Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueSociétéUrgences

Man-gestion des rumeurs: 40 Leaders d’opinion à l’école de RAIDH

Man-gestion des rumeurs: 40 Leaders d’opinion à l’école de RAIDH LEDEBATIVOIRIEN.NET

L”ATELIER DES LEADERS COMMUNAUTAIRES, DE JEUNESSE ET DE FEMMES SUR LA GESTION DES RUMEURS

La Côte d’Ivoire connait depuis quelques temps des violences à n’en point finir dans plusieurs villes. Et pour appuyer l’Etat dans ses différentes actions gouvernementales, certains partenaires au développement s’efforcent à former des leaders d’opinion sur la question de la cohésion sociale afin d’éviter des soubresauts. C’est pourquoi, le regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH) a organisé du 26 au 28 Juin à l’hôtel Amoitrin de Man, un atelier de renforcement de capacité de 40 leaders d’opinion du district des montagnes sur le thème : «Culture citoyenne et démocratique et gestion des rumeurs dans un processus de consolidation de la cohésion sociale à l’ouest de la Côte d’Ivoire».

Souleymane Fofana, chargé de programme de RAIDH a, au cour de cet atelier donné les objectifs assignés à sa structure notamment la promotion des droits humains, la stabilité en Côte d’Ivoire et se propose de réaliser un projet visant à tirer parti des efforts de réconciliation existants faits par le gouvernement et les partenaires internationaux afin de faire participer les jeunes, les femmes et leaders communautaires à un processus plus complet et plus efficace. C’est en prélude aux élections présidentielles de 2020 selon lui que se situe cet atelier afin de promouvoir la culture de la citoyenneté, de l’information vraie et crédible, démocratie, la liberté d’expression et permettre aux participants de pouvoir gérer les rumeurs qui sont la cause des conflits. « Il faut ramener les populations à revenir l’idéale c’est-à-dire à vivre ensemble parce que ce n’est pas un verbe, ce sont les actes. Et l’enjeu de la politique, c’est le développement de la Côte d’Ivoire. Chacun de nous doit aspirer à la paix» a invité le chargé de programme.

Man-gestion des rumeurs: 40 Leaders d’opinion à l’école de RAIDH LEDEBATIVOIRIEN.NETAu cours de cet atelier, le représentant du Maire de la commune de Man, Soumahoro Foumba a félicité et remercié les initiateurs d’avoir choisir la ville de Man car le Maire et sa municipalité aspirent au vivre ensemble à la cohésion sociale, à l’unité et au pardon entre les populations. Signalons que plusieurs modules ont été dispensés à savoir préjugés et stéréotypes dans la société, la culture citoyenne et démocratique, état, nationalité, nation, les mécanismes de résolution des conflits et leur rôle dans la société et les formes et sources de rumeurs provocantes des conflits. Isaac N’Gbesso, consultant formateur de RAIDH a défini la rumeur comme une information inexacte ou exagérée qui se déforme à mesure qu’elle est transmise de façon directe par le mode de bouches à oreilles ou de façon indirecte via un média informationnel.

Elle fait partir intégrante du quotidien des populations et concerne chacun d’entre nous alors que nous prétendons aisément ne lui accorder aucun crédit et moins encore participer à sa transmission. Poursuivant il a indiqué qu’il y a plusieurs types de rumeurs à savoir les fausses informations ; les préjugés, le canular, la légende, la communication virale et la propagande. « Pour éliminer les rumeurs de la société, il faut faire appel à des portes paroles et intervenants crédibles pour combattre ces rumeurs. C’est pourquoi, il faut donner aux personnes les informations les plus précises possibles, de manière rapide et complète. Car vouloir démentir la rumeur peut accroitre son ambigüité et l’augmenter. » A martelé Isaac N’Gbesso. Le RAIDH a été financé par la fondation Konrad Adenauer Stiftung.

Dan De San 

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com