Activité gouvernementalePolitiqueSociété

Côte d’Ivoire : l’émergence plombée par la pression démographique avec 8% de taux de naissance annuel, selon des experts

taux de croissance natalité ivoirienne LEDEBATIVOIRIEN.NET

L’émergence économique de la Côte d’Ivoire pourrait être plombée par la pression démographique malgré les bonnes performances affichées par l’économie du pays depuis près d’une décennie.  “Les efforts de développement de la Côte d’Ivoire sont plombés par la pression démographique et le poids considérable des personnes dépendantes”, révèle un rapport de l’Office national de la population (ONP, établissement public national) dont un résumé analytique a été rendu public mercredi.

 Après deux décennies de récession due aux crises militaro-politiques, la Côte d’Ivoire affiche de bonnes performances économiques avec un taux de croissance annuel moyen de 8% depuis 2012 et le gouvernement martèle son ambition de porter le pays vers l’émergence à l’horizon 2020. Les experts de l’ONP notent que le pays affiche “une croissance spectaculaire et non maîtrisée de sa population avec une multiplication par plus de six de l’effectif total de la population entre 1960 et 2017”.

La Côte d’Ivoire compte 23 millions d’habitants, selon le recensement général de la population et de l’habitat réalisé en 2014. Pour l’ONP, l’effectif actuel de la population n’est pas en cause mais plutôt “son rythme de croissance accéléré qui obère les prévisions de développement”.  “De moins de quatre millions à l’indépendance en 1960, la population ivoirienne s’est accrue à un taux moyen de 4%, un rythme de croissance qui figure parmi les plus élevés dans le monde”, relève l’ONP. Les experts de l’ONP pointent également du doigt la structure de la population ivoirienne prédominée par les jeunes, près de quatre individus sur cinq ayant moins de 35 ans.

“Pour 80 personnes dépendantes, de 0 à 14 ans et de plus de 65 ans, il y a 100 personnes en âge de travailler (15-64 ans)”, souligne le rapport qui affirme qu’il en résulte “des charges sociales élevées, de faibles possibilités d’épargne et d’investissements productifs et un faible indice de développement humain”. Les experts de l’ONP soutiennent que cette évolution est “en décalage” avec celle observée dans les pays émergents d’aujourd’hui qualifiés dans les années 1950 de pays sous-développés.

De fait, expliquent-ils, “contrairement à la Côte d’Ivoire, la plupart de ces pays ont mis en place, dès les années 1960 ou 1970, des politiques visant à maîtriser leur fécondité et donc leur croissance démographique”. La Côte d’Ivoire s’est dotée d’une Politique nationale de la population élaborée pour la période 2015-2025 avec des mesures clés visant la maîtrise des phénomènes démographiques et migratoires. L’ONP se réjouit de la “pleine conscience” de ce défi par le gouvernement, avec l’espoir que “davantage de ressources pourront être affectées aux investissements productifs, clés de l’émergence”.

Avec Xinhua

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com