire sera close. Parce que «suite à notre plainte, le guide du village et celui fabriqué par Frederick sont sortis du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme pour se retrouver à la Brigade de recherche pour enquête. Cela veut dire que les choses bougent et bientôt nous allons finir avec ce problème», a indiqué Labion Maxime, Sg de la chefferie dudit village. Invitant son jeune frère Frederick à avoir du respect pour le chef et à cesser de troubler l’ordre public au travers de Policiers et de loubards qu’il envoie sur le site.

Yohann Rachel C.

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com