Activité gouvernementalePolitiquesSociété

Cote d’Ivoire: Mariatou Koné sur les traces des projets des  exilés  réintégrés à Tabou

Que deviennent les  ex-exilés retournés dans la zone de Tabou, bénéficiaires du projet conjoint d’appui à la réintégration et à la Cohésion Sociale ?

«Parce que la guerre est finie en Côte d’Ivoire » la ministre

Profitant d’une visite dans la région du bas Sassandra ou elle a accueilli 142 ivoiriens revenus définitivement du Liberia,  la Ministre Mariatou Koné  a visité les 13 et 14 juin   plusieurs projets réalisés dans les villages de Ranouinké, Néro, Degné et à Tabou-ville, dans le cadre de la réintégration des ex-réfugiés ivoiriens au Libéria.

La ministre a visité un atelier de production d’huile rouge et de savons traditionnels appelés «kabakrou», un projet de fabrication de pains sucrés, des pompes villageoises, des ateliers de couture, des groupements de jeunes électriciens, des menuiseries modernes.Ces projets  réalisés grâce à un financement de la république fédérale d’Allemagne et du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont  permis à 849 personnes dont 68% de femmes, de bénéficier de conditions dignes d’hébergement à travers la construction de 149 abris et latrines et à 1660 chefs de ménages dont 55% de femmes d’être résolument engagées dans des activités génératrices de revenus.

Une initiative de la Ministre en charge de la Cohésion Sociale que saluent les bénéficiaires. « Quand on était au Libéria c’était trop difficile. A cause de la guerre, on a fui nos maisons. Maintenant que nous sommes revenus, ça va. Nos enfants vont  à l’école, on a un moulin pour transformer nos maniocs, on a de quoi subvenir à nos besoins …. » a témoigné Gnépa Djoulahi Chantal, ex-déplacée bénéficiaire du Projet d’Appui conjoint à la réintégration des déplacées, des retournées et à la Cohésion sociale mise en œuvre à Tabou.

La Ministre Mariatou Koné a exprimé sa satisfaction et demandé aux bénéficiaires de prendre au sérieux leur travail pour sortir de la pauvreté et d’être des acteurs de paix et de réconciliation « parce que la guerre est finie en Côte d’Ivoire.  Dans la paix, on peut tout faire, on peut tout réaliser. C’est pourquoi nous devons l’entretenir chaque jour comme l’on entretient son champ ou son habit » a-t-elle ajouté avant de remercier la république fédérale d’Allemagne, le PNUD, le HCR et toutes les organisations humanitaires et structures qui ont aidé à la mise en place et à la réussite de ce programme d’aide aux ex-refugiés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ambassadeur d’Allemagne, Son Excellence  Michael Grau  a pour sa part, indiqué que son pays est prêt à accompagner la Côte d’Ivoire dans son développement « parce que c’est un pays en pleine croissance.»Ces différents projets s’inscrivent dans le cadre du « projet d’appui à la réintégration des personnes déplacées ou retournées et à la cohésion sociale » qui a débuté en janvier 2017 et a pris fin en mars 2019. Cette visite a enregistré la participation des responsables du  PNUD et du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR ).

DG

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com