Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

ABIDJAN : ‘’J’AI VU GBAGBO, JE SUIS HEUREUX ! ’’ KACOU GUIKAHUE

KAKOU Guikahue parle de Gbagbo LEDEBATIVOIRIEN.NET

Le secrétaire exécutif du PDCI-RDA, Maurice Kacou Guikahué était l’invité ce jeudi 6 juin 2019 du ‘’Fauteuil Blanc du Nouveau Réveil’’, autour du thème suivant : «Le PDCI-RDA face aux enjeux électoraux 2020». Il parle de Laurent Gbagbo

Parlant du rapprochement entre le président Bédié et le président Laurent Gbagbo, Guikahué soutient que c’est dans une dynamique de réconciliation avec tous les acteurs de la scène politique ivoirienne et surtout dans le cadre de la mise en place de la plateforme non idéologique. Celle-ci « n’est pas électorale. Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui», Kacou Guikahué. Le Secrétaire Exécutif du PDCI, cette initiative de réconciliation vient faire bouger les lignes et rassembler les forces vives autour de certaines questions politiques que la réforme de la CEI (Commission électorale indépendante) et l’établissement de la CNI (Carte nationale d’identité). A ce niveau, il a fait observer qu’il s’agit de la confection de 12 millions de CNI en un an, soit 32000 cartes par jour. « Il faut donc proroger la date et pour qu’elles soient gratuites comme au Sénégal (où les 6 premiers mois sont gratuits) et au Ghana où ce document est gratuit ».

A la question de la candidature de Henri Konan Bédié à la présidentielle de 2020 le secrétaire exécutif, note que le président du PDCI-RDA est présidentiable au regard de la constitution ivoirienne. Cependant, il a invité les uns et les autres au calme dans l’attente de la tenue de la prochaine convention pour définir les critères du candidat du PDCI à l’élection présidentielle de 2020. « En ce qui me concerne, je suis en mission pour que le PDCI soit au pouvoir en 2020 ». Au sujet des bruits autour du boycott de sessions de l’Assemblée Nationale qui analyse la loi sur la nouvelle Carte Nationale d’Identité, le président du groupe parlementaire PDCI-RDA, fait savoir qu’il y a des usages parlementaires à l’Assemblée Nationale et que l’article 100 garantit les droits de l’opposition. « Nous ne sommes pas dans les bureaux mais on va en travaux. On ne boycotte pas les travaux ».

Selon Maurice Kakou Guikahué, après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif avec de nouveaux militants et nouvelles militantes de sorte à tourner la page de ceux qui n’y sont plus. Le PDCI- RDA compte désormais des militants jeunes, vaillants et intrépides. Il l’a dit clairement : «Le problème qui nous sépare, c’est ceux qui veulent la dissolution du PDCI-RDA contre nous qui ne le voulons pas (…) Si Houphouët-Boigny (le père fondateur) a créé une école du parti, c’est pour que le parti soit pérenne ». En ce qui concerne la relation entre la président Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, le secrétaire exécutif du PDCI a rassuré qu’il n’y a pas de palabre entre les deux frères d’hier, membres du directoire du RHDP. Maurice K. Guikahué en a profité pour lever une équivoque, à savoir que le président Konan Bédié est serein et très vigilant. «Il n’est pas instrumentalisé. Si on le faisait, Adjoumani, Achi Patrick, Ahoussou, Duncan, auraient réussi la dissolution du PDCI-RDA », a-t-il déclaré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maurice Kakou Guikahué  pour ce grand oral avait autour de lui plusieurs membres du bureau politique du PDCI-RDA dans le face à face avec les médias sur les questions portant sur le divorce avec le RDR et sa sortie du RHDP  ainsi que la création de la nouvelle plateforme non idéologique et des batailles du bureau de l’Assemblée Nationale.

HM

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com