Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Le PDCI immatricule ses  militants : Traoré Adam Kolia : «Ce qui importe c’est le grand match, la grande finale de 2020»

pdci daoukro LEDEBATIVOIRIEN.NET

POLITIQUE :LANCEMENT DE L’OPERATION D’IMMATRICULATION DES MILITANTS ET MILITANTES DE LA DELEGATION DEPARTEMENTAL DE DAOUKRO 1 DU PDCI-RDA À DAOUKRO

 « Je dis et je le redis, les élections c’est fini. Elections municipales c’est fini. Elections régionales c’est fini. Elections des députés c’est fini. Ce qui importe maintenant c’est le grand match, la finale, la grande finale de 2020 et l’avant-centre de l’équipe du PDCI est de Daoukro. C’est le président Henri Konan Bédié. Il est avant-centre, il est le capitaine en même temps, il est le meilleur buteur et puis quand ça chauffe il s’en va être gardien de but pour défendre l’équipe. Et c’est ce que le président Bédié fait aujourd’hui, quand vous voyez qu’à son âge il monte au créneau pour défendre le parti, pour parler, pour nous défendre, pour défendre les ivoiriens. C’est cela un bon capitaine. Il ne le fait pas pour lui, il le fait pour nous. Il le fait pour les ivoiriens de quelque ville qu’ils soient, de quelque parti politique qu’ils soient parce que c’est d’abord la Côte d’Ivoire. N’ayons pas peur de le dire de ce qu’on fait, c’est d’abord la Côte d’Ivoire. C’est quand la Côte d’Ivoire existe, quand la Côte d’Ivoire marche bien, que nous citoyens et ceux venus d’ailleurs vivant en Côte d’Ivoire, nous sommes en paix, que nous pouvons prospérer dans tous ce que nous faisons ».

pdci daoukro LEDEBATIVOIRIEN.NET Tels sont les propos de Traoré Adam Kolia, délégué départemental de Daoukro 1 du PDCI-RDA, président du Conseil Régional qui avait à ses côtés l’honorable Akoto Kouassi Olivier, tout nouveau délégué départemental de Daoukro 4 de la sous-préfecture de N’Gattakro, lors du lancement de  l’opération d’immatriculation des militantes et militantes de la délégation départementale de Daoukro 1 à la maison du parti à Daoukro ce samedi 29 Juin 2019.Cette posture de Traoré Adam-Kolia  a pour objectif non seulement de soutenir une fois de plus la sortie du président du PDCI-RDA qui a enfoncé le clou lors du bureau politique dudit parti à Abidjan le 27 Juin 2019 mais aussi à exhorter les cadres du PDCI-RDA à travailler en synergie dans  l’encadrement des militants pour une victoire éclatante du parti septuagénaire à l’élection présidentielle de 2020.

Lire aussi :  LE TÉLÉGRAMME DE OUATTARA A HOLLANDE APRES L'ATTENTAT TERRIBLEMENT MEURTRIER DE PARIS

Parlant le voyage prochain du sphinx de Daoukro à l’extérieur du pays, voyage qui s’annonce sous de bons hospices pour le PDCI-RDA, le délégué départemental de Daoukro 1 du PDCI-RDA de la sous-préfecture de Daoukro,  a sensibilisé les militants à ne pas se laisser distraire par le RHDP unifié car « dans une famille il peut  toujours avoir des malentendus, c’est normal mais réglons nos malentendus en famille, donnons nous le temps de régler nos problèmes internes en famille. Ce n’est pas en allant se mettre dans une autre famille pour combattre sa propre famille qu’on règle ses problèmes. Je le dis, je le dis devant les vieux. Parlons à nos frères et sœurs, que chacun soit le conseiller des autres. Quand après la crise de 2011, les palabres sont arrivés ici, la  guerre est arrivé ici et que les fusils ont crié, il y a eu des baoulés qui ont été tués, il y a eu des dioulas qui ont été tué. Populations de Daoukro, ne nous trompons pas, ne nous trompons pas. Faisons tout pour rester unis, faisons tous pour rester là où nous avons commencé. Le président me charge de vous le dire instamment et avec force » a-t-il argué.

Revenant sur le bureau politique du PDCI-RDA du 27 Juin 2019, Traoré Adam-Kolia s’est fait le porte-parole du bouddha de Daoukro auprès des militants du PDCI-RDA mais des populations ivoiriennes en général. « Avant-hier le président a réuni le bureau politique du PDCI-RDA et il nous a donné des consignes fermes. Il est revenu sur ce qu’il a dit et pour quoi on l’a menacé de le mettre en prison pour dire aux ivoiriens n’ayons pas peur. N’ayons pas peur, n’ayons pas peur. La vie est faite de turbulences. On ne peut pas obliger tout le monde à penser la même chose. Même Dieu ne nous oblige pas à penser la même chose…La différence devrait faire la richesse donc n’ayons pas peur des menaces des personnes qui ne veulent pas qu’on pense autre chose qu’eux…Voilà pourquoi lui Konan Bédié il continuera de parler, il continuera de relever ce qui n’est pas bon et il affirme que le gouvernement a failli. Son rôle c’est de veiller à la sécurité des populations, de veiller à ce que tout ce qui se fait en Côte d’Ivoire se fait dans l’intérêt des ivoiriens et des populations étrangères vivants sur le sol de Côte d’Ivoire. Un gouvernement qui n’arrive pas à le faire ou qui se voile la face est un gouvernement qui a failli. On espère que le gouvernement de Côte d’Ivoire tiendra compte des observations du président Bédié qui sont objectives pour aider les ivoiriens à sortir de la misère, pour aider les ivoiriens à vivre mieux en Côte d’Ivoire, pour aider les étrangers à se sentir bien en Côte d’Ivoire… » a-t-il rendu.

Lire aussi :   Abidjan-café-cacao-graves révélations : «Attention les syndicats ont détourné plus de 22 milliards sous Gbagbo et les mêmes qui ont poussé Tapé Do et Henri Amouzou aux erreurs sont de retour», Romaric Sako pdt du RJS CC

Traoré Adam-Kolia a insisté sur le fait que lors de ce même bureau politique, le président du PDCI-RDA ait insisté sur l’enrôlement et l’immatriculation des militants et c’est à cette directive du sphinx de Daoukro que l’opération d’immatriculation des militants et militantes du plus vieux parti de Côte d’Ivoire  est lancée ce jour du 29 juin 2019 et se poursuivra jusqu’au dimanche 30 juin afin que tous les militants de la délégation départementale de Daoukro 1 soient immatriculés, l’objectif étant de mettre le parti en ordre de bataille, d’être sûr de ses forces pour l’échéance électorale de 2020. Une aide aux délégations du PDCI-RDA dans l’immatriculation des militants est apportée par un mouvement du PDCI-RDA de la diaspora dénommé “PDCI-RDA ACTION 225 DIASPORA” et par des cadres du parti.

« Quand on va au combat, il faut pouvoir se dénombrer, il faut savoir sur qui compter, il faut savoir à qui remettre les moyens du combat…C’est pour cela qu’il faut qu’on soit immatriculé…Ainsi le président Bédié pourra savoir qu’à Daoukro, qu’à N’Gattakro etc. partout…, en cas de vote le pourcentage qu’il obtiendra. Nous on est déjà sûr qu’on va pour gagner en 2020. Il n’y a rien. Vous allez voir, écoutez seulement, observez, le président s’en va en France n’est ce pas? Vous aurez de bonnes nouvelles. Les ivoiriens ont décidé de se mettre ensemble. La majorité des ivoiriens a décidé de se mettre ensemble dans l’intérêt des ivoiriens et les autres vont suivre. Quand la majorité est quelque part, la raison est là-bas, la victoire est là-bas… La force politique sera de notre côté  » a-t-il ajouté pour montrer l’importance de l’immatriculation et le fait que les ivoiriens les ivoiriens aient décidé de se mettre ensemble dans l’intérêt supérieur de la nation.

Lire aussi :  Abidjan–Le RDR répond au FPI : «UN ABUS DE LANGAGE DU PRÉSIDENT DU FPI A FAIT PASSER DES DÉTENUS CRIMINELS POUR DES PRISONNIERS POLITIQUES», JOËL N’GUESSAN (PORTE-PAROLE)

Traoré Adam-Kolia a annoncé le début prochain des audiences foraines pour permettre à ceux qui n’ont pas de carte nationale d’identité d’en avoir. Il a rappelé que le président Bédié a demandé au gouvernement une prorogation de deux ans des cartes nationales d’identité qui pour la plupart ne seront plus valables en 2020 année électorale et empêcheront donc la majorité des ivoiriens à voter. Cela va alléger alors le travail de ceux qui sont en charge de l’établissement des CNI  qui pourront se consacrer aux 6 millions de nouveaux majeurs donc en âge de voter.

pdci daoukro LEDEBATIVOIRIEN.NETLe député Akoto Olivier, nouveau délégué départemental du PDCI-RDA de Daoukro 4 de la sous-préfecture de Daoukro

est revenu pour sa part sur le vote de l’assemblée nationale concernant la paie de 5000 FCFA pour l’établissement de la Carte Nationale d’Identité (CNI). Il a expliqué aux populations comment le RHDP a refusé que l’établissement de la nouvelle CNI soit gratuite pour les ivoiriens qui devront débourser 5000 FCFA pour en avoir une quand on sait la grande misère dans laquelle vit la plupart des populations. Il s’est indigné du fait que des députés sensés défendre les intérêts des populations, se soient mués en de véritables bourreaux du peuple qui, par conséquent devra prendre ses responsabilité en 2020 sachant bien entendu qui l’aime et qui ne l’aime pas. Cette opération d’immatriculation a été marquée par la remise symbolique de cartes de membre du PDCI-RDA à des militants qui se sont faits immatriculés.

GUY SEKAN (Correspondant)

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com