Activité gouvernementaleActualitéArt & CulturePolitique

Abidjan :Le Syndicat des Artistes Musiciens ivoiriens engage une grosse  réflexion sur 4 jours

UN NOUVEAU VIRAGE TRÈS ORGANISATIONNEL POUR L’ACTION DU SAMCI

Droits d’auteurs, Egalité Femme-Homme dans la musique ! Ils sont au 2eme jour de l’atelier prévu sur 4 jours à Abidjan. Mais déjà l’ambiance était perceptible le 1er jour. C’est donc sous le parrainage et la présence effective de l’impératrice, la diva de  la musique  ivoirienne et africaine, ‘‘Mama Africa’’, Aïcha Koné que s’est  ouvert, lundi 17 juin 2019 dans  la capitale économique  ivoirien Abidjan, un atelier de  haute  portée sur la rédynamisation du syndicat des artistes musiciens de Côte d’ivoire. Des travaux très enrichissants démarrés avec Daniel Gomez du Sénégal (artiste syndicaliste chevronné) et qui devront se poursuivre jusqu’à jeudi 20 juin par l’annonce de grandes actions avec le soutien de la FIM (Fédération International des Musiciens) dont  le Secrétaire général adjoint Thomas Dayan est un des conférenciers.

Il y avait une ambiance donc, électrique emprunte de fortes émotions à l’ouverture des travaux avec l’arrivée et l’entrée de la diva Aicha Koné dans  la salle sous les clameurs des ses paires pour la séance autour du  thème : «Atelier de suivi sur le renforcement du SAMCI et l’égalité femmes-hommes dans la musique en Côte d’Ivoire». Une action coordonnée magistralement  par la secrétaire générale du syndicat, l’artiste Danielle Logou dit Dan Log. Reggaemen, chantres, slameurs sont tous au rendez-vous…

«Il fallait un réel temps de renforcement de capacité organisationnelle du SAMCI pour des résultats probants, car c’est une jeune organisation contrairement  à celle du Sénégal qui a une vingtaine d’année d’activités. Il faut lui donner de  nouveaux outils et définir les rôles que chaque personne joue dans  la vision fixée. Et cela, pour les années à venir dans  un environnement de pratique syndicale pour  le bien de tous les artistes. Ces artistes-là  entendent  mener des actions mais  ils n’ont pas tous la pratique syndicale et ne savent  pas comment  les conduire  pour une efficacité certaine. Il faut  les transformer en véritables acteur économiques», soutient le formateur Daniel Gomes du Sénégal.

Et  de  poursuivre: «Il sera question au terme de l’atelier de trouver les solutions aux actions à mener et aussi faire en sorte que les jeunes artistes  puissent prendre conscience de la force syndicale pour être dans l’option que le vide ne doit  plus exister face au besoin de se mettre ensemble devant les problèmes communs. Et dire, qu’est-ce que nous faisons ensemble ? Est-ce que tout est en adéquation avec ce que nous voulons ? Donc cet atelier sera le lieu de rechercher toutes les options pour être satisfait dans l’action. C’est un temps de partages d’expérience pour un meilleur  plan d’action du Samci».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce sont plus d’une trentaine d’artistes qui sont réunis à Abidjan pour une réflexion de grande portées à la grand satisfaction de la sectaire générale du SAMCI Dan Log. Ils réfléchiront à  l’organisation du syndicat né en 2017 pour accompagner l’action du Bureau ivoirien des droits d’auteurs. Ils définiront la priorité d’action du SAMCI, le leadership face à l’égalité Femme-Homme…Les travaux se poursuivent ce  mardi 18 juin 2019 à Ibis Marcory Abidjan.

HERVE MAKRE

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com